Reprendre la routine avant la rentrée | 7 Jours
/inspiration/maison

Reprendre la routine avant la rentrée

Image principale de l'article Reprendre la routine avant la rentrée
Photo : Shutterstock

Les vacances se terminent, et il faut rétablir doucement la routine hebdomadaire qui accompagne l’horaire scolaire pour réduire le stress du retour à l’école, tant pour nos enfants que pour nous.

Une routine, c’est un horaire clair et précis qui comprend différentes tâches ou activités. Elle permet à l’enfant de savoir ce qu’il a à faire et à quel moment. Elle est donc très importante, surtout chez les tout-petits, car elle leur permet de suivre facilement l’emploi du temps et de voir venir les changements. Mais bien sûr, remettre la routine à l’ordre du jour ne sera pas bien accueilli par tous les enfants. On ne peut les blâmer: avoir un horaire souple et sans contrainte est très agréable. Toutefois, retourner à certaines habitudes est important pour l’élève du primaire, car la routine est rassurante et apporte de l’équilibre, ce qui réduit le stress et l’anxiété. En la reprenant peu à peu, on aide donc notre enfant à entamer la rentrée du bon pied. Et pour les parents, elle représente un gain de temps et d’énergie, car un enfant qui développe son autonomie et adopte de bonnes habitudes de vie demande moins de discipline. Tout le monde est donc gagnant. Et si notre enfant vit en garde partagée, il est préférable de s’entendre avec l’autre parent afin d’adopter la même routine, ce qui sera beaucoup plus facile à respecter pour notre tout-petit et beaucoup plus sécurisant pour lui, car un manque de constance peut générer de l’angoisse.  

Photo : Shutterstock

Que faire de la sieste?

Si notre enfant entre à la maternelle, il aura une petite période de sieste en après-midi, mais elle est très courte et peut-être insuffisante pour ses besoins (et en première année, il n’y en a plus). Or plusieurs élèves qui entrent à la maternelle ont encore l’habitude de dormir plus d’une heure l’après-midi. Il faudra tranquillement arriver à supprimer cette sieste pour ne pas lui faire vivre de l’anxiété et de la fatigue. Il est donc recommandé de coucher notre enfant un peu plus tôt le soir pour qu’il récupère ses heures de sommeil perdues. Ce faisant, on évitera qu’il soit épuisé, grognon et irrité, et on lui permettra au contraire de s’épanouir dans son nouveau cadre de vie. 

Les besoins en sommeil de l’enfant 

  • De 10 à 13 heures pour les enfants de 3 à 5 ans
  • De 9 à 11 heures pour les enfants de 6 à 13 ans
  • De 8 à 10 heures pour les adolescents de 14 à 17 ans

Une routine pour la fin de semaine

Bien que la routine de la fin de semaine se veuille plus souple, il faut en établir une aussi de manière à éviter que notre enfant passe son temps devant les écrans. Il faut trouver un équilibre entre le sommeil (plusieurs enfants ont besoin de dormir davantage durant ces deux jours, et un sommeil réparateur est essentiel non seulement à la santé physique, mais aussi à la santé psychologique et émotionnelle), les activités, les tâches, les devoirs et, bien sûr, le temps de qualité en famille. 

Photo : Shutterstock

Si notre enfant change d’école...

Parce qu’un changement d’école implique de nouvelles adaptations importantes, il est important d’aider notre enfant à réduire son stress en commençant par faire avec lui le trajet à pied vers le nouvel établissement: on l’accompagne ensuite pendant quelques jours. S’il doit prendre le transport scolaire, on lui montre son arrêt d’autobus. Ensuite, on essaie de planifier une activité avec un ou quelques enfants qui fréquentent le même établissement, au même niveau (idéalement la même classe), pour que notre tout-petit crée des liens plus facilement. Tous ces petits gestes lui permettront de s’adapter plus rapidement et de limiter le stress lié au changement.

Les étapes à suivre

Photo : Shutterstock

Un sommeil régulier

Idéalement, on devrait reprendre la routine de sommeil au moins deux semaines avant la rentrée scolaire pour que notre enfant ait le temps de se faire à la structure des journées qui l’attendent. L’objectif est de décaler les heures de sommeil de notre enfant; il suffit de l’envoyer se coucher un peu plus tôt chaque soir de sorte qu’après 10 jours, il aille au lit à l’heure convenue pour la période scolaire. On procédera de la même manière pour le réveil du matin, qui se fera un peu plus tôt chaque jour. L’important, c’est que notre enfant décale ses heures d’ensommeillement, mais aussi qu’il dorme suffisamment. Si on ne peut s’y prendre d’avance, ce n’est pas très grave: les heures de sommeil s’ajusteront d’elles-mêmes, mais on devra laisser notre enfant dormir le premier week-end, car il sera peut-être fatigué. 

Photo : Shutterstock

Dès le lever

La routine matinale s’installe: se lever, s’habiller, déjeuner, ranger son assiette au lave-vaisselle et se brosser les dents. À ces tâches s’ajoutent: préparer son sac à dos, mettre son manteau et se diriger vers l’arrêt d’autobus avec sac d’école et boîte à lunch en main. 

Photo : Shutterstock

Après l’école

Il reste à instaurer la routine du retour: ranger la boîte à lunch, prendre une collation et profiter d’un moment libre avant de faire les devoirs et les leçons. Enfin, on s’assure d’établir une routine avant le coucher: après le souper, notre enfant dispose de temps libre avant de prendre son bain ou sa douche. Il doit ensuite mettre ses vêtements sales dans le panier à linge, se brosser les dents et avoir un moment pour lire ou jouer (il n’est toutefois pas recommandé de laisser les enfants s’amuser devant des écrans, car cela stimule l’activité cérébrale et ne les dispose pas au sommeil). 

PSITT!

Pour les enfants de quatre à sept ans, il est utile d’avoir un tableau sur le frigo avec des pictogrammes afin de les aider à mieux suivre la routine selon le moment de la journée (matin, soir et week-end). On fait des dessins ou on se procure des images qui représentent les étapes à suivre en fonction du moment de la journée: repas, vêtements, boîte à lunch, bain, brosse à dents... 

À lire aussi

Et encore plus