Bradley Cooper fait des confidences surprenantes sur une période sombre de sa vie | 7 Jours
/magazines/starsysteme

Bradley Cooper fait des confidences surprenantes sur une période sombre de sa vie

Image principale de l'article Des confidences sur une période sombre de sa vie
Photo : Getty images

La star de 47 ans dit s’être battue pour vaincre la dépression et une dépendance à la cocaïne à la fin de la vingtaine. Bradley évoque aujourd’hui cette période sombre de sa vie et explique comment il a réussi à la surmonter.

• À lire aussi: Complètement méconnaissable pour son nouveau rôle, Bradley Cooper fait le tour du Web

• À lire aussi: Bradley Cooper accepte de tourner nu durant de longues heures

Tout récemment, le comédien et réalisateur a fait des confidences pour le moins surprenantes lors d’un épisode du podcast SmartLess, animé par Will Arnett, Jason Bateman et Sean Hayes. En effet, Bradley s’est ouvert au sujet de son comportement déplacé qu’il avait eu à l’époque, une conduite que son bon ami Will avait vivement critiquée en raison des mauvaises blagues et du sens de l’humour très mordant du comédien repentant. «Je n’ai jamais voulu blesser personne», a assuré la vedette du film A Star Is Born au cours du balado, en précisant que ses sarcasmes n’avaient rien de malveillant à ses yeux. Sur les ondes, Bradley a ajouté que de sérieux troubles émotionnels l’avaient affecté au début des années 2000. «Je n’avais aucune estime personnelle, a-t-il admis. Je me sentais perdu et désemparé, et j’étais dépendant à la cocaïne. Le fait d’avoir été renvoyé de la série Alias ne m’a pas aidé. Je n’avais surtout pas envie de faire la fête. J’étais complètement déprimé.»

Son ami Will Arnett l’a aidé à se reprendre en main.

Photo : Getty Images

Son ami Will Arnett l’a aidé à se reprendre en main.


• À lire aussi: Brad Pitt doit sa sobriété à Bradley Cooper

Métamorphose

En 2009, Bradley subira heureusement une métamorphose providentielle grâce au film The Hangover. «C’est ce qui m’a permis d’exploiter tout mon potentiel et d’être enfin moi-même, se souvient-il. J’avais 36 ans. J’ai donc eu tous ces problèmes bien avant que la célébrité ne joue un rôle dans ma vie.» Bradley attribue cette transformation à plusieurs autres facteurs, entre autres une conversation avec Will Arnett qui l’a poussé à se reconsidérer et à modifier son comportement. «J’ai connu un grand changement vers l’âge de 33 ans, a-t-il dit. Je me suis mis à mieux écouter les autres.» En outre, le comédien estime que la naissance de sa fille, Lea, dont il partage la garde avec la top-modèle Irina Shayk, y est pour beaucoup dans son cheminement personnel depuis 2017. «Rien ne peut égaler le bonheur d’être le père d’un être humain aussi magnifique, a d’ailleurs souligné Bradley. C’est la plus belle chose qui soit.» H

Sa fille, Lea, le comble de bonheur.

Photo : Getty Images

Sa fille, Lea, le comble de bonheur.

À VOIR AUSSI: Les pires et les meilleures statues de cire

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus