Le prince William intimidé par son 40e anniversaire | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Le prince William intimidé par son 40e anniversaire

Image principale de l'article Le prince William intimidé par son anniversaire
Photo Getty Images

L’héritier du trône n’a pas caché que la perspective de son anniversaire était «intimidante». Désormais bien installé dans son rôle, le prince William a soufflé ses 40 bougies comme un vrai Windsor.

• À lire aussi: Le prince William est l'homme chauve le plus sexy de la planète

• À lire aussi: Le prince William et Kate lancent leur chaîne YouTube

• À lire aussi: C'est la guerre entre William et Harry

De sa mère, il a hérité les yeux, le sourire, la posture et cette manière inimitable d’être attentif aux autres. De son père, il tient la calvitie, la rondeur du visage et le sens du devoir. À 40 ans, le prince William incarne le renouveau serein de la monarchie dont les Britanniques ont tant besoin. Sans faire de vagues, le futur roi, époux de Kate et père de trois enfants, a donc fêté son passage dans une nouvelle décennie le 21 juin.

Monnaie royale

Photo : The Royal Mint


• À lire aussi: Le premier jour des célébrations du jubilé de platine de la reine d'Angleterre en 10 photos marquantes

• À lire aussi:
Un homme prétend être le fils illégitime de Charles et Camilla et exige un test d'ADN

Pour ses 40 ans, Kate avait eu droit à de nouveaux portraits. William, lui, a reçu une série de pièces à son effigie, une première. La monnaie royale a ainsi émis plusieurs éditions, qui se sont vendues rapidement malgré un prix avoisinant les 4000 $. Le prince, qui a souligné la fête des Pères en publiant un portrait de lui avec ses trois enfants, affirme ainsi de plus en plus son style, devenant l’un des ambassadeurs les plus efficaces de la royauté. De fait, il a offert un saisissant contraste avec son frère, Harry, en publiant, la veille de son anniversaire, un vibrant article dans The Big Issue, l’équivalent londonien de L’itinéraire, dans lequel il a expliqué devoir à sa mère, Diana, sa volonté «de servir et de venir en aide» aux sans-abri. Il a également insisté sur la chance qu’il avait et le privilège que constituait sa position, parlant de son engagement, rappelant ainsi à la fois la sensibilité dont sa mère faisait preuve et le discours, empreint de gravité, qu’avait prononcé Élisabeth II pour ses 21 ans. Et c’est sans doute pour cette raison que la souveraine avait préparé une soirée spéciale – le gâteau a été fait par ses enfants – afin de fêter, avec la famille et des amis, son petit-fils qui sera appelé, non seulement à monter sur le trône, mais aussi à convaincre les Anglais de l’utilité de la monarchie.

Photo Getty Images


• À lire aussi: Le prince Harry est un père comblé

• À lire aussi: Harry et Meghan ont rendu visite secrètement à la reine

Ça déménage... 

Cette nouvelle décennie marque un véritable tournant dans la vie des Cambridge. Les cinq membres de la famille royale ont l’intention de déménager cet été, abandonnant leurs appartements londoniens pour le cottage Adelaide, situé sur les terres de Windsor. L’un des buts est de se rapprocher de la reine qui, à 96 ans, a des ennuis de santé. Par ailleurs, Kate et William tiennent à élever leurs enfants à la campagne, loin de la frénésie de la capitale anglaise dans laquelle ils ne peuvent pas sortir ni aller au parc avec leurs petits sans générer un attroupement de paparazzis et de curieux. «Ils ont néanmoins tenu à ce que leur nouvelle demeure ne soit pas voyante, qu’elle n’ait pas besoin d’être rénovée et qu’il ne soit pas nécessaire d’embaucher des agents de sécurité afin de ne pas être un fardeau pour les contribuables. Le cottage Adelaide est parfait parce que c’est une maison de quatre chambres et qu’ils n’ont pas besoin de plus de pièces, puisqu’ils n’ont pas de personnel habitant avec eux», souligne une source. Quant à George, Charlotte et Louis, ils fréquenteront tous trois une école locale.

À VOIR AUSSI: Les 12 plus beaux princes au monde

s

À VOIR AUSSI: 15 faits méconnus et inusités à propos de la reine Élisabeth II

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus