Mathieu Baron revient sur son année prolifique au niveau professionnel | 7 Jours
/magazines/7jours

Mathieu Baron revient sur son année prolifique au niveau professionnel

Image principale de l'article Une année prolifique au niveau professionnel
Photo : Bruno Petrozza

Les choses tournent rondement pour Mathieu Baron sur le plan professionnel. L’année 2021 a été chargée de beaux projets et 2022 le sera tout autant. Récemment, on annonçait que l’acteur allait se joindre à la pièce Ladies Night, dont le succès ne s’essouffle pas. Quant à la série jeunesse Le 422, dans laquelle il joue le rôle de Thomas, non seulement elle a repris l’affiche à Télé-Québec, mais elle sera aussi présentée en France sur Canal+. N’est-ce pas une douce revanche pour cet autodidacte qui a su se tailler une place au soleil?

• À lire aussi: 7 secrets de tournage de Chefs de bois

• À lire aussi: Mathieu Baron révèle pourquoi il demeure aussi discret sur sa vie privée

Mathieu, on t’a récemment vu dans la deuxième saison du thriller fantastique Le 422. Quel plaisir tu dois avoir à tourner cette série!
Vraiment! Surtout que ce genre de série est plutôt rare au Québec. Même si c’est une série jeunesse, elle est suivie par des gens de tous les âges. Ce n’est pas que pour les jeunes. Nous sommes très contents de faire partie de ce projet, qui est unique à plusieurs égards. C’est très intéressant à jouer. Pour moi, c’était une première. Pour toutes ces raisons, ça reste une belle expérience.      

On a d’ailleurs annoncé que la série allait être présentée sur Canal+ en France...
Je dois avouer que je l’ignorais... C’est le genre de nouvelles dont nous ne sommes pas toujours les premiers à être informés. Tant mieux! C’est une belle nouvelle! 

Est-ce un de tes rêves de participer à un projet à l’extérieur du Québec?
Oui, c’est sûr... Qui ne voudrait pas que ça lui arrive? Ajouter cette corde à mon arc, ça serait fantastique. Jouer ailleurs qu’au Québec, c’est quelque chose de gros. Disons que c’est un objectif inscrit sur ma to-do list

Puisque tu pourrais jouer dans trois langues — français, anglais ou italien —, aurais-tu une préférence?
Je serais heureux de pouvoir tourner dans une autre langue, quelle qu’elle soit. Au Québec, nous tournons en français, mais aller tourner dans une autre langue ne me déplairait pas du tout.

On a annoncé que tu te joignais à la distribution de Ladies Night. Tu dois être heureux de faire partie de cette belle aventure.
Tout à fait. C’est un train qui est en mouvement depuis 20 ans. C’est un projet fantastique! J’ai la chance unique de pouvoir me joindre à une équipe rodée et expérimentée. Nous allons travailler fort pour avoir du plaisir et pour que les gens en aient.

Photo : Bruno Petrozza


• À lire aussi: Mathieu Baron rêve de développer sa carrière de comédien en Italie

C’est un projet parfait pour passer un bon moment, n’est-ce pas?
Ce n’est pas Shakespeare, mais ça n’enlève rien à la pièce, au contraire! C’est quelque chose de drôle, de rassembleur. C’est un moment feel good. Ça faisait longtemps que je voulais faire du théâtre. Je pense que Ladies Night est la pièce parfaite pour y faire mes débuts. Pour moi, en tout cas, c’est le projet idéal.

As-tu d’autres projets au programme pour les mois à venir?
Oui, mais je ne peux pas en parler pour le moment. Je peux juste dire que l’année 2022 se dessine très bien pour l’instant.

J’ai le sentiment que sur le plan professionnel, tu es vraiment dans une belle période. Je me trompe?
Effectivement, je ne peux pas me plaindre. J’ai la chance de faire partie de beaux projets, de belles équipes. Je remercie la vie! À la base, je me considère comme chanceux de travailler, car il y a tellement d’acteurs qui ne travaillent pas au Québec. Il n’y a pas suffisamment de travail pour tout le talent que nous avons ici. Je fais partie des chanceux qui travaillent et en plus, je fais partie de projets tripants. C’est fantastique!

Les deux dernières années ont été difficiles pour plusieurs. Comment les as-tu traversées?
Personne n’a traversé ces années de la même manière. Nous n’étions pas tous dans le même bateau. Ç’a été plus difficile pour certains que pour d’autres...

Quels ont été les beaux événements de la dernière année?
Il y en a eu plusieurs, entre autres District 31, Chefs de bois, Le 422, Toute la vie et Tous pour un chalet. Je ne veux pas me répéter, mais je pense avoir été chanceux. Je n’ai pas vraiment arrêté de travailler. Sur un plan plus personnel, je suis allé en Italie en août dernier. À l’automne, je suis allé en Suisse pour voir ma famille. La vie a repris. Nous pouvions aller au restaurant et voyager à nouveau. Ça a vraiment été une belle année pour moi.

Photo : Bruno Petrozza


• À lire aussi: Mathieu Baron se joint à la distribution de Ladies Night

• À lire aussi: 12 nouveaux personnages à surveiller à la télévision cet hiver

As-tu été éloigné de ta famille pendant un bon moment?
Je n’ai pas vu ma famille pendant deux ans. Ça m’était déjà arrivé d’être loin d’eux pendant un moment, mais cette fois-ci, c’était la plus longue période passée sans les voir. Deux ans, c’est long... J’étais content de retrouver ma famille. Entre-temps, nous avons gardé le contact grâce à FaceTime. Mais en personne, c’est toujours mieux. 

Je présume que dans tes moments de loisir, tu continues de garder la forme?
Ça, ça ne change pas. J’essaie de rester actif physiquement, de m’entraîner régulièrement. C’est comme ça depuis toujours. Pendant la pandémie, il y a eu des moments plus difficiles, mais je me suis repris en main. C’est plus compliqué quand tout est fermé à cause du confinement... 

Que souhaites-tu pour l’année à venir?
Que les beaux projets qui sont en développement se réalisent et que tout continue à bien aller. Je veux poursuivre mes projets, continuer à apprendre et à grandir dans mon métier tout en ayant du plaisir, entre autres avec la gang de Ladies Night. Et surtout, qu’on puisse retrouver la vie qu’on avait avant. 

Cumuler autant de projets, est-ce une douce revanche pour toi face à ceux qui ont pu douter que tu allais faire ta place dans ce milieu?
Oui, mais je n’ai aucune prétention. Je suis content d’être là où j’en suis aujourd’hui. Mon but, c’est de continuer à grandir, à apprendre et à vivre de belles expériences de jeu. Je fais confiance à la vie sur le plan professionnel et je suis heureux de pouvoir la gagner en faisant ce que j’aime. 

La confrérie, lundi 19 h 30, à Noovo.
Toute la vie, mardi 20 h, à Radio-Canada.
Chefs de bois est disponible sur la plateforme Vrai.
Tous les épisodes du 422 sont offerts au le422.telequebec.tv.
La tournée de la pièce Ladies Night devrait débuter le 1er février à L’Assomption, si les mesures sanitaires le permettent. ladies-night.ca

À VOIR AUSSI: 20 vedettes québécoises masculines qui nous font craquer 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus