Olivier Gervais-Courchesne s’ouvre sur sa nouvelle réalité de père | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Olivier Gervais-Courchesne s’ouvre sur sa nouvelle réalité de père

Image principale de l'article Il s’ouvre sur sa nouvelle réalité de père
Photo : Patrick Séguin

On pourra voir Olivier Gervais-Courchesne dans Hôtel, une nouvelle série de TVA. Le comédien nous parle de son personnage, de sa complicité avec Patrice Bélanger, de son retour dans la deuxième saison des Honorables et de sa vie de famille.

• À lire aussi:
La série Hôtel est reportée

• À lire aussi:
Patrice Bélanger effectue un retour au jeu dans cette nouvelle série à TVA

Lorsque nous l’avons rencontré sur le plateau d’Hôtel, Olivier Gervais-Courchesne était très emballé de faire partie de cette nouvelle fiction qui sera éventuellement en ondes à TVA. Il y incarne Olivier Ostein, le concierge de l’Hôtel Dumont. «C’est le gars à qui on peut demander n’importe quoi, que ce soit pour la réservation d’un billet d’avion, d’un taxi ou de billets de spectacles, une suggestion de restaurant, etc. Il règle tous les problèmes grâce à son réseau de contacts. Il s’arrange pour que les gens aient une bonne expérience à l’hôtel.» 

Le comédien se sent interpellé par son personnage, qui est toujours de bonne humeur et très lumineux. «Olivier a un regard souriant. C’est un homme de relations, dont la matière première est l’être humain. Il est capable de faire sortir le meilleur chez quelqu’un. Il n’y a jamais rien de trop grave pour lui.» 

Néanmoins, son personnage détient une part d’ombre que nous découvrirons au fil des épisodes. «Olivier vient d’un milieu assez difficile, mais il s’en est sorti. Quand il est à l’hôtel, dans le luxe, il se trouve chanceux. Même le plus gros problème qui pourrait arriver dans l’établissement, c’est de la petite bière pour lui. Il a cette capacité de retomber rapidement sur ses pattes.» 

On apprend que son personnage vient de s’établir chez sa sœur (Kim Despatis), à Montréal, après avoir vécu quelques années à New York. Elle travaille dans une épicerie et elle est la mère d’un adolescent qui est potentiellement un décrocheur. «Olivier fait du mieux qu’il peut afin que son neveu ne prenne pas le même chemin que le reste de la famille. On comprend que sa sœur et lui ont probablement eu un père abusif. Or, même dans son côté sombre, il garde cette étincelle, en ayant toujours un pas de recul sur la situation.»


• À lire aussi: 10 artistes québécois qui célèbrent leur première fête des pères

UNE BELLE COMPLICITÉ AVEC PATRICE BÉLANGER
Puisqu’il incarne le concierge de l’établissement, Olivier Gervais-Courchesne a des scènes avec plusieurs autres acteurs. Parmi ceux-ci, on retrouve Patrice Bélanger, avec qui il a développé une complicité naturelle. «Certains diront qu’on a une bromance. Moi, je dirais qu’on est tombés en amitié après deux secondes. On a quelques points communs, dont le fait d’être allés tous les deux au Conservatoire d’art dramatique. On se niaise beaucoup sur le plateau. Étant donné que j’ai terminé l’école de théâtre après lui, je me permets de le coacher», nous raconte-t-il à la blague, avant de nous révéler que les deux comédiens discutent régulièrement de leur vie de famille, ont la même énergie et parlent à tout le monde sur les lieux de tournage.

SA NOUVELLE VIE DE PÈRE
Depuis la dernière année, Olivier Gervais-Courchesne est plus que satisfait de son existence. En plus de se voir offrir de beaux rôles à l’écran, il est devenu père d’une petite fille, née de son union avec sa conjointe, Maude Hébert. Il est emballé de faire partie d’un gros projet télévisuel qui lui assure une certaine stabilité pour sa famille. «Une série annuelle, c’est beaucoup de travail, mais c’est plaisant. En plus, on tourne en studio, ce qui est une première pour moi depuis Ramdam. Le papa en moi est content d’avoir une série de 24 épisodes par année; ça offre un peu de stabilité», nous dévoile-t-il, avant d’ajouter que la petite famille s’arrange bien malgré les horaires chargés. «On tourne de 8 h à 20 h. Puisqu’on travaille le jour, c’est plus facile. D’autres tournages se font la nuit, ce qui est plus ardu.» 

Olivier nous décrit sa réalité de père, qui se déroule merveilleusement bien: «Ma fille est âgée de 10 mois, et elle va très bien. Je la regarderais toute la journée. C’est une petite pirate, une flibustière qui se promène partout, crie et lance des jouets. Elle est adorable et en a pas mal dedans. Je la laisse explorer en gardant toujours un œil sur elle; je ne suis jamais bien loin. Je suis en amour ben raide avec ma fille!»

LE RETOUR DES HONORABLES
Le comédien forme un couple depuis plus d’une décennie avec sa conjointe, Maude Hébert, qui est aussi actrice. Tous deux ont récemment eu la chance de tourner ensemble dans la deuxième saison de la série Les Honorables. Olivier Gervais-Courchesne y incarnait déjà le personnage de Raphaël Dessureaux dans la première saison, tandis que Maude en était à sa première expérience sur ce plateau de tournage. «Ça fait 15 ans qu’on est en couple; on avait donc déjà joué ensemble. Or, à l’écran, c’était touchant. D’autant plus que ç’a été mon premier projet après le déconfinement. De plus, Les Honorables est ma première grosse série lourde. Tout ça est significatif pour moi», nous confie-t-il, avant de révéler comment Maude et lui ont concilié le travail et la famille. «La petite n’avait que quatre mois lorsqu’on tournait. Il y avait quelque chose d’émotif à faire ce projet avec ma copine. Ma mère gardait notre fille sur le plateau pendant qu’on jouait nos scènes. Ce n’était pas une mince affaire pour nous, surtout lorsqu’il fallait arrêter un plateau de tournage pour allaiter. Mais il n’y avait aucun problème, et l’équipe nous avait fourni une petite van à proximité pour qu’on ait plus d’intimité avec notre enfant. Je me suis senti en famille sur le plateau, avec beaucoup de bienveillance autour de nous.» 

Photo : EVA-MAUDE TC / CLUB ILLICO

• À lire aussi: Rien ne va plus pour la famille Dessureaux dans la bande-annonce de la saison 2 des Honorables

• À lire aussi: De nouveaux comédiens dans la saison 2 des Honorables

UN ACTEUR COMBLÉ
Outre le fait d’y tourner avec sa conjointe, Olivier Gervais-Courchesne voit Les Honorables comme un projet marquant, notamment en raison de sa rencontre avec Patrick Huard. «Patrick est un mentor pour moi. Il est tellement vrai, pas du tout rétrograde! Il reste jeune de cœur et il est très à l’écoute des autres. J’ai appris énormément à ses côtés.» 

Dans la deuxième saison, son personnage de Raphaël prendra plus d’espace, puisque l’action tournera autour de lui. «Il prend plus la place de leader dans les actions et devient un moteur important pour protéger les gens et faire des stratégies d’enquête.» 

On verra aussi l’acteur dans Mégantic, une autre série de Club illico, où il incarnera Patrice Savard-Laurier. «Ç’a été un beau tournage, fait dans la lumière. On a fait confiance à Alexis Durand-Brault et Sophie Lorain, qui ont fait tout le travail en aval, et ce, de façon très respectueuse et sensible.»

La deuxième saison de la série Les Honorables sera offerte à compter du 6 janvier sur Club illico.
La série
Hôtel sera éventuellement diffusée à TVA.

À VOIR AUSSI: Sébastien Delorme en 10 rôles marquants

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus