Perle, la fille de Boom Desjardins, suit les traces de son père | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Perle, la fille de Boom Desjardins, suit les traces de son père

Image principale de l'article La fille de Boom Desjardins suit ses traces
Photo : SEBASTIEN SAUVAGE / TVA

À 16 ans, Perle Desjardins, la fille du célèbre Boom, a déjà la volonté de suivre la même voie que son père, tout en ajoutant le jeu au chant. L’adolescente de 16 ans s’est présentée à notre rencontre avec son père, ce qui n’était pas prévu. Une belle surprise qui nous a permis de prendre des nouvelles de l’auteur-compositeur-interprète.

• À lire aussi: Cette nouvelle comédienne dans District 31 a des parents que vous connaissez bien

• À lire aussi: Philomène Bilodeau suit les traces de ses parents

Perle, à quel moment as-tu commencé à penser à embrasser une carrière dans le domaine des arts?
Sincèrement, j’y pense depuis toujours. Je me souviens qu’enfant, j’allais chanter dehors et je regardais le ciel comme si j’y voyais un public! Je chantais du Marie-Mai à voix haute. J’étais tellement fan d’elle!

Tu fais partie d’une agence artistique. Est-ce toi qui en as fait la demande à tes parents?
Oui. Je suis avec une agence depuis trois ans, je crois. Mes parents ne m’ont jamais forcée à faire quoi que ce soit. Même que mon père m’a toujours dit: «Perle, c’est un métier difficile. Il faut que tu penses aussi à autre chose, que tu essaies aussi autre chose.» Mais lorsque c’est devenu évident pour eux que je ne changerais pas d’idée, ma mère m’a aidée à contacter différentes agences.

Quel a été ton premier contrat?
C’était pour le rôle de Marie-Ève dans la websérie Je voudrais qu’on m’efface. Mais j’avais fait un peu de figuration avant ça.

Tu as par ailleurs commencé à assurer la première partie des spectacles de ton père à l’occasion, n’est-ce pas?
Oui, j’y interprète entre autres des chansons du répertoire de Christina Aguilera. J’ai toujours voulu être à la fois comédienne et chanteuse. Bientôt, on pourra aussi me voir dans Toute la vie. J’y tiens un autre rôle de petite fille pas gentille. (sourire) C’est drôle parce que dans la vie, oui j’ai du caractère, mais je n’ai pas ce genre de personnalité. C’est très agréable de camper ce type de rôles, parce qu’ils me font sortir de ma zone de confort. Je cherche toujours à dépasser mes limites.      

Ton père te donne-t-il plusieurs conseils?
Bien sûr, et ma mère aussi. Dans la vie, je ne parle pas souvent du métier de mon père, parce qu’il est avant tout mon père. Mais lorsqu’on me questionne à son sujet, je mentionne à tout coup à quel point je trouve beau tout ce qu’il a accompli. 

Quel est ton plus beau souvenir associé à ton père?
C’est un souvenir récent. C’est lorsque j’ai assuré sa première partie pour la première fois.

Quelle suite entrevois-tu une fois tes études secondaires terminées?
Je veux m’inscrire à une école de théâtre pour continuer à améliorer mon jeu.       

Des rôles dramatiques
Perle était du premier épisode de la série Les bracelets rouges, diffusée le mardi à 20 h, à TVA (on peut revoir l’épisode sur qub.ca). Elle a tenu un rôle dans Je voudrais qu’on m’efface, une série offerte sur Tou.tv et à qui on a attribué, en 2021, le Gémeaux de la meilleure série produite pour les médias numériques. En outre, elle se joint à la distribution de Toute la vie.     

Photo : SEBASTIEN SAUVAGE / TVA


• À lire aussi: La fille de Nathalie Mallette suit ses traces en tant que comédienne

Une vie occupée à 50 ans
Comme son père l’accompagnait, nous avons pris de ses nouvelles. Le chanteur ne manque pas de projets avec son groupe, La Chicane.  

Boom, quelle belle surprise de vous retrouver ici aujourd’hui! D’après vous, peut-on s’attendre un jour à un album Perle Desjardins?
Je n’aurai pas trop le choix étant donné son talent! Perle a la chance d’avoir un père qui a sa propre maison de production.      

Qu’est-ce qui caractérise entre autres sa personnalité?
Elle n’a jamais pu tolérer les injustices, quelles qu’elles soient. Quant à Moïse, mon plus jeune, il fait partie de la même agence que Perle. Dernièrement, il a participé à une campagne publicitaire pour Sports Experts.      

Et de votre côté, qu’y a-t-il de neuf?
J’ai eu 50 ans le 16 juin dernier. Pour l’occasion, j’étais entouré de toute ma famille immédiate, puisque ma grande est venue à la maison.

Photo : Julien Faugere



Quel âge a-t-elle maintenant?
Shania a 24 ans. Ensuite, il y a Baptiste, qui aura 18 ans en mars; Perle, qui a 16 ans; et Moïse, âgé de 5 ans. Tania, ma femme, a 42 ans et elle a entrepris une nouvelle carrière. Elle a ouvert un centre de beauté à Laval, Verjut Centre Beauté (originaire de la Martinique, Mme Verjut est une ancienne mannequin). Depuis la naissance de Moïse, je suis un père beaucoup plus présent et beaucoup plus impliqué. Tania et moi, nous sommes ensemble depuis 18 ans et nous sommes mariés depuis près de 15 ans.

Quels sont vos projets professionnels?
En 2020, j’ai réuni tous les membres de La Chicane. Au départ, nous devions donner des spectacles seulement pendant l’été de cette année-là. Mais devant le grand succès que nous avons connu et qui nous a vraiment étonnés, nous avons poursuivi l’aventure. Quand ça va ben, notre nouvel album, est déjà enregistré et il sortira au printemps. Avec les autres membres de la formation, je célèbre 25 ans de carrière.

Déjà?
Oui, je parle de 25 ans parce que, en 1997, j’ai signé mon contrat de disques après la sortie d’un premier extrait, Calvaire. On prévoit aussi faire de nouveaux spectacles.      

On verra bientôt Perle dans Toute la vie, diffusée le mardi à 20 h, à Radio-Canada.
L’album Quand ça va ben du groupe La Chicane sortira au printemps. Pour connaître les dates de spectacles du groupe, allez à lachicane.ca.

À VOIR AUSSI: 35 enfants de vedettes québécoises qui suivent les traces de leurs parents  

s


 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus