Comment éviter les maladies buccodentaires? | 7 Jours
/magazines/7jours

Comment éviter les maladies buccodentaires?

Image principale de l'article Comment éviter les maladies
Illustration : Shutterstock

Aphtes, caries, gingivite, cancer de la bouche, autant de maladies buccodentaires courantes qu’on peut pour la plupart éviter en adoptant quelques bonnes habitudes de vie, dont une excellente hygiène dentaire. Voici les affections les plus courantes et les symptômes à surveiller. 

Le cancer de la bouche 

Le cancer de la bouche se définit par la croissance et la propagation anormales de cellules dans la bouche. Il survient le plus souvent après 40 ans, et davantage chez les hommes que chez les femmes. Il semble qu’au Canada, trois personnes en meurent chaque jour. Ce cancer peut toucher plusieurs parties de la bouche, notamment les gencives, les lèvres, la langue, les amygdales, l’intérieur des joues, le palais et l’arrière de la gorge. 

Les signes et symptômes à observer:  

  • un saignement inexpliqué dans la bouche; 
  • des ulcères ou des plaies dans la bouche qui ne guérissent pas; 
  • un mal de gorge persistant; 
  • de la difficulté à avaler; 
  • des zones rouge foncé ou blanches dans la bouche, sur les lèvres ou sur la langue; 
  • des nodules dans la bouche; 
  • une altération du goût ou une sensation différente sur la langue.   

Les facteurs de risque: 

  • Le tabagisme et l’usage de produits du tabac augmentent le risque de développer un cancer de la bouche, surtout si on consomme de l’alcool régulièrement.  
  • De grandes quantités d’alcool augmentent aussi le risque d’être atteint d’un cancer de la bouche.  
  • Le virus du papillome humain (VPH). 
  • Un régime alimentaire faible en fruits et en légumes.  
  • L’exposition au soleil sans protection sur les lèvres. 
  • Et finalement, comme pour les autres maladies buccodentaires, une mauvaise hygiène est intimement liée au cancer de la bouche.   

Photo : Shutterstock

La prévention: elle repose sur différents gestes, dont: 

  • porter du baume pour les lèvres ayant une protection contre les rayons UV quand on va dehors; 
  • avoir une alimentation saine et variée; 
  • limiter au minimum notre consommation d’alcool; 
  • cesser l’usage du tabac; 
  • utiliser un condom pour éviter de contracter le VIH.   

Les maladies des gencives 

La gencive est une muqueuse épaisse qui recouvre la base des dents, à la mandibule, et qui empêche les microbes de pénétrer dans le logement de la dent, soit l’os alvéolaire. Une maladie des gencives entraîne une inflammation de celles-ci, mais aussi des os et des tissus entourant et soutenant la dent. Si ce type de maladie est souvent difficile à détecter lorsqu’il se développe, la douleur est généralement présente au stade avancé. Aussi, une gencive infectée peut causer la perte de nos dents. On trouve deux types de maladies des gencives, la gingivite et la parodontite, lesquelles peuvent être causées par: 

  • une mauvaise hygiène buccodentaire; 
  • le tabagisme;  
  • les infections au VIH; 
  • le diabète; 
  • certains médicaments; 
  • des changements hormonaux durant la grossesse.  

1. La gingivite Il s’agit de la maladie des gencives la moins grave. Elle survient quand les acides qui se créent en présence de la plaque dentaire et de sucres attaquent la surface des dents, mais aussi les gencives. Ces dernières deviennent alors rouges et enflammées, et on peut ressentir de la douleur, avoir une mauvaise haleine et noter la présence de sang lorsqu’on se brosse les dents. 

La prévention: il est conseillé de se brosser les dents au moins deux fois par jour et d’utiliser quotidiennement de la soie dentaire pour éliminer la plaque dentaire qui, à la longue, forme du tartre, lequel peut favoriser l’apparition d’une autre forme de maladie des gencives, la parodontite.

2. La parodontite Cette affection touche à la fois les gencives et les os. Et une fois qu’une perte osseuse survient, elle peut entraîner un déchaussement, voire une perte des dents. Les symptômes sont sensiblement les mêmes que pour la gingivite, soit une mauvaise haleine persistante et de la douleur, mais on note aussi des dents déchaussées, des saignements parfois spontanés, du pus et un mauvais goût dans la bouche. 

La prévention: les dommages causés par la parodontite étant souvent irréversibles, une bonne hygiène buccodentaire demeure la seule option pour les prévenir.  

La carie dentaire 

Photo : Shutterstock

La carie dentaire est une maladie infectieuse qui détruit les tissus durs de la dent. Elle se forme quand les bactéries présentes dans la plaque dentaire (une substance collante qui se forme sur nos dents et nos gencives) se mélangent aux sucres qu’on ingère: il se forme alors des acides, lesquels attaquent l’émail à la surface des dents, créant un trou, soit la carie. Si celle-ci n’est pas traitée rapidement, elle progressera à l’intérieur de la structure de la dent, ce qui occasionnera de la douleur et, parfois, le bris ou la perte de la dent atteinte.  

La prévention: elle repose sur le brossage régulier et l’utilisation de la soie dentaire pour éliminer la plaque dentaire. 

D’autres problèmes pour la santé... 

Photo : Shutterstock

Outre des maladies de la bouche, une mauvaise hygiène buccodentaire peut, avec le temps, occasionner des problèmes de santé généraux, car les nombreuses bactéries qui se trouvent dans la bouche peuvent s’infiltrer dans le sang si elles ne sont pas éliminées par le brossage des dents. Voici certaines des maladies pouvant alors survenir:

Le diabète Plusieurs études auraient démontré que les personnes diabétiques ont plus de risques de développer des gingivites ou des parodontites sous une forme plus grave, surtout si leur glycémie n’est pas bien contrôlée.

Les maladies cardiovasculaires Quand les bactéries buccales s’infiltrent dans le sang, il y aurait un risque accru qu’un caillot de sang se forme, lequel pourrait induire un infarctus ou un accident vasculaire cérébral (AVC). 

La polyarthrite rhumatoïde Il semblerait que les bactéries parodontales soient impliquées dans le déclenchement et l’évolution de la polyarthrite rhumatoïde, car des chercheurs ont constaté que les patients les plus susceptibles de développer cette maladie étaient atteints d’une maladie des gencives.

À lire aussi

Et encore plus