Alopécie, quand faut-il s'inquiéter? | 7 Jours
/inspiration/sante

Alopécie, quand faut-il s'inquiéter?

Image principale de l'article Alopécie, quand faut-il s'inquiéter?
Photo Shutterstock

L’alopécie désigne la chute anormale de cheveux sur tout le cuir chevelu ou seulement sur une partie. Elle peut survenir tant chez l’homme que chez la femme. Quand elle entraîne l’absence de cheveux sur une grande surface, on parle alors de calvitie.  

Chaque jour, on perd de 50 à 100 cheveux, ce qui fait partie d’un cycle naturel de croissance, de repos, de perte et de remplacement. Mais quand on perd plus de cheveux qu’il n’en repousse, on se retrouve avec un crâne clairsemé. Il semble qu’environ 50 % des hommes souffrent d’alopécie, parfois dès l’adolescence, et que quatre hommes sur cinq seront atteints d’un certain degré de calvitie avant l’âge de 70 ans. Quant aux femmes, près de 40 % des femmes de 50 ans et plus montrent des signes de perte de cheveux sur le dessus du crâne. 

LES CAUSES D’UNE ALOPÉCIE IMPORTANTE

Une intervention chirurgicale, un accouchement, un stress physique ou psychologique, une maladie, un dérèglement hormonal, certains médicaments et une carence en fer peuvent être responsables d’une perte anormale de cheveux, soit plus de 100 cheveux par jour sur plusieurs mois. 

Photo Shutterstock

LES SOLUTIONS

  • Les médicaments. Si le follicule du cheveu n’est pas détruit, notre médecin pourrait nous prescrire du Minoxidil, un traitement topique pour le stimuler.
  • La contraception. Pour les femmes, il sera peut-être recommandé de changer notre contraception, surtout si elle est uniquement à base de progestérone.
  • La supplémentation. Si notre alopécie est causée par une carence en fer, une supplémentation nous sera prescrite.
  • L’alimentation. On consommera des aliments riches en oméga-3, en protéines, en fer, en zinc et en silicium pour avoir des cheveux en santé. Donc au menu: poissons gras, huîtres crues, pain complet, œufs, lentilles, brocoli, graines de citrouille, poivron rouge, asperges, concombre, noix du Brésil, mangues et fraises.
  • Le massage. Se masser le cuir chevelu du bout des doigts en effectuant de petits cercles permet d’activer la circulation sanguine. Pour un massage plus efficace, on utilisera 10 ml (2 c. à thé) d’huile de ricin, reconnue pour ses effets positifs sur la pousse des cheveux, additionnée de trois gouttes d’huile essentielle de romarin officinal. On laisse reposer pendant 30 minutes avant de shampouiner.

À lire aussi

Et encore plus