Un show pour saluer Karim Ouellet | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Un show pour saluer Karim Ouellet

«On pense que les gens vont être très touchés» −Olivier Beaulieu

Image principale de l'article Un show pour saluer Karim Ouellet
Photo : © Production / Marc-Étienne Mongrain

Karim Ouellet nous A quittés dans le froid glacial de janvier, mais le chanteur n’est pas oublié. Sa musique sera célébrée lors d’un spectacle-hommage aux Francos. On s’est entretenus avec un ami et fidèle collaborateur du défunt, le musicien Olivier Beaulieu. 

Les Francos de Montréal s’installent dans la métropole le 10 juin et feront la fête à la musique francophone jusqu’au 18 juin. Un des spectacles les plus attendus est sans conteste l’hommage à Karim Ouellet, qui s’en est allé le 17 janvier, laissant un grand vide sur la scène musicale. Bye Bye Bye Karim: la veillée des ami.e.s réunira sur la scène Bell de la place des Festivals des artistes qui, pour la plupart, étaient des proches du regretté chanteur. Un ami et collaborateur de longue date de Karim, le musicien Olivier Beaulieu, fait partie de ceux qui sont derrière l’initiative de ce show, dont il est le directeur musical. «J’ai commencé à jouer avec lui autour de 2013. J’étais plus un comparse de travail, mais il est devenu assez rapidement un bon ami. On se voyait en dehors du travail.» 

Photo : © Production / Alex Ouzilleau

Des amis sur scène

L’idée de ce spectacle a germé assez rapidement dans la tête des proches de Karim après son départ. «Une semaine ou deux après l’annonce de son décès, il y a eu une cérémonie. Tous ensemble, ses amis proches, ceux du milieu artistique, Sarahmée, la sœur de Karim, et moi, on s’est rassemblés et on s’est dit qu’il fallait faire un spectacle pour lui rendre hommage... Un show tant avec des amis proches qu’avec des artistes qui l’ont côtoyé, qui ont fait des spectacles avec lui, qui l’aimaient...» 

On pourra entendre les chansons du disparu réinterprétées par Sarahmée, Ariane Moffatt, Valaire, Hubert Lenoir, Claude Bégin, Alaclair Ensemble, Fanny Bloom et La Bronze. «Ariane: Karim l’avait invitée deux fois sur son spectacle. Valaire: ils ont fait des chansons ensemble. Fanny: elle avait fait une super belle version de Trente à l’annonce du décès... Les choristes et le band qui seront sur scène, dont je fais partie, ce sont tous ceux qui jouaient avec lui dans la dernière tournée. Ça va être des retrouvailles entre amis.»

«On ne voulait pas trop impliquer Sarahmée»

Sarahmée, la sœur du chanteur, a pris une certaine distance dans le processus de création de ce spectacle. «On a commencé le projet avec elle, mais on ne voulait pas trop l’impliquer, parce que c’est très difficile émotivement pour elle. Elle nous a fait confiance.» L’ambiance sera-t-elle à la nostalgie et à la tristesse? «On va dans plusieurs zones, dont la nostalgie. On pense que les gens vont être très touchés. Il va y avoir des photos, des projections où on va voir Karim... Et des inédits, des petits bouts de chansons qui n’étaient pas sorties, parce qu’il travaillait sur la production d’un album au moment de sa mort, note le musicien. Et ce sera aussi la fête, parce que même si Karim avait des textes très émotifs et sombres, les musiques de ses chansons étaient très festives. On va avoir droit à toute une gamme d’émotions.»

Il avait perdu sa trace

Quel souvenir Olivier garde-t-il de son ami? «C’était un ami très doux, très calme, très posé, toujours prêt à écouter. C’était un gentleman, un gars sensible. Il était un peu refermé sur lui-même, mais il était très drôle et très cool!» Olivier ne l’a pas côtoyé durant les dernières années avant sa mort. «Il s’était un peu retiré et avait coupé le contact avec les gens qui le connaissaient, et sa famille, en 2019. On n’avait plus de nouvelles, et sa famille non plus. C’est vraiment triste.» 

Olivier espère qu’après cet hommage qui lui sera fait aux Francos, on rentre chez soi en ayant constaté à quel point la musique de Karim Ouellet était dans une classe à part. «Il avait son univers, qui ne ressemble à aucun autre.»

Un disque posthume?

Karim Ouellet a laissé derrière lui des enregistrements de pièces inédites. Y aura-t-il un disque posthume? «Il y a beaucoup de procédures avant... Il avait un contrat avec une compagnie de disques. Est-ce qu’elle sortira les chansons?» Pour Olivier, la question demeure sans réponse pour l’instant. 

On pourra voir le spectacle-hommage Bye Bye Bye Karim: la veillée des ami.e.s sur la scène Bell de la place des Festivals, à Montréal, le 12 juin à 21 h.

À lire aussi

Et encore plus