Jean-Pierre Bélanger se confie sur les derniers jours difficiles d’Andrée Boucher | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Jean-Pierre Bélanger se confie sur les derniers jours difficiles d’Andrée Boucher

Image principale de l'article Les derniers jours difficiles d’Andrée Boucher
Photo : Dominic Gouin

C’est l’homme de sa vie qui l’a révélé le 13 décembre: le cœur de la comédienne Andrée Boucher ne s’est pas arrêté de battre naturellement, elle a plutôt mis fin à ses jours. Jean-Pierre Bélanger désire, en parlant de ce tabou, faire avancer le dossier de l’aide médicale à mourir. Il s'est confié sur le sujet en entrevue dans la plus récente édition du magazine Échos Vedettes.

• À lire aussi: Jean-Pierre Bélanger révèle que sa conjointe, Andrée Boucher, s’est enlevée la vie

• À lire aussi: TV Hebdo revisite les moments marquants de 1988

«Ça a traîné. Elle avait demandé l’aide médicale à mourir un an auparavant, et elle l’a redemandée deux semaines avant sa mort. Comme elle ne voyait pas ce qu’on allait faire d’elle, elle a pris sa décision.» Jean-Pierre connaissait la volonté de mourir d’Andrée, mais il n’a pas vu venir son suicide.

«Les derniers jours, elle n’avait plus d’émotions... Andrée se refermait sur elle-même», s’attriste-t-il. Selon lui, elle n’avait plus que 30 % de ses capacités physiques.

Aujourd’hui, l’homme est encore bouleversé par le départ de sa douce Andrée. Et le baume qu’il pourrait mettre sur ses plaies serait celui de voir un jour, grâce au décès de celle qu’il a tant aimée, une plus grande accessibilité à l’aide médicale à mourir. 

Lisez l'entrevue complète dans le magazine Échos Vedettes actuellement en kiosque ou sur jemagazine.ca

À VOIR AUSSI: 32 vedettes québécoises nées sous le signe du Sagittaire

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus