Naadei Lyonnais donne des détails sur la 2e saison de l’île de l’amour | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Naadei Lyonnais donne des détails sur la 2e saison de l’île de l’amour

TVA, LUNDI AU JEUDI 21 H, DÉBUT: 18 AVRIL

Image principale de l'article Naadei Lyonnais donne des détails sur la 2e saison
TVA

Une nouvelle destination, une nouvelle villa... l'animatrice de l'île de l'amour, Naadei Lyonnais, accueille la seconde saison du jeu de séduction comme un vent de fraîcheur et avec une plus grande confiance.

• À lire aussi:
Découvrez les 5 filles de la deuxième saison de l'île de l'amour

• À lire aussi:
Découvrez les 4 gars de la deuxième saison de l'île de l'amour

Naadei, que saviez-vous de la ville de Las Terrenas, en République dominicaine?
Je ne connaissais rien de cet endroit. Je ne suis jamais allée en République dominicaine. J’ai vu la villa au même moment que tout le monde, et j’ai été séduite. C’est cool de découvrir l’endroit en même temps que tous. 

L’automne dernier, il y avait le stress de la première saison. Cette fois, vous sentez-vous plus zen?
Oui. L’an dernier, c’était une première expérience pour moi, et c’est sûr que j’avais certaines appréhensions. Je voulais m’assurer de faire un bon travail. C’est quelque chose qui est toujours aussi important pour moi, mais maintenant je sais un peu plus à quoi m’attendre. Je me sens bien outillée.      

Vous êtes quelqu’un qui aimez être bien préparé avant les enregistrements, mais vous laissez également la place à l’émotion...
Oui. Cette émotion que je ressens pour les candidats, ça ne se prépare pas! Je ressens les joies et les peines avec eux quand je les rejoins à la villa pour leur annoncer de bonnes ou de mauvaises nouvelles. Je le vis à 100 %. Et c’est certain qu’il va y avoir des montagnes russes d’émotions encore cette année! Pour ce qui est de la préparation, l’an dernier, je suis arrivée avec mon calepin, mon crayon et mon surligneur. J’étais comme une première de classe qui prenait des notes. Là, j’essaie d’être le plus préparée possible parce que ça fait partie de ma personnalité, mais j’ai maintenant assez confiance en moi pour accepter de me tromper. Je me sens bien épaulée par l’équipe. Elle est là pour faire rayonner l’émission.      

Où êtes-vous logée?
La totalité de l’équipe de production est dans un hôtel. Ça nous donne une belle proximité. Si Mehdi (Bousaidan) a une idée, il peut venir cogner à ma porte et m’en faire part.

• À lire aussi: Naadei Lyonnais et Mehdi Bousaidan racontent l’envers du décor de l’île de l’amour

Il s’est développé une amitié entre Mehdi et vous...
Oui. Mehdi est une personne qui a énormément d’expérience dans plein de domaines où moi je débute, alors c’est super de pouvoir bénéficier de son expertise et de ses conseils. C’est une personne sur qui je peux compter, qui veut aider les autres et qui est attentionnée. Sur place, il y a des journées où c’est plus difficile, et il est toujours là pour me rassurer. 

Vous êtes-vous impliquée dans le processus d’auditions, ou avez-vous préféré ne pas le faire?
L’année passée, je ne me suis pas du tout impliquée. Je voulais avoir l’effet de surprise et demeurer neutre vis-à-vis des Insulaires. Cette année, je me suis permis d’inciter des gens à aller s’inscrire sur mes plateformes. Je voulais qu’on ait une distribution un peu diversifiée — pas seulement au regard de la provenance et des formes — et qu’elle soit composée de gens ayant des histoires ou des profils différents. En utilisant mes plateformes, j’espérais aller chercher des personnes qui n’auraient pas nécessairement pensé à s’inscrire. 

Est-ce que les Insulaires de la première saison vous donnent de leurs nouvelles?
Oui. Pendant la saison, j’ai néanmoins gardé une certaine distance avec eux pour leur garantir l’impartialité. Après, on s’est donné des nouvelles, on s’est écrit... 

Est-ce que l’animatrice de l’île de l’amour a elle aussi trouvé l’amour?
Je ne dirais pas que je suis une cordonnière mal chaussée, mais disons que je marche pieds nus, et que c’est un choix assumé. Je sens que mon travail me comble en ce moment. Il y a très peu de temps mort. Quand j’aurai une relation, je veux avoir du temps à y consacrer. Je garde espoir! 

En début d’année, vous avez déclaré dans une brève sur Instagram que professionnellement, vous ne feriez dorénavant que des choses qui vous plaisent et qui vous comblent...
Oui. Évoluer sur la place publique ne vient pas avec un mode d’emploi. Il m’est arrivé de faire des choses pour faire plaisir aux gens. Toutefois, à un moment donné, c’est important de s’écouter. Maintenant, je suis assez choyée pour travailler sur des choses que j’aime, comme l’île de l’amour.

À VOIR AUSSI: 7 questions à... Mehdi Bousaidan

s

À VOIR AUSSI: 7 questions à... Naadei Lyonnais

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus