Plus de 20 ans après 2 frères, Marc Beaupré et Hugolin Chevrette se retrouvent à l’écran | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Plus de 20 ans après 2 frères, Marc Beaupré et Hugolin Chevrette se retrouvent à l’écran

Image principale de l'article Retrouvailles pour ces comédiens de 2 frères
Éric Carrière

Les comédiens Marc Beaupré et Hugolin Chevrette, qui ont partagé de multiples scènes dans la série 2 frères, se retrouvent dans Les Honorables, où ils incarnent les cousins Frédéric et Olivier Cloutier. Ils nous racontent leurs retrouvailles et dévoilent leurs projets à venir.

• À lire aussi: Les comédiens d'Aller simple ont été marqués par le tournage en hélicoptère

• À lire aussi: Voyez les premières images de la série Aller simple, avec Éric Bruneau et Anick Lemay

Apparue sur nos écrans à l’automne 1999, la série 2 frères, diffusée à une heure de grande écoute et précédant Fortier, récoltait un énorme succès. Marc Beaupré et Hugolin Chevrette ont fait partie de la distribution de cette série populaire. Le premier interprétait Kevin Drisdell, le second se glissait dans la peau de Van.

«Kevin a été mon premier rôle. Je viens de Joliette, et lorsque les gens de la ville ont su que j’étais accepté à l’école de théâtre, je suis devenu une petite vedette dans mon milieu. C’était gros et prestigieux. Ensuite, je suis sorti de l’école et j’ai décroché ce rôle dans 2 frères, après quatre ans d’études à me faire dire qu’il y avait des possibilités que ça ne fonctionne jamais. C’était merveilleux!» raconte Marc Beaupré.

Le comédien était heureux de retrouver Louis Choquette à la réalisation des Honorables. «Louis, c’est une soie. Il est surtout à l’écoute de ses acteurs. J’avais 22 ans à l’époque de 2 frères et je lui donnais mon point de vue sur les scènes. Ç’a été la même chose pour Les Honorables. Je sais que je peux lui proposer quelque chose et qu’il me dira peut-être non, mais il entend ma proposition. C’est le fun de ressentir cette liberté-là.»

Marc Beaupré et Hugolin Chevrette ont passé leurs auditions pour Les Honorables il y a plus de deux ans. Les retrouvailles sur le plateau se sont donc étendues sur une plus longue période en raison de la pandémie, qui a retardé les tournages de la série. «Nous devions tourner au printemps 2020, mais ç’a été reporté à 2021. Je n’avais jamais rejoué avec Hugolin; j’étais donc emballé de le revoir. Quant à Louis Choquette, j’avais déjà retravaillé avec lui, mais pour de plus petits rôles. J’étais content de lui montrer que j’avais acquis de la maturité. À l’époque, j’étais celui qui donnait tellement son opinion que ça pouvait être envahissant! Les réalisateurs me disaient: “Laisse-moi diriger la scène, et tu verras ce que tu peux proposer ensuite.” J’essayais trop», dévoile Marc, qui est aujourd’hui metteur en scène et comprend encore mieux la réalité des réalisateurs.

• À lire aussi: De nouveaux comédiens dans la saison 2 des Honorables

Production

• À lire aussi: Ensemble depuis 10 ans, Marc Beaupré et Catherine Larochelle s’ouvrent sur leur relation

JOUER LES MÉCHANTS

Dans la série 2 frères, les personnages de Marc et Hugolin avaient pour caractéristique commune d’être des rebelles, tout comme dans la deuxième saison des Honorables, offerte sur Club illico. «Marc joue la tête, moi, les bras. Au début, nous devions interpréter des frères, mais pour des questions de ressemblances physiques, nous sommes devenus des cousins. Je suis comblé de jouer ça avec Marc, puisque nous avions un peu la même relation dans 2 frères, en incarnant des bandits», nous révèle Hugolin Chevrette, à qui on attribue souvent le casting de personnages rebelles.

 «Chaque fois que j’incarne un bandit, j’essaie de lui donner une certaine humanité. Il n’y a pas nécessairement un bon fond à l’intérieur de ces personnages, mais ils tentent de bien faire ce qu’ils font.» Hugolin ajoute que ceux-ci ont souvent une brisure qui explique ce qu’ils sont. «Ça m’a toujours fasciné de voir, chez les plus grands criminels, qu’il y a forcément quelque chose qui s’est brisé en eux. Lorsqu’on les incarne, on se demande comment on peut arriver à les jouer sans avoir l’air de vouloir tuer tout le monde à première vue. Dans Les Honorables, Frédéric et Olivier Cloutier sont attachants, même si ce sont des truands. Ce qui m’intéresse le plus dans le fait de jouer des truands, c’est quand ils ne le sont pas. Lorsqu’on a joué la scène des retrouvailles entre nous, notre émotion devait aller plus loin.» 

Pour Marc, il est plus facile d’interpréter des personnages complexes, puisqu’il y a amplement de matériel à explorer pour un acteur. «C’est plus difficile de jouer des rôles trop clichés, puisqu’on n’a pas de marge de manœuvre. Je me trouve chanceux, car ceux que j’incarne ont toujours quelque chose d’intéressant», dit-il avant d’ajouter qu’il n’y a pas de différence pour lui entre un bon et un méchant. «Il ne faut jamais aborder un personnage selon sa gentillesse ou sa méchanceté. Sinon, ça tombe dans le cliché. Pour les méchants, il faut reconnaître qu’ils sont ceux qui causeront tous les problèmes. Pour les gentils, c’est le fun de voir qu’ils ont aussi des ratés.» 

Marc Beaupré revient sur un personnage marquant qu’il a joué au petit écran, celui de Marc Arcand dans Série noire: «Je crois que les personnages les plus inoubliables sont ceux qui sont contrastés, voire contradictoires. Marc Arcand n’avait l’air de rien, mais c’était finalement un maniaque superhéros capable de faire plein de choses. Quand c’est rendu que c’est une surprise de le voir gentil, c’est réussi.» 

• À lire aussi: Une nouvelle étape pour Marc Beaupré

UN PLAISIR PARTAGÉ

Hugo et Marc ont adoré leur expérience sur le plateau des Honorables. D’autant plus, pour Hugo, qu’il a changé de look pour se glisser dans la peau d’Olivier Cloutier. «Au départ, j’avais mon pinch comme d’habitude, mais je suis allé voir Louis Choquette avec une autre proposition de look, et il l’a acceptée. Je trouve que ça fonctionne bien. Je jouais avec de grands gaillards, alors je ne voyais pas comment je pouvais faire croire aux téléspectateurs que j’étais méchant envers ces derniers et que je représentais un danger pour eux. Mais Olivier va se battre contre n’importe qui, il s’en fiche.» 

Marc, de son côté, n’a pas changé de style, mais il affirme que leur taille les pousse à jouer différemment. «Nos physiques sont déjà un indicateur que nous ne sommes pas dans le cliché de la brute, car nous sommes petits.» Les deux comédiens ont également adoré partager leurs scènes avec Roger Léger, l’interprète d’Élie Chapados. «Roger me fait rire depuis 20 ans. C’est mon voisin. Je le vois plus souvent que mes parents. Ç’a été une partie de plaisir pour moi. Surtout qu’au début, je trouvais son personnage fort, car c’est mon boss, et ensuite, je le trouvais faible. C’est intéressant comme contraste», raconte Marc.

DEVANT ET DERRIÈRE LA CAMÉRA

Lorsqu’on les questionne sur leurs projets respectifs, l’un est plus devant la caméra, l’autre se perfectionne davantage dans le doublage. «Je fais beaucoup de voix pour des dessins animés. J’aimerais qu’on parle plus de ce métier, car je crois que plusieurs personnes seraient intéressées de savoir qui se cache derrière des voix qu’elles entendent. Ce sont parfois de grands costauds qui font de petites voix d’enfants. C’est super intéressant», nous révèle Hugolin Chevrette. 

«Je me demande à l’occasion si un acteur est plus grand s’il se fait oublier, s’il peut passer d’un projet à l’autre et qu’on ne le reconnaît pratiquement pas, ou si, au contraire, peu importe ce qu’il joue, on reconnaît la personnalité publique», se questionne Marc Beaupré, dont l’agenda est fort chargé. 

«J’ai deux séries à venir. Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais ça va bien, mes affaires. C’est probablement Série noire qui a changé bien des choses. Ce qui est drôle, c’est que sur un des projets que je fais, la production se demandait si je commençais à être trop vieux pour le rôle. C’est la première fois que j’entends ça, car je me fais toujours dire que j’ai l’air jeune. Ce sont encore des personnages qui ont la fonction du méchant, mais avec des tournures intéressantes.»

La deuxième saison de la série Les Honorables est offerte sur Club illico.

À VOIR AUSSI: Les 25 plus belles amitiés de la télé québécoise

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus