Une publication de Kim Kardashian lui vaut une amende de 1,26 million | 7 Jours
/magazines/starsysteme

Une publication de Kim Kardashian lui vaut une amende de 1,26 million

Kim Kardashian est dans l'eau chaude alors qu'une de ses publications lui vaut une amende qui s'élève à 1,26 million de dollars.



• À lire aussi: Kim Kardashian et Pete Davidson se séparent après neuf mois d’amour

• À lire aussi: Kim Kardashian nie avoir abîmé la robe de Marilyn Monroe

Un peu plus tôt cette semaine, le gendarme de Wall Street, la Securities and Exchange Commission (SEC) a accusé la femme d'affaires d'avoir fait la publicité d'une cryptomonnaie sans avoir divulgué d'une part qu'elle avait été payée pour le faire ni le montant qu'elle avait reçu. La publication, qui lui a rapporté 250 000 dollars, remonte à juin 2021.

La SEC a mentionné que la fondatrice de Skims avait accepté de payer le montant de l'amende, qui s'élève à 1,26 million, soit la pénalité d'un million de dollars, ainsi que 260 000 dollars additionnels, qui représentent la somme, avec intérêts, qu'elle avait reçue pour la publicité.

En plus de payer, elle a accepté de ne plus faire de la publicité pour la cryptomonnaie pendant trois ans.



• À lire aussi: La perte de poids de Khloé Kardashian inquiète ses soeurs

• À lire aussi: En pleurs, Khloe Kardashian aborde enfin le scandale d’infidélité entourant la naissance de son deuxième enfant

• À lire aussi: Ray J prétend que Kim Kardashian a orchestré la fuite de leur fameuse sextape

Un porte-parole de la mère de quatre enfants a indiqué au New York Post qu'elle est «heureuse d'avoir résolu cette affaire avec la SEC. Elle a coopéré dès le début, et reste à la disposition de la SEC si besoin il y a dans cette affaire. Elle voulait mettre cette affaire derrière elle.»

De son côté, la SEC rappelle que «ce cas est un rappel que, lorsque les célébrités ou influenceurs endossent des opportunités d'affaires comme la cryptomonnaie, ça ne signifie pas pour autant que ces produits sont bons pour tous les investisseurs. Le cas de madame Kardashian sert aussi de rappel pour les célébrités, que la loi oblige à divulguer au public quand et combien ils ont été payés pour faire la promotion de produits.»

La compagnie dont Kim K avait fait la promotion avait été pointée du doigt pas plusieurs comme étant possiblement frauduleuse.

À VOIR AUSSI: KIM KARDASHIAN POURSUIVIE EN JUSTICE PAR D'ANCIENS EMPLOYÉS

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus