Le légendaire Mike Bossy s’éteint à 65 ans | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Le légendaire Mike Bossy s’éteint à 65 ans

s

Mike Bossy a perdu sa lutte contre son cancer du poumon, vendredi, a confirmé la chaîne LCN. Il s’est éteint auprès de ses proches à l’âge de 65 ans.

La légende des Islanders de New York, devenu analyste pour la chaîne TVA Sports, s’était retiré des ondes l’année dernière. Il avait ensuite expliqué, dans une lettre, qu’il était aux prises avec un cancer.

«Aujourd'hui, c’est avec un grand chagrin que je dois me retirer de vos écrans, pour une pause obligée. Un arrêt nécessaire pendant lequel je devrai recevoir des traitements pour un cancer du poumon. 1 à 0 pour l’instant, mais je n’ai pas dit mon dernier mot...», avait-il écrit au mois d’octobre.

Prolifique buteur 

Bossy a fait la pluie et le beau temps au cours de sa carrière de 10 saisons avec les Islanders, de 1977 à 1987. Il a totalisé 573 buts et 1126 points en 752 rencontres, remportant quatre coupes Stanley consécutives, de 1980 à 1983. Il a notamment mis la main sur le trophée Conn-Smythe, remis au joueur par excellence des séries éliminatoires, en 1982.

Le Québécois a notamment été deux fois le champion buteur de la Ligue nationale de hockey (LNH) avec 69 buts en 1978-1979 et 68 buts deux ans plus tard. Il a réussi cinq saisons de 60 buts et quatre autres de 50 filets. Il est entre autres devenu le deuxième joueur du circuit, après Maurice Richard, à inscrire 50 buts en 50 matchs. Ce 50e filet, il l’avait inscrit le 24 janvier 1981 contre les Nordiques de Québec.

Il possède par ailleurs la meilleure moyenne de buts par match du circuit parmi tous les marqueurs de 200 buts, à 0,762. Il devance Mario Lemieux (0,754).

Outre ses prouesses offensives, Bossy était également reconnu pour son esprit sportif, lui qui a remporté trois fois le trophée Lady-Byng. Il a également gravé son nom sur le trophée Calder, remis à la meilleure recrue, en 1978.

Des ennuis au dos l’ont toutefois forcé à mettre un terme à sa prolifique carrière à seulement 30 ans. Pour l’ensemble de sa carrière, il a malgré tout été intronisé au temple de la renommée en 1991. Son numéro 22 a été retiré par les Islanders le 3 mars 1992.

Une légende de la LHJMQ 

Avant de faire trembler les gardiens de la LNH, Bossy a terrifié ceux de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Le natif de Montréal n’a jamais inscrit moins de 70 buts lors des quatre saisons complètes qu’il a disputées dans l’uniforme du National de Laval, entre 1973 et 1977. Ses 309 réussites en 263 parties dans la LHJMQ représentent un record du circuit qui ne sera probablement jamais battu.

Bossy occupe aussi le neuvième rang chez les meilleurs pointeurs de l’histoire de la ligue québécoise, lui qui a récolté 532 points lors de son séjour dans le junior.

Dans les médias

Par la suite, il a amorcé une carrière médiatique, en étant notamment un membre de l’émission «Y'é trop de bonne heure» avec Normand Brathwaite sur les ondes de CKOI dans les années 1990.

Au petit écran, il a déjà été analyste à TQS aux matchs des Nordiques et a occupé les mêmes fonctions sur la chaîne américaine MSG Networks avant d'atterrir à TVA Sports au milieu des années 2010.

À lire aussi

Et encore plus