François Avard envoie une flèche à Éric Bruneau dans le récent épisode du Bonheur, et c'est hilarant | 7 Jours
/magazines/7jours

François Avard envoie une flèche à Éric Bruneau dans le récent épisode du Bonheur, et c'est hilarant

Image principale de l'article François Avard envoie une flèche à Éric Bruneau
TVA

Dans le dernier épisode de la série Le bonheur, mettant en vedette Michel Charette et diffusé le mercredi soir à TVA, François Avard, l'auteur de la série, a envoyé une flèche hilarante au comédien Éric Bruneau.

• À lire aussi: 9 comédiens à surveiller dans vos séries favorites

• À lire aussi: Éric Bruneau souhaite ajouter des cordes à son arc

On y faisait une incursion dans l'univers de la production publicitaire, tandis qu'une équipe de tournage se rendait à la Cuvette pour réaliser une publicité. 

L'acteur principal n'étant pas particulièrement joli, on a expliqué à Mélanie que, grâce à la magie du montage, il deviendrait magnifique une fois la postproduction terminée. Une assistante sur le plateau a aussi révélé au personnage défendu par Sandrine Bisson qu'il s'agissait de la même technologie utilisée pour le comédien Éric Bruneau, sous-entendant qu'il était loin d'être aussi beau dans la réalité qu'à l'écran!

Elle a ensuite montré à Mélanie une image du «vrai visage» d'Éric, à la grande déception de cette dernière. «Ah ouain! Ça brise la magie, ça», a rétorqué celle qui semblait avoir une grande admiration pour le sex-appeal de l'acteur.

Facebook Le bonheur - TVA

• À lire aussi: Michel Charette et François Chénier se confient sur leur amitié qui dure depuis plus de 30 ans

On ne peut s'empêcher de trouver cette référence hilarante, et on adore cette transgression de la fiction à la réalité proposée par François Avard. Reste à savoir ce qu'en a pensé le principal intéressé! 

On ne manque pas la finale de la populaire série Le bonheur, mercredi prochain dès 21h à TVA et en rattrapage sur TVA+.

À VOIR AUSSI: Michel Charette d'hier à aujourd'hui   

s




 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus