Elizabeth Blouin-Brathwaite vit une douce histoire d’amour avec Steven | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Elizabeth Blouin-Brathwaite vit une douce histoire d’amour avec Steven

Image principale de l'article Une douce histoire d’amour avec Steven
Photo : Dominic Gouin

Ces deux dernières années, la vie s’est montrée très généreuse envers Elizabeth Blouin-Brathwaite. En 2020, elle a accueilli son fils, William, qui lui a fait découvrir un amour incomparable. Puis, compte tenu de la pandémie, la chanteuse a aussi offert des cours de chant en ligne. Au fil du temps, c’est une véritable école de musique qu’elle a bâtie et qui lui procure beaucoup de joie. De surcroît, l’an dernier, elle a fait la rencontre de Steven Levac. Un homme qui partage sa passion pour la musique et qui lui apporte tout ce dont elle a besoin.

• À lire aussi: Élizabeth Blouin-Brathwaite a retrouvé l’amour

• À lire aussi: 21 nouveaux couples qui se sont affichés en 2021

Elizabeth, nous vous rencontrons aujourd’hui avec votre amoureux, Steven Levac. Parlez-nous de votre nouveau bonheur.
L’amour que j’éprouve envers lui est incroyable. Dans la vie, on traverse toutes sortes de choses, des moments heureux et d’autres difficiles. Il y a aussi des moments où on se sent sur notre X avec quelqu’un, et c’est le cas avec Steven. J’espère passer ma vie avec cet homme. J’ai vraiment trouvé la perle rare. Les gens qui connaissent notre histoire nous saluent en nous appelant «les amoureux» et en nous disant que nous sommes beaux... J’ai l’impression de vivre un rêve. Cela implique aussi un grand travail sur soi, car il faut accepter d’être heureux, tout simplement, et se dire qu’on a droit à ce bonheur. 

Qu’appréciez-vous le plus de Steven?
Je suis en confiance avec cet être humain. Il a une belle intelligence et il me fait rire. C’est un aspect qui a toujours été important pour moi, car mon père est quelqu’un de très drôle. 

La barre était placée haut, quand même!
(Rires) Oui, mon père est quelqu’un de tellement extraordinaire! Steven m’apporte humour, sécurité et réconfort. Il me comprend et me guide. Avec son expérience, il est en mesure de me montrer la voie, et c’est rassurant pour moi. Il me donne confiance en moi et en mes projets. 

Photo : Dominic Gouin


• À lire aussi: Elizabeth Blouin-Brathwaithe s'ouvre sur son nouveau rôle de mère

Dans quel contexte l’avez-vous rencontré?
Nous n’avions pas prévu de tomber en amour. Ç’a été un coup de foudre. Nous avions un projet ensemble: je devais chanter quelques lignes sur sa chanson Donne-moi un autre verre, un single qui tourne sur les radios country. Finalement, j’ai fait toute la chanson avec lui. En studio, en le regardant chanter, je me suis demandé ce qui se passait dans mon cœur... Ç’a été immédiat. Après, nous nous sommes confiés l’un à l’autre, et il m’a dit avoir lui aussi ressenti quelque chose. Même nos collègues ont remarqué qu’il se passait quelque chose entre nous. Ça faisait à peine une heure que nous nous connaissions! 

C’est magique, quand même.
Oui, c’est fou. Ça existe vraiment. Nous avons célébré notre première année ensemble à la mi-juin. J’ai su tout de suite que c’était lui. Je n’avais jamais vraiment rencontré un homme comme lui. Il est si charismatique, «groundé», réconfortant, charmant. C’est ce que j’ai remarqué en premier chez lui. Il est agent immobilier, il travaille fort et est très présent pour ses clients. Il fait aussi de la musique, et ça a pris de l’ampleur. Ses chansons tournent à la radio, et je l’accompagne dans ses spectacles avec les musiciens de The Box, qui ont formé un band country appelé Ricochet. Ce sont des amis de Steven, et je suis honorée de jouer avec un des bands les plus populaires des années 1980. 

Photo : Dominic Gouin


• À lire aussi: Normand Brathwaite se confie sur son bonheur d’être grand-père

Avec Steven, vous partagez donc votre passion pour la musique...
Oui, et c’est ce qui nous lie. Nous avons une salle de musique avec tous les instruments possibles. Il nous arrive souvent de faire des jams ensemble. Pouvoir partager ça, c’est vraiment agréable.  

Finalement, c’est une étape de renouveau pour vous.
Oui, et je constate qu’il ne faut jamais abandonner... Je crois beaucoup en l’univers: quand on projette des choses, elles nous reviennent. Quand on conserve une belle énergie de même qu’une attitude positive, de belles choses nous arrivent, généralement par surprise. La plupart du temps, on ne pouvait même pas soupçonner à quel point ça pouvait être beau. 

Quant à votre vie de mère, elle vous comble toujours au plus haut point?
Oui. William est tellement beau et intelligent! Il capte vite les choses. Comme il a commencé à parler, c’est encore plus agréable. Je saisis des mots qu’il dit et, grâce au langage, nous connectons autrement. L’entendre me dire de petits mots, c’est si adorable! Même si sa personnalité était déjà évidente, depuis qu’il a commencé à parler, je la cerne encore plus. Je le trouve merveilleux et je suis totalement en amour avec mon fils. Je suis sûre qu’il sera un musicien... Il a du rythme et, dès que je lui chante une chanson, il s’arrête et m’écoute. S’il a du chagrin, je chante et je vois qu’il réagit à la musique. Il faut dire qu’avec la génétique dont il a hérité, c’est fort possible qu’il devienne un musicien... 

Photo : Collection personnelle


• À lire aussi: Élizabeth Blouin-Brathwaite revient avec émotion sur la première rencontre entre ses parents et son bébé

William a eu deux ans en juin. Sentez-vous qu’il a amorcé la période du Terrible Two?
Ce n’est sûrement pas encore arrivé. Tout le monde m’en parle, mais je ne sens rien de différent. Si ça doit arriver éventuellement, comme c’est un enfant doux, ça ne m’inquiète pas. 

Son petit William a fêté ses deux ans en juin dernier.

Photo : Collection personnelle

Son petit William a fêté ses deux ans en juin dernier.


• À lire aussi: Voyez Élizabeth Blouin-Brathwaite chanter pour son garçon lors d'un touchant moment mère-fils

En plus d’être mère, vous avez mis sur pied votre école de musique ces dernières années...
Initialement, je l’ai créée pour donner quelques cours pendant la pandémie, mais finalement, avec tous les chanteurs qui se sont retrouvés sans emploi, j’ai ajouté des profs à l’équipe. On compte maintenant huit professeurs de chant, mais aussi de percussions, de batterie, de piano et de guitare. Je cherche actuellement des profs de basse et de violon. En fait, j’ignorais que je bâtissais une école! Elle a fleuri au fil du temps. Je suis très proche de mes élèves, ils deviennent comme des amis. Les cours sont personnalisés. J’ai réalisé une fois de plus que c’est en suivant mon instinct que les choses fonctionnent. J’ai reçu beaucoup de conseils de mon amoureux.

Outre l’école, avez-vous d’autres projets?
Oui, je donne des spectacles avec un band de filles: le All Star Girl Band. J’ai demandé que mon papa soit sur le show avec moi, et il fait à présent partie de mes spectacles. C’est tellement cool! Je lui ai aussi demandé d’être de mes autres projets. Je participe à la tournée de Dan Bigras et je présenterai des spectacles avec ma mère pendant le temps des fêtes. 

«Ma mère m’a montré à chanter, et mon père m’a enseigné l’attitude à avoir sur scène et envers l’équipe et les gens», souligne Elizabeth. Ils ont à plus d’une reprise partagé la scène. Entre autres, en juillet 2013, où Normand Brathwaite et sa fille présentaient le concert de Belle et Bum au Mondial des cultures à Drummondville.

Photo : Marie-eve Phaneuf / Agence QMI

«Ma mère m’a montré à chanter, et mon père m’a enseigné l’attitude à avoir sur scène et envers l’équipe et les gens», souligne Elizabeth. Ils ont à plus d’une reprise partagé la scène. Entre autres, en juillet 2013, où Normand Brathwaite et sa fille présentaient le concert de Belle et Bum au Mondial des cultures à Drummondville.

C’est un privilège de pouvoir partager ces moments avec vos parents!
Oui. Ma mère m’a montré à chanter, mon père m’a enseigné l’attitude à avoir sur scène et envers l’équipe et les gens. Mes parents m’ont donné tous leurs secrets pour avoir une belle carrière. Les inviter sur mes projets et les voir réagir à ce que je fais me touche vraiment. J’ai le sentiment d’avoir réussi, car mes parents sont fiers de moi... J’ai aussi une superbe relation avec ma belle-mère. J’ai toujours été proche de Marie-Claude, mais depuis que j’ai eu William, nous nous parlons chaque jour. Notre lien est très fort. Je constate que tout le monde se rassemble autour de William, c’est beau à voir. 

En 2020, Johanne Blouin participait à une séance photo avec sa fille, devenue mère, dans nos pages.

Photo : Dominic Gouin

En 2020, Johanne Blouin participait à une séance photo avec sa fille, devenue mère, dans nos pages.


• À lire aussi: Johanne Blouin célèbre 50 ans de carrière

L’école d’Elizabeth offre des cours de chant et de musique en ligne pour tout le monde, que ce soit simplement pour le plaisir ou pour en faire un métier. Visitez sa page Facebook Ebbcoursdechantenligne. Pour ses spectacles avec le All Star Girl Band, consultez le site productionscaroline.com.

À VOIR AUSSI: 35 enfants de vedettes québécoises qui suivent les traces de leurs parents

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus