Guillaume Lemay-Thivierge donne des détails sur le 2e saison de Chanteurs masqués | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Guillaume Lemay-Thivierge donne des détails sur le 2e saison de Chanteurs masqués

DIMANCHE 18 SEPTEMBRE 18 H 30, TVA

Êtes-vous prêts à être éblouis par les prestations de la Super Loutre, de l’Éléphante yé-yé et du Robot féérique? L’équipe de Chanteurs masqués vous promet des costumes encore plus époustouflants et des énigmes toujours plus difficiles à résoudre. Guillaume Lemay-Thivierge n’est pas peu fier de cette deuxième saison, qui vous en mettra plein la vue et les oreilles! Nous l’avons rencontré sur le plateau.

• À lire aussi: Cette nouveauté de Chanteurs masqués viendra tout chambouler

• À lire aussi: Découvrez les nouveaux costumes des personnalités dans la bande-annonce de la 2e saison de Chanteurs masqués    

Guillaume, dans quel état d’esprit revenez-vous à la barre de Chanteurs masqués?
Je reviens dans le même état de plaisir, parce que c’est une émission vraiment agréable à animer! C’est une production d’envergure, où tout le monde travaille fort à la mise en scène, aux costumes, aux décors et aux chorégraphies. De mon côté, j’ai le bonheur que mon rôle soit de m’émerveiller de tout ça et de rire aux niaiseries des enquêteurs! 

Quel défi relevez-vous à l’animation?
Je souhaite que mes réactions soient le plus authentiques possible! J’essaie d’offrir une animation assez solennelle tout en restant complètement ludique. Bref, j’ai parfois l’impression d’être un maître de cérémonie dans une cour de récréation.      

Vous nous avez habitués à des ouvertures d’émission chorégraphiées. Ferez-vous encore quelques pas de danse?
Oui! J’adore exécuter ces chorégraphies parfois simples, parfois complexes. Je vous avoue que je suis particulièrement fier de l’ouverture de la première émission. L’équipe essaie toujours de me préparer quelque chose de pas trop compliqué, et je me débrouille bien pour apprendre mes pas. Ce sont vraiment de beaux défis! 

Vos capacités à deviner qui se cache dans les costumes se sont-elles améliorées depuis la première saison?
Pas du tout, je suis tellement mauvais! Lorsque je propose des noms à des membres de l’équipe, ils me disent d’arrêter d’essayer. Comme l’an dernier, je ne veux pas savoir qui se cache derrière les costumes avant le dévoilement. J’écoute même de façon distraite les capsules d’indices pour me garder la surprise. Ça fait partie de mon plaisir d’animer Chanteurs masqués

Photo : Dominic Gouin

Quels personnages feront jaser les téléspectateurs, selon vous?
Mon fils Théodore, cinq ans, a eu le coup de foudre pour le costume du Robot féérique. Vous serez aussi impressionné par le Phoenix, qui déploie des ailes de 15 pieds. Quant au costume de la Super Loutre, il est incroyable, et la personne qui le porte aussi! Les téléspectateurs découvriront également la mystérieuse Reine du jour et de la nuit, qui confond tout le monde avec sa voix extraordinaire. Je ne vous parle même pas de l’adorable Bébéluga et de la dynamique Mouffette punkette... Il y en aura vraiment pour tous les goûts!

Chanteurs masqués est un format international. Des équipes d’autres adaptations ont-elles commenté notre production québécoise?
Une personne qui travaille aux chorégraphies m’a dit que d’autres équipes — notamment celle des États-Unis — regardaient notre version pour s’inspirer de nos mises en scène. Ça ne m’étonne pas, car malgré nos budgets limités, nous faisons des miracles grâce à notre fantastique expertise! Notre équipe est, par ailleurs, encore plus efficace cette saison pour passer d’un univers à l’autre entre les personnages.

À VOIR AUSSI: 22 vedettes québécoises qui ont commencé leur carrière quand elles étaient enfants

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus