Sarah-Jeanne Labrosse dévoile une nouveauté sur la prochaine saison de Révolution | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Sarah-Jeanne Labrosse dévoile une nouveauté sur la prochaine saison de Révolution

Image principale de l'article Une nouveauté à Révolution

Sarah-Jeanne Labrosse sera de retour auprès des danseurs de Révolution pour une quatrième saison, cet automne. la comédienne et animatrice se réjouit de rencontrer de nouveaux participants et d’approfondir sa relation avec les maîtres. Lydia Bouchard, Jean-Marc Généreux et Les Twins seront aussi de retour pour vibrer devant les numéros créatifs et émouvants des participants.

• À lire aussi: Voici quand recommencent vos émissions de variétés

• À lire aussi: Jean-Marc Généreux dit non à la France

Sarah-Jeanne, est-ce qu’il y a des nouveautés cette saison?
Je ne peux pas tout dévoiler pour le moment, mais je peux simplement annoncer qu’il va y avoir un épisode de plus pour cette quatrième saison. 

Vous avez déjà commencé à tourner; est-ce que le niveau est toujoursaussi élevé?
Chaque année, la production, comme le pu- blic, se demande toujours si on a épuisé le bassin de danseurs au Québec. Il y a toujours un petit stress relié au fait de ne pas savoir si les danseurs vont encore être au rendez-vous pour les auditions, si le niveau va être toujours aussi élevé... La saison dernière, c’était complètement fou, et c’est encore tout aussi incroyable. Je tournais récemment dans les studios de répétition, et c’est tout simplement impressionnant. Les danseurs sont sensationnels. Je dirais qu’il y a peut-être beaucoup plus de solos, mais ce sont surtout des gens qui connaissent la machine Révolution. Ils arrivent préparés et en force. 

Est-ce que, comme dans la saison précédente, il y a beaucoup de danseurs qui reviennent?
C’est un juste milieu. Il y a beaucoup de nouveaux et quelques retours très excitants. Ceux qui reviennent se présentent pour la plupart sous une forme différente. Ils étaient en troupe et reviennent en solo, par exemple, ou l’inverse. Mais tant qu’à reprendre des danseurs, la production se fait un devoir de ne pas aller dans la redondance. On ne veut pas forcément présenter le même danseur sous la même forme, à moins qu’il y ait eu une énorme évolution. Il y a quand même plein de nouveaux visages qui sont très forts. Je dirais que ce n’est pas nécessairement quelqu’un qui est de retour qui va gagner Révolution cette saison. 

Le retour le plus important, ce sont les quatre maîtres. Est-ce que l’harmonie est toujours présente entre eux?
On est tous vraiment très heureux de faire cette émission, et les maîtres sont dans un siège vraiment trippant. Ils voient défiler des danseurs très forts. Leur complicité est toute là. Ils sont contents de retrouver leurs fauteuils. Ils sont visiblement passionnés et enthousiastes. On ne va pas travailler, on va voir des gens s’exprimer artistiquement et se dépasser. On est tous à la même place sur ce plan. 

Les émotions sont toujours fortes à Révolution. Maintenant que vous êtes maman, y êtes-vous plus sensible?
J’essaie habituellement de gérer mes émotions pour ne pas voler le show, mais c’est une bonne question. Durant les tournages de Révolution, j’ai toujours eu tendance à me mettre à la place des parents qui regardent leur enfant performer sur scène, surtout quand ce sont des jeunes. Probablement que je le fais encore plus maintenant. Ça doit être une fierté pour les familles de voir leurs jeunes faire ça. Les parents mettent aussi beaucoup d’heures dans la passion de leurs enfants pour qu’ils se rendent à ce niveau; ils doivent y être impliqués eux aussi. 

Les deux dernières saisons, les finalistes de l’émission ont ensuite pu partir en tournée avec un spectacle original. Est-ce une motivation pour les participants?
Complètement. Au Québec, ce n’est pas encore une habitude de consommer des spectacles de danse, hormis Casse-Noisette ou Les Grands Ballets. On voit des danseurs derrière les artistes à la télé ou quand on va voir Marie-Mai en spectacle, mais on les voit rarement seuls. Pour eux, l’idée de faire un spectacle et d’avoir une salle pleine qui vient voir leur travail, c’est très motivant et encourageant. Le simple fait de savoir qu’ils sont capables de remplir des salles, ça fait du bien. Les gens sont maintenant prêts à aller voir de la danse dans les salles de spectacle. Révolution est un véritable tremplin pour ça. 

• À lire aussi: Sarah-Jeanne Labrosse de retour au travail

• À lire aussi: Voici toutes les séries télé à voir cet automne

Lisez toute l'actualité sur vos vedettes favorites dans la plus récente édition du magazine Échos Vedettes actuellement en kiosque, ou en ligne sur jemagazine.ca

VOUS AIMEREZ AUSSI : Revivez la grande carrière de Pierre Bruneau en 25 photos:

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus