Anouk Meunier et Daniel Melançon soulignent 12 ans d’amour | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Anouk Meunier et Daniel Melançon soulignent 12 ans d’amour

Image principale de l'article Ils soulignent 12 ans d’amour
Photo : Julien Faugere

Ayant récemment relevé le Défi 28 jours sans alcool, Anouk Meunier nous parle de son implicaiton dans cette cause, de ses projets et de son rôle de maman auprès de son petit Arnaud. Rencontre avec une animatrice dynamique et bien décidée à préserver son équilibre travail-famille.

• À lire aussi:
Anouk Meunier et Daniel Melançon n’ont pas le projet d’agrandir leur famille

Le Défi 28 jours sans alcool, dont l’objectif est d’amasser des fonds au profit de la Fondation Jean-Lapointe, prenait fin la semaine dernière. Anouk Meunier trace un bilan plus que positif de son expérience à titre de porte-parole, avec Jean-Michel Anctil, de l’événement. «Lorsqu’on m’a proposé de devenir porte-parole, j’avais déjà pris l’habitude depuis longtemps de prendre une pause d’alcool en début d’année. Pour moi, il s’agissait d’une façon de me purifier et de repartir à neuf. Cette fois, le fait de m’engager et de m’inscrire au Défi 28 jours m’a permis de faire officiellement partie du mouvement. J’ai trouvé ça beau de voir les gens inscrits à ce défi faire preuve de solidarité, en partageant leur expérience et leurs trucs pour ne plus consommer d’alcool. J’ai aussi eu l’occasion de découvrir des solutions de rechange à l’alcool, qui me rendent tout aussi heureuse et festive. Il ne faut pas voir le Défi 28 jours comme une punition, mais plutôt comme une occasion de prendre un pas de recul afin de mieux surveiller notre consommation d’alcool.» 

Anouk Meunier espère avoir sensibilisé la population en général, mais surtout les jeunes. «De nos jours, plus de la moitié des jeunes disent souffrir de dépression et d’anxiété. Et leur consommation d’alcool est de plus en plus excessive depuis le début de la pandémie. Ces statistiques sont inquiétantes, et il est important d’aller à la rencontre de ces jeunes. Le Défi 28 jours permet notamment de présenter des ateliers de sensibilisation dans les écoles secondaires. Il faut ouvrir le dialogue avec eux, sans tabou, afin de leur donner les outils nécessaires pour qu’ils prennent les bonnes décisions.» Elle souligne au passage qu’elle a la ferme intention de reprendre son rôle de porte-parole l’année prochaine.

Photo : Dominic Gouin

UNE EXPÉRIENCE HALLUCINANTE
Par ailleurs, l’animatrice se dit choyée d’avoir occupé le poste de juge-enquêtrice à Chanteurs masqués l’automne dernier à TVA. «C’était une véritable partie de plaisir de participer à cette émission! Je suis une grande amatrice de paillettes, de chorégraphies, de chant et de musique. Ce show rassembleur à grand déploiement était donc fait sur mesure pour moi. J’ai été impressionnée par la qualité des tableaux hallucinants que la production montait pour chaque performance. J’en ai eu plein la vue!» 

Comblée par son expérience, l’animatrice espère bien reprendre son poste pour une nouvelle saison. «Jusqu’à présent, il a été confirmé que Guillaume Lemay-Thivierge sera de retour à l’animation l’automne prochain. Le dévoilement des juges-enquêteurs se fera dans un deuxième temps. Une chose est certaine, ça me ferait très plaisir de revenir!»

• À lire aussi: Anouk Meunier a le retour au travail qu’elle avait souhaité

UNE OREILLE D’OR
L’animatrice est d’ailleurs très fière d’avoir été la première à remporter le convoité trophée de l’Oreille d’or, devenant ainsi la juge-enquêtrice qui a démasqué le plus de participants lors de la première saison de Chanteurs masqués. «Je me suis longtemps creusé les méninges à essayer de trouver qui se cachait sous les costumes. Je suis très joueuse de nature, et j’ai beaucoup aimé faire ça. Depuis le début de ma carrière, j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs artistes et personnalités dans le cadre de différents projets. Il y a certaines choses que je connais sur eux qui ont sonné des cloches chez moi. Je regardais aussi beaucoup le langage corporel des participants, tout en notant tous les petits éléments des vidéos d’indices. C’est en procédant ainsi que j’ai pu mettre la main sur le trophée!»

DES SOUVENIRS IMPÉRISSABLES
Anouk Meunier, qui a souligné l’année dernière ses 10 ans à l’animation du tapis rouge de la Soirée Artis, garde en mémoire de beaux souvenirs de ces événements glamours qui ont marqué sa carrière. Si la Soirée Artis 2022 est actuellement reportée à une date indéterminée, l’animatrice souhaite renouer le plus vite possible avec un tapis rouge à l’image de ceux que nous avons connus avant la pandémie. «L’an dernier, pour l’émission Artis, les coulisses, que j’animais, j’avais monté un petit tapis de fortune sur lequel venaient me voir les personnalités en nomination. J’ai hâte de revivre un vrai tapis rouge! J’espère bien reprendre mon poste quand le temps sera venu.»      

D’ici là, Anouk Meunier prend un plaisir fou à enregistrer de nouvelles émissions de Bloopers TVA, qu’elle anime depuis 2014. «Ça fait deux ou trois spéciaux d’une heure que nous tournons. De nouveaux bloopers, issus de Chanteurs masqués et d’autres productions récentes, sont à venir. Les tournages ont lieu en ce moment.»

Photo : Julien Faugere


• À lire aussi: Anouk Meunier subit une importante opération d'urgence

• À lire aussi:
Anouk Meunier se confie sur l’évolution de son fils depuis un an

UN ÉQUILIBRE PRIMORDIAL
Depuis la naissance de son fils, Arnaud, en octobre 2019, Anouk Meunier a ralenti ses activités professionnelles. Un choix entièrement assumé par la fière maman, qui tient à être le plus présente possible pour son fils. «Je n’ai vraiment pas envie de revenir dans un tourbillon de travail et de me perdre là-dedans. Je veux plutôt me sentir entière pour mon enfant et entière dans mon travail. Je ne veux pas perdre cet équilibre qui me permet de passer mes journées avec mon petit chou. Je suis donc mon instinct et je choisis de faire ce dont j’ai envie. Jusqu’à maintenant, ce choix de vie porte fruit, et j’en suis très heureuse!» 

La fière maman est d’ailleurs comblée de voir son fils grandir sous ses yeux. «Arnaud me surprend tous les jours! Il connaît de plus en plus de mots, et il nous fait beaucoup rire, son père et moi. Cet enfant-là a une mémoire hallucinante! C’est un petit curieux très allumé. Toutefois, son énergie fait en sorte qu’il est difficile à gérer par moment. Quoi qu’il en soit, Arnaud est fabuleux, et nous sommes très fiers de lui.»

UN CHUM PASSIONNÉ
Anouk Meunier affirme que son chum, Daniel Melançon, qui a été chroniqueur sportif à Salut Bonjour jusqu’en 2020, se tient occupé par les temps qui courent. «Daniel a plusieurs projets en lien avec Le guide de l’auto. Il a aussi des tournages à venir pour Golf Mag. Depuis plus d’un an, il donne également des leçons de golf et accompagne des groupes dans des voyages de golf. Ses passions l’occupent beaucoup, et il se trouve très chanceux.»

LE MARIAGE, NON MERCI!
Portant depuis plusieurs années une bague au doigt représentant l’amour qui la lie à son chum, Anouk Meunier précise cependant ne pas avoir l’intention de se marier un jour. «Ça fait 12 ans que nous sommes ensemble, et un mariage n’est pas du tout dans nos plans, à Daniel et moi. Ça n’a jamais fait partie de nos souhaits de vie. Nous sommes sur la même longueur d’onde à ce sujet. L’important pour nous est notre beau Arnaud. On lui donne tout ce qu’on a et tout ce qu’on est!» conclut-elle.

À VOIR AUSSI: 34 couples de vedettes québécoises qui nous font croire à l’amour

s


À VOIR AUSSI: Les 10 plus beaux looks de tapis rouge d’Anouk Meunier

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus