Visite exclusive sur le plateau de la dernière saison de L’Échappée | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Visite exclusive sur le plateau de la dernière saison de L’Échappée

L’ultime saison de LÉchappée nous réserve beaucoup d’action, car le centre pour jeunes contrevenants de Sainte-Alice est le théâtre d’événements qui font passer les téléspectateurs par toute une gamme d’émotions. TV Hebdo en a eu un aperçu en se rendant à l’ancien couvent Notre-Dame-du-Vieux-Moulin, à Pointe-Claire, où se tourne la série depuis sept ans.

• À lire aussi: Anick Lemay entame son deuil de L’Échappée

Photo : Dominic Gouin

Yan Turcotte

Jean-François Nadeau était là dès les premiers jours de tournage de L’Échappée. Depuis sept ans, il campe Robin Despaties, éducateur spécialisé qui intervient auprès des jeunes contrevenants. Même si les sujets traités dans la série sont plutôt dramatiques, l’acteur avoue que les fous rires sont nombreux sur le plateau. 

«Mon fou rire le plus mémorable est avec Julie Perreault, lors de la première saison. Nous étions à l’extérieur de l’immeuble pour tourner une scène hyper dramatique. Mais impossible de dire nos répliques: nous étions toujours interrompus, que ce soit par les cloches de l’église située juste à côté du couvent ou encore par le bruit des avions qui se rendent à l’aéroport Pierre-Elliott Trudeau. À un moment, il s’est même mis à pleuvoir. Puis, lorsque l’averse s’est calmée, je me suis mis à saigner du nez! On a fini par faire notre scène, mais Julie et moi, on pleurait... de rire!»

Photo : Dominic Gouin

Yan Turcotte


• À lire aussi: 24 nouveaux personnages à découvrir à la rentrée télé

À fleur de peau
De son côté, Lou-Pascal Tremblay, qui interprète Félix, s’est joint à la distribution de L’Échappée en 2019. «Félix a de la difficulté à faire la part des choses entre son travail d’intervenant et ses propres convictions. Ce n’est pas facile pour lui d’aider un violeur, un tueur ou un pédophile à reprendre le contrôle de sa vie. Il apprend tranquillement à mettre ses valeurs de côté pour exercer son métier.» 

Lou-Pascal aurait-il fait un bon éducateur spécialisé? «J’ai beaucoup d’empathie et une connexion naturelle avec les jeunes. Donc oui, je crois que j’aurais pu exercer ce métier difficile mais nécessaire pour ces jeunes, qui ont droit à une deuxième chance. Mais, comme Félix, j’aurais de la difficulté à séparer mes émotions de mon travail, parce qu’être intervenant auprès des jeunes, c’est bien plus qu’un métier. C’est une vocation!»      

Photo : Eric Myre

De vieux amis
En 2021, Guillaume Lambert faisait ses débuts dans L’Échappée sous les traits de Paul-Omer Desforges, surnommé P.-O. Cet intervenant spécialisé, originaire de Gaspé, est venu donner un coup de main à ses collègues de Sainte-Alice. «J’ai la chance d’avoir une sœur enquêtrice au sein de la police, qui travaille quotidiennement avec des intervenants. Elle m’a donc donné quelques informations qui ont nourri mon personnage». 

Guillaume est heureux que son amie Karine Gonthier-Hyndman se joigne à la distribution de L’Échappée cette année. Elle campe la maman d’Ursule, une jeune fille qui a reçu un diagnostic de douance rare. «C’est dommage que la septième saison de L’Échappée soit la dernière, confie l’acteur. Le lieu de tournage à Pointe-Claire est magnifique, les intrigues me permettent de jouer de belles scènes dramatiques et j’ai de super compagnons de jeu à qui donner la réplique: j’en aurais pris plus!»

Photo : Dominic Gouin


• À lire aussi: Ces trois nouveaux personnages feront leur arrivée dans L'Échappée

Un petit nouveau
Tout le monde tombera sous le charme du nouveau gardien de L’Échappée, Charles-Antoine Dangelaud, campé par Émile Schneider. Fidèle à elle-même, l’autrice nous réserve toutefois quelques surprises avec ce personnage, qui semble de prime abord sympathique et sans histoire. 

LA SÉRIE L’ÉCHAPPÉE EST DIFFUSÉE À TVA LE LUNDI À 20 H. 

À VOIR AUSSI: L’évolution des comédiens de L’Échappée

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus