Faites la rencontre des cinq premiers Académiciens | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Faites la rencontre des cinq premiers Académiciens

Image principale de l'article Faites la rencontre des cinq premiers Académiciens
Éric Myre

Ils ont été choisis par les profs durant l'Audition finale pour entrer directement à l'Académie. On a profité de leur confinement avant le premier Variété de Star Académie pour avoir leurs premières impressions sur le début de cette belle aventure.

• À lire aussi: 11 candidats à Star Académie 2022 que vous avez peut-être vus ailleurs sur vos écrans

• À lire aussi: Guylaine Tremblay emprunte un nouveau chemin professionnel après 37 ans de carrière

Faites la rencontre des cinq premiers Académiciens  

AUDREY-LOUISE BEAUSÉJOUR | 23 ans | Brossard  

Éric Myre

 
Audrey-Louise, qu’est-ce que ça représente d’avoir été sélectionnée pour entrer à l’Académie?
C’était une joie immense, mais ça signifiait aussi un certain soulagement. Vu que je quittais ma famille, j’ai pu me préparer consciencieusement pour ce qui va arriver dans les prochaines semaines. J’ai préparé plein de choses pour mon chum et ma fille pour le temps de mon absence. J’ai écrit des petits mots que j’ai cachés un peu partout dans la maison. J’ai dispersé des photos souvenirs. Ils vont trouver des petites attentions un peu partout. Ils ont déjà commencé à en trouver, et ils m’envoient des photos. 

Vous entrez à Star Académie en laissant une petite fille à la maison. Ce n’est pas trop difficile?
C’est mon chum qui m’a fait la surprise de m’amener aux auditions alors que j’étais enceinte et que je n’avais pas prévu d’y aller. C’est aujourd’hui un papa très aimant et compétent. J’ai aussi une famille incroyable derrière moi. Mes beaux-parents vont venir habiter chez nous pour que mon chum puisse continuer à travailler. Mes parents habitent à côté et ils sont toujours disponibles pour venir aider mon chum. On est très bien entourés. 

Plus jeune, vous avez participé à plusieurs gros projets musicaux. Quels souvenirs gardez-vous de toutes ces expériences?
J’étais très jeune et je ne réalisais pas forcément l’ampleur des projets auxquels je participais à ce moment-là. J’ai fait L’école des fans à 5 ans et La cour des grands à 10 ans. J’en garde surtout des souvenirs amicaux, même si La cour des grands a été une émission très formatrice, notamment grâce à Gregory Charles. Ensuite, j’ai eu la chance de participer à la comédie musicale La mélodie du bonheur, mise en scène par Denise Filiatrault, ce qui m’a permis de découvrir une nouvelle passion pour le théâtre. Ça m’a beaucoup apporté.
 

ÉLOI CUMMINGS | 16 ans Fatima (Îles-de-la-Madeleine)   

Éric Myre

Éloi, vivre de la musique est un de vos souhaits depuis longtemps?
J’ai toujours été attiré par la musique. Je fais des petits contrats depuis mes 12 ans. Je sais que c’est difficile d’entrer dans ce milieu et de faire carrière. C’est mon rêve depuis longtemps, mais je ne savais pas si je pourrais en vivre un jour. Avec Star Académie, ça devient possible. 

Quelle a été votre réaction en arrivant dans le studio du Variété?
Je n’avais pas encore réalisé que j’étais à Star Académie. À l’audition finale, quand j’ai été sélectionné pour entrer directement à l’Académie, j’ai été chamboulé. Habituellement, je ne pleure pas facilement, et là, je n’ai pas pu me retenir. Mais je n’étais pas réellement conscient jusqu’à ce que j’arrive au studio, la semaine dernière. Ça m’a frappé; c’est là que je me suis rendu compte que c’était réel. 

Comment avez-vous vécu les premières répétitions du Variété?
C’est un rêve de jeunesse de pouvoir chanter sur une immense scène comme celle-là, avec des artistes comme Daniel Bélanger et Marc Dupré. Mais j’ai encore du mal à croire à tout ça. En même temps, je ne suis pas vraiment stressé, je me sens à ma place.      

CAMÉLIA ZAKI | 17 ans | Sherbrooke  

Éric Myre

Camélia, vous avez participé à La Voix Junior il y a quelques années. Quels enseignements en avez-vous tirés?
J’ai commencé à participer à des projets très jeune. La Voix Junior m’a surtout donné une certaine autonomie et une indépendance que je n’aurais pas forcément eues. J’avais 11 ans quand j’ai fait cette émission, puis il y a eu une tournée au Centre Bell et au Centre Vidéotron. Il fallait être autonome, écouter, respecter les consignes, apprendre ses déplacements sur scène et connaître ses chansons. J’ai été rodée pour apprendre vite et créer des liens rapidement avec les autres. Quand on a reçu les medleys à apprendre pour le premier Variété, je n’étais pas stressée. 

Quelle a été votre réaction en montant sur la grande scène de Star Académie pour les répétitions?
Ça faisait longtemps que je n’avais pas été aussi fière de moi. J’écoutais Star Académie avec mes grands-parents quand j’étais plus jeune. Savoir que je participais à cette émission, c’était incroyable! En plus, j’étais dans l’équipe de Marc Dupré à La Voix Junior, alors c’était beau de se retrouver à Star Académie. 

Marc se souvenait-il de vous?
Oui. J’ai fait plusieurs premières parties de ses spectacles avec mon groupe de l’époque, et je suis aussi amie avec sa fille. Marc est comme un grand frère et un mentor pour moi. La Voix Junior est la première expérience qui m’a fait comprendre que c’est ce métier que je voulais faire.      

SARAH-MAUDE DESGAGNÉ 23 ans | Amos   

Éric Myre

Sarah-Maude, avez-vous déjà une expérience de la scène?
Je m’exerce à chanter devant le public depuis le secondaire. J’ai fait partie du Montréal Gospel Choir jusqu’au début de la pandémie. Toutefois, je n’ai jamais rien fait d’aussi gros que Star Académie. Après l’audition finale, ça m’a pris une bonne semaine avant de réaliser que je n’étais pas dans un rêve. 

Qu’allez-vous chercher à Star Académie?
Je veux grandir artistiquement dans cette expérience. Je vais apprendre des meilleurs, avec des profs extrêmement talentueux. Je voudrais aussi développer l’écriture, car ce n’est pas une force pour moi. J’ai toujours eu le désir d’écrire en français, mais je n’ai jamais su par où commencer. Je vais pouvoir l’expérimenter à l’Académie. J’écris déjà en anglais; je trouve ça plus facile. 

Vous avez étudié en éducation spécialisée. En quoi cela vous a-t-il aidée pour votre carrière?
Ça m’a permis de développer mon côté humain, d’aller vers les gens. Ce sont aussi des études qui permettent d’en apprendre beaucoup sur soi-même. J’ai beaucoup grandi durant mes années d’études; je me sens beaucoup plus mature.      

LAURIE DÉCHÈNE | 20 ans | Québec   

Éric Myre

Laurie, qu’est-ce que ça représente d’avoir été sélectionnée pour entrer à l’Académie?
Après ce que j’ai vécu l’an dernier (elle a fait le camp de sélection, mais n’a pas été choisie pour le premier Variété), c’est le résultat de toute ma persévérance, toute l’énergie que j’ai investi dans mon travail dans la dernière année, mais aussi avant. Je ne peux pas être plus heureuse. Je suis très reconnaissante que les profs croient autant en moi. 

Comment est née votre passion pour la musique?
Je chante depuis que je suis toute jeune; mes parents écoutaient beaucoup de musique. Ensuite, j’ai commencé à faire de la nage synchronisée, et la musique est devenue un loisir. Quand j’ai arrêté le sport, je me cherchais une activité, et j’ai recommencé à me consacrer à la musique. Les gens me disaient que j’avais un certain talent. Plus je chantais, plus je faisais de spectacles et plus j’aimais ça. C’est devenu une évidence pour moi. Je me sens à ma place sur une scène. 

Qu’allez-vous chercher à Star Académie?
J’aimerais parfaire ma technique vocale. Je veux aussi avoir des conseils par rapport à la création, parce que j’écris ma propre musique, et sur l’interprétation. Tous les cours qui vont être donnés à l’Académie vont m’apprendre des choses, car j’ai tout à apprendre. L’expérience de gang m’intéresse aussi beaucoup.      

Le premier Variété de Star Académie sera diffusé en direct le dimanche 30 janvier à 19 h, à TVA.

À VOIR AUSSI: Toutes les grandes stars qui ont chanté avec les Académiciens au fil des ans 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus