Ron Fournier s'ouvre sur son deuil de la paternité | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Ron Fournier s'ouvre sur son deuil de la paternité

Ce dimanche, Ron Fournier s'est ouvert brièvement sur son deuil de la paternité, lors de son passage à La vraie nature, il était accompagné de Brigitte Boisjoli et David Goudreault.

• À lire aussi: 11 secrets de coulisses du nouvel épisode de La vraie nature

Alors que les moments de grandes confidences se déroulent souvent dans la grange ou durant le souper, c'est plutôt le lendemain matin, au déjeuner, que Ron Fournier a fait preuve d'une grande vulnérabilité.

Autour de la table, l'animateur Jean-Philippe Dion a questionné le trio à savoir ce qu'ils retenaient de leur week-end ensemble, de ce qu'ils avaient en commun ainsi que de ce qu'ils avaient appris chez les autres.

Capture d'écran


• À lire aussi: Ron Fournier tire sa révérence après 33 ans de service à la radio

D'emblée, Ron Fournier a avoué avoir ressenti une forme de malaise à écouter Brigitte et David raconter leur enfance respective, alors que tous deux ont eu à vivre la séparation de leurs parents. L'ancien arbitre, lui, estime avoir été «comblé» et avoir vécu une jeunesse «extraordinaire».

Jean-Philippe Dion a donc demandé à la légende de la radio si, malgré sa vie «parfaite», il avait tout de même l'impression d'être passé à côté de quelque chose, ce à quoi le principal intéressé a répondu instantanément «des enfants».

«C'est comme ça. On prend des décisions. Je voyageais de ville en ville. J'avais pas le temps d'avoir une relation vraiment sérieuse, profonde, significative dans ma vie. Alors, j'ai jamais eu cette relation-là qui m'a permis d'avoir des enfants», a-t-il confié.

Capture d'écran



• À lire aussi: Ron Fournier est atteint d'un second cancer

«Tu peux nous adopter», a lancé David Goudreault, ce qui a fait rire son comparse.

Ne manquez pas La vraie nature, le dimanche à 21h, à TVA et TVA+.

À VOIR AUSSI: 10 duos d’enquêteurs mémorables de la télévision québécoise  

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus