Un premier livre pour Sarahmée | 7 Jours
/magazines/7jours

Un premier livre pour Sarahmée

Image principale de l'article Un premier livre pour Sarahmée
Photo : Karine Lévesque

En 2019, Sarahmée lançait son album Irréversible, qui contient sa chanson Ma peau, dans laquelle elle chante la fierté de ses origines.

• À lire aussi:
Sarahmée réagit au décès de son frère, Karim Ouellet

Presque trois ans plus tard, cette importante pièce devient un magnifique livre jeunesse illustré par l’artiste Niti Marcelle Mueth, qui met à l’avant-plan le processus de réappropriation du corps en valorisant la multiplicité des couleurs de peau, des styles de cheveux et des types de corps. La chanteuse nous parle de ce projet qui lui tient à cœur.
 

Photo courtoisie

Sarahmée, comment est née cette idée de faire un livre inspiré de ta chanson Ma peau?

C’est une idée de la maison d’édition Kata. L’équipe m’a contactée l’été dernier pour me proposer de transformer ma chanson en livre. Cette pièce est importante pour moi, j’avais d’ailleurs sorti le vidéoclip à la suite du meurtre de George Floyd en 2020, car je voulais montrer un côté plus positif de la communauté noire, avec des images moins morbides et moins violentes. J’ai reçu beaucoup d’échos positifs du public sur cette chanson, et mes amies qui sont mamans m’ont dit qu’elles la faisaient écouter à leurs enfants et que ceux-ci étaient contents de se voir à l’écran, de s’entendre et d’avoir une histoire commune. Quand on m’a proposé de l’adapter en livre illustré, j’ai trouvé que c’était une super idée puisqu’un livre est un objet palpable. On peut le partager, l’offrir en cadeau et même le relire de temps en temps. J’aime l’intemporalité de tout ça. 

Parle-moi de ce que tu as voulu exprimer il y a quelques années avec cette chanson.

Je voulais parler de ma jeunesse, de ce que j’ai vécu, et je voulais dire à quel point j’avais des complexes quand j’étais plus jeune et que ceux-ci ne disparaissent pas tous à l’âge adulte. En écrivant le texte, j’avais l’impression de raconter l’histoire d’autres femmes noires et des gens qui ont des insécurités en rapport avec leur corps, leurs cheveux ou la couleur de leur peau. Je voulais aussi célébrer qui j’étais parce que c’est important pour moi de mettre de la lumière dans tout ce que je fais. C’est seulement quand la chanson est sortie que j’ai réalisé l’impact qu’elle avait sur les gens. 

Parle-moi un peu de ta collaboration avec l’illustratrice du livre, Niti Marcelle Mueth?

Quand on a commencé le livre, il fallait choisir l’illustratrice et je voulais que ce soit une femme noire. Je trouvais ça important que ce soit quelqu’un qui comprenne bien le sujet et qui avait déjà vécu cette expérience-là. Pour moi, c’est là que tout prenait son sens. J’avais les mots, elle avait les images. Quand j’ai vu son travail d’illustratrice, j’ai tout de suite aimé. J’ai eu un coup de cœur parce que je voulais que mes personnages dans le livre prennent différentes formes, aient différents types de cheveux, différentes couleurs de peau, et que ses dessins ont une belle sensibilité. C’est aussi une personne très engagée, qui donne une voix à la communauté noire. Elle parle de sujets qui me touchent, et nous avons des valeurs communes. Je suis très fière de cette collaboration et de ce livre. 

Sinon, à quoi ressemblera la fin de ton été?

J’ai beaucoup de spectacles à l’horaire et je vais aussi me reposer. J’ai besoin de me remettre des émotions des derniers mois et j’ai envie de profiter de mon été avec mes proches. 

Ma peau est déjà offert en librairie. Pour suivre les activités de l’artiste: facebook.com/sarahmeeofficiel.

À VOIR AUSSI: Ces vedettes québécoises qui ont écrit des romans

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus