Guy Jodoin admet que son horaire a failli le faire craquer | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Guy Jodoin admet que son horaire a failli le faire craquer

Image principale de l'article Son horaire l’a presque fait craquer
Photo : Julien Faugere

Les dernières semaines de 2021 ont été fort occupées pour Guy Jodoin. Mais il nous dira qu’il a joint l’utile à l’agréable, puisqu’il s’est promené à travers le Québec avec des artistes de la province pour nous offrir deux émissions qu’il chérit pour la beauté des images qu’on y verra...

 • À lire aussi: 6 secrets de coulisses de Ça commence bien l’année

• À lire aussi: Cette vidéo de Guy Jodoin qui danse devient virale

Vous avez aimé La belle tournée l’été dernier? Guy Jodoin nous propose une version hivernale en deux épisodes en ce mois de janvier, La belle tournée en hiver. On ira se promener dans les Laurentides, le Grand-Nord, le Saguenay– Lac-Saint-Jean, les Îles-de-la-Madeleine, la Gaspésie...

«Cet été, on faisait briller une région à chaque épisode. Là, on se promène partout à travers le Québec dans les deux émissions», explique l’animateur. On pourra notamment voir et entendre 2Frères, Lunou Zucchini, Gregory Charles, Paul Daraîche, Les sœurs Boulay, FouKi, Marie-Eve Janvier et Paul Piché. Jamais Guy Jodoin n’a piloté une émission avec une si grande esthétique visuelle.

«Quand les gens me parlent de La belle tournée, je leur dis: “C’est beau, hein?!” Cette émission-là, je la regarde comme une œuvre d’art. Quand j’étais à Saint-Venant-de-Paquette, en Estrie, Richard Séguin m’a dit, hors d’ondes: “Tu es conscient que vous êtes en train d’écrire l’histoire ou, du moins, de créer des archives pour le Québec en ce qui a trait aux images du paysage québécois?” Et c’est vrai. On utilise des drones pour offrir des images qu’on ne voit pas de notre Québec. Le paysage rehausse la qualité de l’émission.» 

• À lire aussi: Guy Jodoin fait revivre son personnage du capitaine Patenaude, et ça fera sourire les nostalgiques

Les détracteurs du froid hivernal risquent eux aussi d’aimer ces deux épisodes de La belle tournée. «On trouve toujours quelque chose de beau à l’hiver. On s’est rendus à Jonquière, la ville de Mathieu Dufour, et il nous disait que ce qu’il aimait de la saison froide, c’est que la lumière tombe vite le soir et que ça permet de faire du cocooning.»

FAN DE L’HIVER... ET DE L’INCONNU!

Guy adore l’hiver! «Je fais du jogging. Courir dehors le matin à -20 °C, ce n’est pas quelque chose qui me dérange. Au contraire, j’adore ça! Et j’aime aussi le fait de revenir en dedans, au chaud.» Il aime vivre «en tournée». «Dans ma vie, je ne sais jamais trop où je m’en vais. J’aime l’inattendu. L’hiver dernier, je suis parti deux semaines en voiture jusqu’à l’île de Vancouver, aller-retour. J’étais heureux, j’étais bien. En même temps, je pourrais l’être autant dans le Sud.»

• À lire aussi: Voici tout ce que vous devez savoir sur la nouvelle émission de Guy Jodoin

DES HORAIRES QUI L’ONT PRESQUE FAIT CRAQUER

La belle tournée sera de retour dans sa version estivale l’été prochain. Entre celle-ci, Le tricheur, les contrats d’acteur et autres, l’agenda de Guy Jodoin est plein. «Mais j’ai fait un DEC en sciences donc, pour ce qui est de la méthodologie de travail, je suis bon. Je suis capable de me faire un horaire Tetris.» 

L’été passé, il a eu le temps de tourner dans Niagara, le prochain film de Guillaume Lambert. «On commençait à travailler sur La belle tournée, j’étais sur Escouade 99 et sur le Gala Artis quand j’ai eu l’appel de Guillaume Lambert. Je voulais jouer dans son film même si mon agente me disait que je n’avais pas le temps. Ça m’a donné des nuits de seulement quelques minutes de sommeil. Il m’est arrivé d’avoir le goût de pleurer toutes les larmes de mon corps. Mais j’ai réussi à passer au travers et j’en suis content.»

UN MIRACLE

Plus tôt cette année, le papa de Guy a été hospitalisé d’urgence. «C’est un miracle ce qui lui est arrivé! Mon père a eu une hémorragie cérébrale, et on se demandait comment ça allait tourner, tout ça. Finalement, il a traversé cette épreuve, dans un contexte de covid où tout est très compliqué, et il est revenu à la maison. Ma mère, c’est tout ce qu’elle voulait. Elle disait: “Peu importe dans quel état il va revenir, je veux juste qu’il revienne.” Et il est revenu, et c’est le même papa, aussi allumé, aussi drôle, se réjouit-il. Je prends soin de mes parents, je m’en occupe, je les sors.»

On peut voir les deux épisodes de La belle tournée en hiver les 7 et 14 janvier à 21 h, à TVA, et les 9 et 16 janvier à 18 h, à Télé-Québec.

À VOIR AUSSI: 15 ans de looks de Patrick Huard

s

 
  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus