Choisi par le public, Jérémy de Star Académie revient sur sa victoire | 7 Jours
/magazines/7jours

Choisi par le public, Jérémy de Star Académie revient sur sa victoire

Image principale de l'article Jérémy de Star Académie revient sur sa victoire
Photo : Julien Faugere

Dimanche soir, après une semaine difficile où il a été mis en danger pour la deuxième fois d’affilée, Jérémy a enfin vu son travail récompensé. Il a obtenu le vote du public grâce à sa belle interprétation de la chanson Sur mon épaule, des Cowboys Fringants.

• À lire aussi: Lara Fabian rêve de lancer un projet surprenant

• À lire aussi: Voici les trois candidates en danger cette semaine à Star Académie

Jérémy, comment te sens-tu après cette victoire importante?

Je me sens très bien. Je suis comme sur un nuage, et c’est un soulagement incroyable d’avoir l’appui du public. Ça fait aussi du bien d’avoir une semaine où mon plus grand défi sera d’apprendre des chansons, car cette semaine je ne suis pas mis en danger. C’est ma première semaine sans ballottage, alors je vais en profiter pleinement. 

Comment as-tu vécu tes deux mises en danger consécutives?

Il y a eu des hauts et des bas. J’ai vécu beaucoup d’émotions: j’ai eu des moments de colère, de grande déception et de remise en question, mais je suis passé à travers tout ça. J’en ai parlé avec les professeurs, puis j’ai réalisé qu’après la déception venait le moment de se retrousser les manches et de travailler encore plus fort afin d’être deux fois plus fier de moi. C’est un peu dans cet état que je suis en ce moment. Je me rends compte que tout le travail que j’ai fait a fini par payer, car le public s’en est rendu compte. Présentement, je suis encore sur mon nuage, mais je sais bien que j’ai encore du travail à faire.

Tu as ressenti un certain acharnement des professeurs contre toi. As-tu changé d’état d’esprit par la suite?

Oui, et heureusement. Des fois, la vie te lance des pierres, et tu as beau tenter de les dévier et de les ignorer, à un moment donné, il faut agir et se relever. Je pense que si j’étais resté dans cet état d’esprit, je ne serais probablement plus à l’Académie. Il fallait que je change ma façon de penser. J’ai compris que je devais écouter les conseils pour m’améliorer. J’ai eu à m’abandonner et à plonger. À partir de ce moment-là, les mauvaises énergies sont parties, et ça s’est mis à mieux aller.

Tu as aussi éprouvé le besoin de faire des excuses à Sandrine. C’était important pour toi de le faire?

Oui, c’était important pour moi de reconnaître mes torts. Je suis quelqu’un qui parle beaucoup, parfois même trop. Je n’aurais pas dû, même si à ce moment-là j’étais dans une période de grande déception et de frustration. J’étais en colère et je me suis laissé emporter à dire des choses que je n’aurais pas dû dire. J’ai vite pris conscience que ce n’était pas correct et je suis allé vers elle pour m’excuser. Je ne veux pas être celui qui parle dans le dos des gens, et c’est pour ça que j’ai voulu dire les vraies affaires à Sandrine. Je n’aurais jamais dû penser un seul instant qu’elle aurait dû être en danger plus que moi. Même qu’après tout ça, en groupe, nous avons décidé de nous le dire quand nous ne sommes pas sur la note ou que notre performance n’est pas bonne, afin de nous aider les uns les autres à avancer. 

As-tu été surpris d’avoir le vote du public?

Oui, car on ne sait jamais ce que le public pense. J’étais un peu dans une zone grise, surtout après les événements de la semaine dernière. Je me suis dit que j’avais peut-être déçu le public, surtout que je n’avais pas été sauvé la semaine précédente puisque le vote était allé à Sandrine. Le fait d’être sauvé par le public, ça me dit donc qu’il est derrière moi, qu’il me fait confiance, et c’est une belle tape sur l’épaule. 

Parle-moi un peu de ton choix de chanson, Sur ton épaule, des Cowboys Fringants...

C’est Gregory qui me l’a proposée, et j’ai trouvé que c’était une bonne idée. Au début, il faut le dire, j’étais un peu sceptique, car habituellement je ne chante pas ce genre de chanson. Mais, en lisant les paroles, je me suis rendu compte que c’était un beau texte et une grande chanson. C’était la pièce idéale pour prouver aux professeurs que je pouvais y aller d’une interprétation dénudée, simplement appuyée par le texte. Cette chanson était parfaite pour moi, sans trop d’artifices, l’idéal pour tenter de me débarrasser de toutes les petites manies que j’avais. 

En terminant, pourquoi voulais-tu faire Star Académie?

C’est un rêve de faire cette émission! Quand j’étais petit, j’ai écouté la première édition de Star Académie, celle avec Wilfred, et je voulais être à sa place. C’est un but de vie de me prouver que je suis à la hauteur d’une émission comme ça et de montrer au Québec ce dont je suis capable. Même si je gagne bien ma vie dans ce métier, j’avais besoin de cette approbation, de me prouver à moi-même que je pouvais faire Star Académie.



À VOIR AUSSI: Toutes les grandes stars qui ont chanté avec les Académiciens au fil des ans 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus