Stéphanie Villeneuve nous ouvre les portes de sa demeure de Rosemont | 7 Jours
/magazines/7jours

Stéphanie Villeneuve nous ouvre les portes de sa demeure de Rosemont

Image principale de l'article Elle nous ouvre les portes de sa demeure
Photo : Dominic Gouin

À Montréal, le quartier Rosemont cache de véritables petits bijoux: des maisons unifamiliales, des arbres matures, de grands espaces verts et des rues tranquilles. Il y a un an, Stéphanie Villeneuve y a fait l’acquisition d’une jolie demeure avec son amoureux. Un véritable havre de paix en ville!

• À lire aussi: Un membre de l'équipe de Salut Bonjour annonce son départ

• À lire aussi:
Un deuxième membre de Salut Bonjour annonce son départ

Stéphanie, tu es une habituée des déménagements. Tu as changé de toit 14 fois en 10 ans!
Effectivement. Je jette un coup d’œil en arrière et je suis moi-même étourdie! (rires) Pour mes études, j’ai quitté Charlevoix pour Québec, après je me suis promenée beaucoup lorsque j’ai commencé à travailler à la radio: Montréal, Rimouski, Rouyn, Québec, Montréal, Québec, Montréal... Dans le fond, j’habitais là où le travail m’appelait.

Avec toute cette expérience, tu dois être une experte en boîtes!
J’ai appris au fil des déménagements à me départir du superflu. J’apporte des sacs de vêtements à des organismes de bienfaisance, je donne ou vends mes meubles et accessoires sur le Web. Chaque fois, ça me permet d’épurer, de ne conserver que l’essentiel.

Parle-nous de ta jolie maison. Quand en as-tu fait l’acquisition?
Mon amoureux et moi, nous nous sommes rencontrés trois mois avant la pandémie. Lorsque la crise de la covid-19 a éclaté, nous avons décidé d’habiter ensemble. Il y a un dicton qui dit: «Ça passe ou ça casse». Eh bien, ça a passé haut la main pour nous! Depuis un certain temps, nous surveillions le marché immobilier dans le but de faire l’achat d’une première maison. 

Que recherchiez-vous?
Un petit coin tranquille à Montréal avec une cour et des arbres. Nous avons fait une première offre sur une maison, qui a été acceptée. Mais lors de l’inspection, nous avons réalisé l’ampleur des travaux à effectuer, alors nous avons retiré notre offre. Je crois fermement que rien n’arrive pour rien dans la vie. En janvier 2021, notre présente maison est apparue sur le marché. En pleine période de surenchère due à la pandémie, nous avons été les seuls à faire une offre, et à notre plus grande joie, elle a été acceptée! 

Avez-vous déménagé immédiatement?
Non. Nous sommes passés chez le notaire en mars, puis nous avons rénové la maison pendant deux mois pour la mettre à notre goût avant d’y emménager. Maxime et moi ne sommes pas très habiles manuellement. Mes beaux-parents, Maryse et Rémi, nous ont été d’un grand soutien. C’est grâce à eux si nous nous sentons aussi bien dans notre demeure aujourd’hui.

Quels travaux avez-vous effectués?
Nous avons peinturé chaque pièce de la maison. Notre couleur de prédilection: le blanc, pour une maison lumineuse 12 mois par année. Une des choses qui me dérangeaient le plus était le plancher de la cuisine et de la salle à manger, avec sa céramique 12 x 12 po terracotta qui n’était plus au goût du jour. Le simple fait de la remplacer par de la céramique blanche donne un tout autre coup d’œil aux pièces. Même si mon amoureux et moi avions une bonne idée de ce que nous désirions, nous avons fait valider nos choix par une designer d’intérieur. 

AVANT

Photo : © Sutton Québec

AVANT

APRÈS : Peinture fraîche, nouvelle céramique, nouveaux comptoirs, dosseret de cuisine. Il n’en fallait pas plus pour mettre cette cuisine au goût du jour!

Photo : Dominic Gouin

APRÈS : Peinture fraîche, nouvelle céramique, nouveaux comptoirs, dosseret de cuisine. Il n’en fallait pas plus pour mettre cette cuisine au goût du jour!

La salle à dîner et la terrasse arrière sont invitantes et aménagées pour recevoir en toute convivialité.

Photo : Dominic Gouin

La salle à dîner et la terrasse arrière sont invitantes et aménagées pour recevoir en toute convivialité.

Photo : Dominic Gouin


• À lire aussi: Geneviève Schmidt vend sa maison architecturale mid-century pour 899 000$

Avez-vous eu quelques défis à relever durant les rénos?
Bien sûr! Comme notre maison a été construite en 1943, le plancher a travaillé avec les années et il était un peu croche dans la cuisine. Rien de grave, puisque nous avons pu niveler le sol avec le coulis servant de base à la céramique. Mais surprise: le frigo ne rentrait plus dans l’espace prévu à cet effet! Heureusement, le magasin où je me suis procuré les électroménagers a accepté de m’en vendre un plus petit! 

AVANT

Photo : © Sutton Québec

AVANT

APRÈS : «C’est la première fois que je prends le temps d’aménager mon chez-moi à mon goût. À tous les autres endroits, je savais que j’étais là temporairement, tandis que je sais que je vais passer plusieurs années ici.»

Photo : Dominic Gouin

APRÈS : «C’est la première fois que je prends le temps d’aménager mon chez-moi à mon goût. À tous les autres endroits, je savais que j’étais là temporairement, tandis que je sais que je vais passer plusieurs années ici.»

Quelle est ta pièce préférée?
La chambre principale! La lucarne était parmi mes coups de cœur lorsque nous avons fait l’achat de la maison. En ajoutant des lattes de lambris sur les murs en inclinaison, ça met encore plus en valeur cette petite fenêtre, qui semble sortie tout droit d’une autre époque. 

AVANT

Photo : © Sutton Québec

AVANT

APRÈS : «La lucarne dans la chambre principale était parmi mes coups de cœur lorsque nous avons fait l’achat de la maison.»

Photo : Dominic Gouin

APRÈS : «La lucarne dans la chambre principale était parmi mes coups de cœur lorsque nous avons fait l’achat de la maison.»

Quel est ton prochain projet de rénovation?
Avant d’emménager ici, j’avais des idées de grandeur. Je pensais qu’en deux mois, mon décor serait digne de ceux qu’on trouve sur Pinterest. Mais j’ai réalisé qu’il faut apprivoiser les lieux, prendre le temps d’habiter l’endroit, au lieu de tout faire à la presse. J’aimerais ajouter du papier peint, peut-être aussi avoir un garde-robe d’entrée. Les rénos sont sur pause présentement. Par contre, j’ai des projets de classage!

Que veux-tu dire?
Je désire mieux organiser mon bureau et mon sous-sol, avec davantage d’espaces de rangement. Certains fonctionnent bien dans le chaos, alors que moi, j’ai besoin que tout soit à sa place, avec des étiquettes si possible. Mon environnement est le miroir de mon état mental: j’ai besoin d’ordre dans ma maison pour me sentir bien dans ma tête! (rires)

En terminant, il s’agit de ton premier été dans ta maison!
La terrasse, les arbres, les oiseaux, les plates-bandes... j’aime tout de ma cour arrière et de notre petite vie de quartier. Nous avons la tranquillité de la banlieue, mais à Montréal, à 15 minutes du centre-ville. Récemment, en défaisant les dernières boîtes, je suis tombée sur une liste que Maxime et moi avions faite en vue de l’achat de notre maison. À ma grande surprise, c’est la description parfaite de notre maison actuelle... sauf la piscine. Ça viendra! 

Photo : Dominic Gouin

La reine du déménagement! 

«Un des meilleurs trucs que j’ai trouvés pour faciliter le déménagement, c’est de tout se procurer au même endroit. Chez Bureau en gros, j’achète des boîtes de carton, du papier d’emballage et du papier bulle, des bacs de rangement, des étiquettes pour identifier mes bacs, des produits nettoyants pour laver mon nouveau chez-moi parce que j’ai un petit côté Madame Blancheville... Bureau en gros recycle aussi les appareils électroniques désuets comme les ordis, les appareils photo, les câbles, etc. J’en profite chaque fois pour y apporter mes appareils qui ne servent plus, car je me sentirais trop mal de les jeter à la poubelle. Bref, à Bureau en gros, je peux trouver tout ce dont j’ai besoin!» 

Un nouveau départ!

Photo : Dominic Gouin

Si Stéphanie continue à annoncer la pluie et le beau temps cet été à Salut Bonjour, elle ne sera pas de retour à l’automne. «Ç’a été une décision difficile à prendre, le fruit de plusieurs mois de réflexion, mais j’accrocherai mon micro de présentatrice météo à la fin août, non sans un petit pincement au cœur de quitter une aussi belle équipe», raconte la jeune femme, qui nous a accompagnés trois ans dans le cadre de cette émission matinale. Parions que nous la retrouverons bientôt, car elle relèvera de nouveaux défis!

Jusqu’à la fin de l’été, Stéphanie est chroniqueuse météo à Salut Bonjour, du lundi au vendredi 6 h, à TVA. On peut suivre ses projets sur les réseaux sociaux.

À VOIR AUSSI: Lara Fabian vend sa maison en Estrie pour 2 999 999$

s

À VOIR AUSSI: Rosalie Vaillancourt vend son charmant appartement de Montréal pour 525 000$

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus