Marie-Soleil Michon s'ouvre sur un deuil douloureux qu'elle a dû faire | 7 Jours
/magazines/7jours

Marie-Soleil Michon s'ouvre sur un deuil douloureux qu'elle a dû faire

Marie-Soleil Michon était de passage à l'émission de Marie-Claude Barrette, Marie-Claude, durant laquelle elle s'est ouverte sur un moment très difficile qu'elle a vécu au début de sa trentaine.

PHOTOS Courtoisie Télé-Québec / Crédit Laurence Labat


En effet, de passage à l'émission, l'animatrice de Ça vaut le coût racontait avoir voulu des enfants, mais ne pas avoir été capable d'en avoir. Elle s'est livrée à Marie-Claude en toute confiance sur le deuil que cela a causé chez elle. 

Pour accomplir son rêve de devenir mère, Marie-Soleil s'était rendue en clinique de fertilité, mais l'intervention gynécologique nécessaire était un trop gros risque, surtout après ce qu'elle avait vécu quelques années plus tôt. Rapidement, elle s'est rendu compte qu'elle devait faire le deuil de ce grand rêve d'être maman.

«Moi, j'étais échaudée, je venais presque d'y laisser ma peau. Donc, on s'est mis à réfléchir à d'autres options, qui finalement ne se sont pas concrétisées et là, il y a eu un deuil de la maternité qui a commencé», explique-t-elle. 

On se rappelle qu'en 2009, Marie-Soleil Michon avait connu de lourdes complications à la suite d’une simple opération à l’abdomen. Elle avait été si malade qu’elle fût alitée pendant un été complet. C’est d’ailleurs ce qui avait causé son départ de l’émission très appréciée La fosse aux lionnes, à Radio-Canada. 

• À lire aussi: Marie-Soleil Michon se réjouit de fêter la 200e émission de Ça vaut le coût


Lorsqu'elle dût faire le constat qu'elle ne serait pas maman, celle qui aura bientôt 45 ans s'est posé une question très pertinente qui résonnera certainement chez beaucoup de femmes dans sa situation. 

«C’est quoi, mon chemin de femme, ma mission, ma vie de femme, si ça ne passe pas par la maternité?» s'est-elle questionnée.

• À lire aussi: Marie-Soleil Michon explique pourquoi elle a choisi de quitter Montréal

En effet, elle se questionnait librement sur le fait que les femmes sont conditionnées à devenir des mamans.

«Si tu en voulais et que tu n'en as pas, qu'est-ce que tu laisses comme traces? Qu'est-ce qu'on laisse comme héritage? Ça suscite des questions fondamentales sur qui on est», raconte-t-elle en toute vulnérabilité. 


Pour traverser cette épreuve, elle a eu la chance de consulter une psychologue, qui l'avait aussi épaulée pour une peine d'amour lorsqu'elle était plus jeune. Preuve que la vie peut être bien faite: sa psychologue était une femme accomplie, mais sans enfant. Un modèle parfait pour l'animatrice qui cherchait des réponses et des outils pour surpasser ce dur moment sans être jugée. Cette femme est restée quelqu'un de très important pour Marie-Soleil, et elle l'admire beaucoup.

Encore aujourd'hui, même si l'événement remonte à plus de 10 ans, celle qui est collaboratrice à l'émission Véronique et les fantastiques avouait toujours chercher la pleine réponse et un sens à sa vie en tant que femme. 

Voyez l'extrait complet de sa confidence diffusé durant Maire-Claude dans la vidéo en tête de l'article.

Ne manquez pas l'émission Marie-Claude du lundi au mercredi à 10 h, à TVA et TVA+.


À VOIR AUSSI: Les grandes amitiés du showbiz québécois  

s

À VOIR AUSSI: 17 Québécoises d’exception qui nous ont inspirés en 2021  

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus