Stéphane Fallu présente une saison différente de Refuge animal | 7 Jours
/magazines/7jours

Stéphane Fallu présente une saison différente de Refuge animal

Image principale de l'article Une saison différente de Refuge animal
Photo: ©Vrai

Stéphane Fallu est de retour pour une saison spéciale de Refuge animal, dans laquelle il devient bénévole pour l’organisme Les Aristopattes. Il nous présente ce nouvel univers au cours de huit épisodes riches en émotion.

• À lire aussi: Stéphane Fallu redonne aux jeunes en difficulté

• À lire aussi:
Mike Ward crée la surprise générale au En direct de l'univers de Stéphane Fallu

Stéphane, en quoi cette saison est-elle différente des autres?
Dans les précédentes saisons de Refuge animal, quand un animal ne pouvait pas être mis en adoption pour une question de santé, on le perdait de vue, tout simplement. Dans cette nouvelle saison, je me greffe à l’équipe de l’organisme Les Aristopattes, dont la mission est justement de prendre en charge les animaux abandonnés qui sont blessés ou malades.

D’où proviennent-ils?
Certains ont été abandonnés parce que leurs maîtres sont incapables de payer pour leurs soins de santé, d’autres proviennent des fourrières ou encore de saisies pour maltraitance ou pour cruauté animale. L’organisme Les Aristopattes n’a pas de local fixe. Les animaux habitent dans des familles d’accueil, où ils reçoivent la plupart de leurs traitements.

Le but est de les remettre sur pattes!
Exactement. Bien que l’organisme communautaire compte plusieurs cliniques partenaires qui peuvent offrir des soins spécialisés aux animaux, tout ça exige beaucoup de sous, et Les Aristopattes fonctionne uniquement avec des dons. D’ailleurs, dans le cadre de l’émission, vous allez voir que je leur viens en aide à ma façon, en organisant une collecte de fonds. Je trouve intéressant le fait qu’on aborde le volet financier, sujet qui a été seulement effleuré dans les précédentes saisons de Refuge animal

Que veux-tu dire?
Lorsqu’on adopte un animal, on voit souvent le beau côté des choses. Mais, comme tous les êtres vivants, ils peuvent se blesser ou tomber malades, et ça implique des frais médicaux. En abordant le sujet sans détour, nous sensibilisons les gens à cette réalité. Avoir un animal, c’est un engagement à long terme émotionnellement et financièrement, et ça, on l’oublie trop souvent. 

Ça implique aussi parfois de prendre des décisions déchirantes...
Justement, nous avons fait face à ce dilemme lors du tournage de l’émission. Est-ce qu’on sauve l’animal ou on le laisse aller? Répondre à cette question peut paraître facile, mais dans le feu de l’action, quand on a la bête sous les yeux, c’est carrément autre chose. La priorité, c’est de se demander s’il aura une belle qualité de vie. Si la réponse est oui, ça vaut la peine de tenter quelque chose, selon moi.

• À lire aussi: 5 vedettes québécoises nous présentent leur animal de compagnie

Qu’est-ce qui t’a le plus touché au cours de cette saison?
Tellement de choses! Outre les animaux qui sont tous attachants, il y a les bénévoles totalement dévoués à leur mission de sauver les animaux abandonnés. Les familles d’accueil font aussi preuve d’une générosité extraordinaire, puisque les bêtes qui vivent momentanément sous leur toit exigent des soins spécifiques; il faut, par exemple, leur donner de la médication plusieurs fois par jour ou différents traitements, ou encore les amener régulièrement chez le vétérinaire.

Te connaissant, une touche d’humour sera certainement au rendez-vous!
Bien sûr! J’accompagne l’équipe des Aristopattes sur la route, lors de transports d’animaux chez le vétérinaire ou les familles d’accueil, et naturellement, ça donne lieu à toutes sortes de péripéties. Même si certaines histoires sont plus tristes, je me trouve chanceux d’avoir cette proximité avec des bêtes attachantes et des gens de cœur qui en prennent soin. 

Refuge animal fait partie des émissions chouchous des Québécois. On doit t’en parler souvent!
Énormément. Les gens me parlent spontanément de leur chien, de leur chat. Ils me disent aussi que tel ou tel animal à l’émission les a beaucoup touchés, qu’ils l’auraient volontiers adopté. Cette saison, plusieurs petites bêtes ne vous laisseront pas indifférents, comme le chat Bleuet, qui court malgré ses deux pattes avant dans le plâtre. Il va faire fondre bien des cœurs. 

► Les huit épisodes de Refuge animal: Mission Aristopattes seront offerts sur la plateforme Vrai à compter du 21 juin.

À VOIR AUSSI: Les animaux de compagnies des vedettes québécoises

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus