10 secrets de coulisses du huitième épisode de La vraie nature | 7 Jours
/magazines/7jours

10 secrets de coulisses du huitième épisode de La vraie nature

Image principale de l'article 10 secrets de coulisses du huitième épisode

Issus de trois univers différents, André Robitaille, Guylaine Guay et Luc Provost, alias Mado Lamotte, ont quand même des points en commun, notamment d’avoir bénéficié du soutien indéfectible de leurs parents. C’est en toute simplicité qu’ils se sont livrés à Jean-Philippe Dion.

• À lire aussi:
Nathalie Simard reçoit une grande vague d'amour à la suite de son passage à La vraie nature

Voici 10 secrets de coulisses du huitième épisode de La vraie nature:


TOUTE UNE ARRIVÉE

ERIC MYRE ET PRODUCTIONS DÉFERLANTES

Certains de nos invités doivent être hébergés dans un hôtel des Cantons-de-l’Est, la nuit avant le tournage. Ç’a été le cas de Luc Provost. Le matin, avant de nous rejoindre, il s’est maquillé en Mado Lamotte et, une fois arrivé à notre point de rencontre, il s’est habillé en Mado. Il s’est fait faire une tenue expressément pour l’occasion: une grande robe en velours bourgogne. On peut imaginer Mado arriver en barque, en sacrant parce qu’elle est incapable de ramer... C’était extraordinaire! La voir marcher sur la plage de galets avec ses souliers à talons hauts et son immense valise, c’était tout un spectacle! (rires)


UNE GRANDE PREMIÈRE     

ERIC MYRE ET PRODUCTIONS DÉFERLANTES

Une fois les présentations faites, j’ai demandé à Mado de laisser la place à Luc Provost, pour que nous puissions apprendre à le connaître, et elle a accepté. Luc était extrêmement nerveux, car ça fait 35 ans qu’il incarne Mado, et il avait toujours refusé de révéler l’homme qui est derrière. Mado, ce n’est pas Luc qui se costume. Chacun a son identité. Luc a construit un personnage très fort. On réalise qu’il a mis toute son énergie sur Mado et qu’il n’a pas consacré beaucoup de temps à Luc. C’était à la fois beau et touchant de l’entendre se raconter ainsi... Au petit déjeuner, il nous a confié que s’il a accepté de se dévoiler, c’est parce qu’il croit qu’à son âge, il est temps de reprendre le contrôle de sa vie et de remettre Luc à l’avant-plan.      


TOUJOURS PRÊTE?

ERIC MYRE ET PRODUCTIONS DÉFERLANTES

Guylaine non plus n’a pas été extraordinaire en barque! Elle était incapable de ramer et elle tournait en rond... ça n’allait pas bien! Incapable d’accoster, elle a finalement eu un coup de main d’André. Le plus étonnant, c’est qu’elle était une monitrice de camp de vacances exceptionnelle dans sa jeunesse. Elle a fait ce travail pendant 10 ans! Elle était super sportive et faisait plein d’activités, alors elle a été bien déçue de ne pas être capable de ramer...      


DES ÉMISSIONS MARQUANTES

ERIC MYRE ET PRODUCTIONS DÉFERLANTES

Il a été question des émissions que nous regardions lorsque nous étions jeunes. Durant leur enfance, nos trois invités ont été charmés, entre autres, par La Ribouldingue. André a fait l’École nationale où Jean-Louis Millette (qui incarnait Paillasson) enseignait. Luc regardait cette émission, et Dame Plume a été une inspiration pour Mado. Les émissions pour enfant nous influencent, et c’est souvent pendant cette période que nous nous éprenons de nos premières idoles. De mon côté, je suis de la génération Vazimolo qu’André animait. Je me levais toujours à temps pour la regarder. Comme quoi chaque génération a ses émissions phares...      


FILS DE BEDEAU

ERIC MYRE ET PRODUCTIONS DÉFERLANTES

Le père d’André Robitaille était le bedeau de l’église Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. L’église a donc pris une très grande place dans la vie familiale. Le père surnommait même l’église son «chalet», parce que c’était un lieu de réunions et de rencontres. Ç’a été le terrain de jeu d’André. Il jouait dans l’église et se promenait en tricycle dans les allées. Il y a tourné ses premiers courts métrages étudiants, notamment en lançant un mannequin en bas du clocher. Ç’a été un lieu important pour lui.      


BEAUTÉ N’ÉGALE PAS MINCEUR

ERIC MYRE ET PRODUCTIONS DÉFERLANTES

C’était vraiment inspirant d’entendre Guylaine se raconter. Elle a un physique différent et, bien avant qu’on mette de l’avant la diversité corporelle et qu’on parle d’acceptation de soi, elle en faisait déjà la promotion. Elle ne comprenait pas qu’on lui suggère de perdre du poids alors qu’elle était en forme et bien dans son corps, et qu’elle mangeait bien. Elle ne ressentait pas le besoin de maigrir. À 10 ans, elle a même écrit aux organisateurs du concours Miss Univers pour leur dire que ça n’avait pas de bon sens que toutes les filles soient minces et que la beauté soit reliée à la minceur. 


UN HYPERACTIF DE NATURE

ERIC MYRE ET PRODUCTIONS DÉFERLANTES

Durant le week-end, j’ai confirmé qu’André est vraiment un hyperactif. Il a toujours cumulé les emplois d’auteur, de concepteur, d’animateur et de producteur. Il jouait au théâtre pendant qu’il animait à la télé. Après avoir échangé avec lui, j’ai mieux compris sa nature. Dès son enfance, il a multiplié les projets au théâtre tout en performant dans le sport. Au chalet, il était toujours actif et veillait à toutes sortes de détails. Je lui ai confié des tâches au souper, et il a terminé avant tout le monde. C’est vraiment un homme efficace!      


ON SORT LES PAILLETTES!

ERIC MYRE ET PRODUCTIONS DÉFERLANTES

Au souper, Guylaine nous a bien fait rire, car elle a revêtu une super tenue pour l’occasion: une robe en paillettes! Tout le monde avait son look de chalet tandis qu’elle, elle s’était mise bien chic.      


DES LIENS FAMILIAUX FORTS

ERIC MYRE ET PRODUCTIONS DÉFERLANTES

Je me suis rendu compte qu’un très beau lien unissait nos invités: ils ont tous les trois eu une relation exceptionnelle avec leurs parents. André était extrêmement proche de son papa. Pendant longtemps, ses parents l’ont suivi dans ses activités. Même chose pour Guylaine: ses parents ont toujours été là pour elle. Quant à Luc, ses parents ont été extrêmement présents et bienveillants. Pour eux, le théâtre était un métier très risqué, et ils ne voulaient pas nécessairement que leur fils se dirige dans cette voie. Ils ne comprenaient pas son choix de carrière, jusqu’à ce qu’ils le voient en Mado Lamotte faire de l’animation dans le cadre du Festival Juste pour rire. Ils ont vu combien Mado divertissait les gens. Son père a pleuré de joie: son fils était heureux, preuve qu’il était à la bonne place.      


LE DERNIER MOT DE JEAN-PHILIPPE

Nous avons reçu un trio assez éclaté. André, grande pointure de notre show-business, a eu une carrière en ligne droite. Il a enchaîné les mandats les uns après les autres, toujours pour le grand public. Guylaine, elle, s’est construite au fil des événements marquants de sa vie. Elle a fait l’École nationale de l’humour, puis elle a fait une dépression. Par la suite, elle a eu ses enfants. Ces deux événements ont fait bifurquer sa vie. Quant à Mado, j’avais envie de présenter la reine mère qui a tracé la voie aux autres drags au Québec. Pour la première fois de sa vie, Luc a accepté de se dévoiler. Ç’a été une belle marque de confiance de sa part, même si ç’a été un moment de grande vulnérabilité pour lui.

L’épisode de La vraie nature mettant en vedette Guylaine Guay, Luc Provost et André Robitaille sera diffusé le dimanche 13 mars à 21 h, à TVA.

Suivez La vraie nature sur les médias sociaux pour du contenu exclusif: facebook.com/lavraienature et instagram.com/lavraienature

À VOIR AUSSI: 30 vedettes québécoises qui demeurent sur la Rive-Sud

s

À VOIR AUSSI:14 vedettes québécoises qui demeurent sur la Rive-Nord de Montréal

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus