Les 7 moments les plus marquants de l'émission Toute la vie | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Les 7 moments les plus marquants de l'émission Toute la vie

Elles s’appelaient Camille, Den, Jolène, Anaïs, Margaux, Lucas, Wivine, Méli, Daphné... Pendant trois saisons, l’auteure Danielle Trottier leur a donné vie et nous a captivés avec leurs histoires. Maintenant que la série Toute la vie a pris fin, voici un survol des intrigues les plus marquantes.

• À lire aussi: Le personnage de Roy Dupuis dans Toute la vie aura sa propre série

• À lire aussi: Suzanne Clément sera la tête d'affiche de la nouvelle quotidienne à Radio-Canada

Voici 7 des moments les plus marquants de Toute la vie: 

 

Un piège pour Jolène  

Véro Boncompagni

Étudiante dans la première saison de Toute la vie, Jolène (Alison Carrier) continue à plaire et à avoir des relations avec des hommes pendant sa grossesse. Avec l’aide du gardien de nuit de l’école, elle obtient des rendez-vous. L’un des hommes qu’elle fréquente la veut pour lui tout seul et pour toujours: il l’entraîne dans la mort.
 

Trop jeune pour être mère 

Photo : Véro Boncompagni

L’histoire d’Anaïs Pelletier (Cassandra Latreille) a ému les téléspectateurs. La jeune fille et son copain, Tommy (Thomas Delorme), veulent poursuivre la grossesse alors que leurs familles s’y opposent. L’affaire se rend même devant les tribunaux. Anaïs et Tommy ont gain de cause. La maternité est toutefois trop lourde à porter pour Anaïs, qui s’enlève la vie.

• À lire aussi: 35 enfants de vedettes québécoises qui suivent les traces de leurs parents

• À lire aussi: 10 comédiens de 18 à 25 ans qui nous impressionnent chaque fois qu’on les voit à l’écran

Aimer qui je veux  

Véro Boncompagni

Aux yeux de Laura Filmon (Marie-Ève Beauregard), Michel (Bernard Fortin) n’est pas son grand-père. Ils n’ont pas de liens de sang et, selon elle, cela fait toute la différence. Amoureuse de cet homme, elle revendique le droit de faire sa vie avec lui.

• À lire aussi: Rare acteur trans à la télé, Lé Aubin a le désir de changer les choses
 

La liberté a un prix  

Photo : Véro Boncompagni

Pour Sassan Ardashir (Lyna Khellef), la liberté a un prix: elle la force à couper les liens avec sa famille. En s’opposant à son père, Sassan se voit refuser tout contact avec sa jeune sœur, qui doit la remplacer dans un mariage arrangé. Lorsqu’elle apprend que sa cadette a été envoyée dans leur pays d’origine, Sassan, qui vient à peine d’accoucher, se rend là-bas pour tenter de la sauver.

Des victimes  

Photo : Véro Boncompagni

Viviane Trépanier (Milya Corbeil Gauvreau) refuse de dire qui est le père de son enfant. Il s’agit de son entraîneur, Dylan Ashe (Iannicko N’Doua), qui, de plus, a une liaison avec la mère de la jeune fille. Bouleversée par tous ces événements, Viviane apprend en outre que Dylan a agressé sexuellement plusieurs filles de l’équipe de tennis dont elle fait partie.

• À lire aussi: Roy Dupuis salue le talent des jeunes acteurs dans Toute la vie
 

Le cycle de la violence 

Véro Boncompagni

Une des histoires les plus bouleversantes de la série est celle de Daphné (Marguerite Bouchard). Prise dans une relation toxique, la jeune fille ne voit pas d’issue. Elle est prête à tout pour Gabriel (Mattis Savard-Verhoeven) et paie son dévouement de sa vie.
 

Un garçon à Marie-Labrecque  

Photo : Véro Boncompagni

La mission de l’école Marie-Labrecque est d’accueillir et d’offrir un encadrement aux adolescentes enceintes ou qui viennent d’accoucher pour leur permettre de terminer leurs études secondaires. Lorsque Christophe (Roy Dupuis) fait la connaissance de Derek (Henri Picard), un jeune homme qui a la garde de son bébé, sa détresse le touche. Derek a grandement besoin d’aide et il fait une demande pour devenir le premier garçon à fréquenter Marie-Labrecque.

• À lire aussi: Henri Picard dévoile les conseils qu’il a reçus de ses parents

Un mot de l'auteure 

RADIO-CANADA


Danielle Trottier a beaucoup de difficulté à choisir les intrigues les plus marquantes, puisqu’elles le sont toutes à leur façon. Très présente sur les réseaux sociaux, l’auteure sait par contre lesquelles ont le plus fait réagir les téléspectateurs. «Chaque fois qu’une élève perdait la vie, les réactions étaient extrêmement fortes», indique Danielle Trottier. «Il y avait aussi les intrigues qui portaient atteinte à la personne, comme celle de Margaux (Tiffany Montambault), dont la mère avait un problème de jeu, et la relation de Den (Évelyne Laferrière) avec son copain. 

Marlène Gélineau Payette

L’histoire de Berthe (Laurie Babin), qui a souffert de cruauté, et celle de Laura, amoureuse de son grand-père, ont aussi beaucoup fait réagir.» Au-delà de toutes ces histoires et de tous ces personnages, ce que retient Danielle Trottier de cette aventure, ce sont les jeunes comédiens qui ont incarné leurs personnages dans toute leur complexité. «Ils les ont tous rendus crédibles comme le font des professionnels aguerris. Écrire pour des jeunes et voir tout ce talent a marqué ma vie d’auteure.»

À VOIR AUSSI: 10 émissions qui ont marqué le Québec 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus