Si on s’aimait: Louise Sigouin prend la chaise du patient pour répondre aux questions qu’on se posait tous | 7 Jours
/magazines/7jours

Si on s’aimait: Louise Sigouin prend la chaise du patient pour répondre aux questions qu’on se posait tous

Cette semaine à Si on s’aimait, ce sont les candidats des saisons précédentes qui s’entretenaient avec Louise Sigouin pour revenir sur leur expérience à l’émission.

• À lire aussi: Si on s’aimait est à la recherche de célibataires pour la 4e saison

• À lire aussi: La production de Si on s’aimait annonce une grande nouvelle au sujet de Vicky et François

On a appris de quelle manière Brigitte, Sébastien, Fanny, Anyck, Marie-Ève, Amélie, Guillaume et plusieurs autres ont réagi en se voyant vivre cette expérience hors du commun à la télévision. Ils se sont prêtés au jeu de manière transparente et ont démontré une belle introspection à la suite du visionnement des épisodes. 

Durant les dernières minutes de l’épisode diffusé le jeudi 9 décembre, Fanny a proposé un jeu amusant à Louise à Louise. Elle lui a demandé si elles pouvaient échanger de chaise pour que ce soit Louise qui prenne le rôle du patient et qu’elle réponde aux questions de Fanny.
• À lire aussi: Louise Sigouin dresse un bilan de la troisième saison de Si on s’aimait

Notre sexologue préférée a accepté avec grand plaisir, et elle a fait plusieurs confidences sur sa vie personnelle.

Fanny lui a d’abord demandé comment elle gérait sa nouvelle notoriété publique à la suite de la diffusion des trois saisons de l’émission. Ensuite, Fanny a osé poser des questions un peu plus croustillantes en demandant à Louise si elle pouvait être fâchée, parfois.

«Absolument, je vis humainement, comme chacun d’entre vous, dans mon quotidien. Je suis capable d’être impatiente, je suis capable d’être chialeuse, je suis capable d’être centrée sur mes gros besoins. Je suis capable d’être contrariée, mais je suis aussi capable de gratitude, de reconnaissance et de plaisir», a-t-elle admis. 

Lorsque Fanny lui a demandé de parler de son sens de l’humour, Louise a admis qu’elle était capable de rire d’elle-même, mais qu’elle pouvait aussi «facilement dramatiser avec pas grand-chose».
• À lire aussi: Une nouvelle formule intrigante de Si on s’aimait sera vouée aux couples en difficulté

Selon ses propres aveux, Louise est «une dépendante, fusionnelle, vite, rationnelle et active». Elle est également en relation avec quelqu’un qui est totalement son contraire, et elle applique ses propres enseignements dans son quotidien. On doit l’avouer, on était curieux de savoir quel était son profil type et dans quelle dualité elle évoluait!

Voilà qui est dit avec beaucoup d’honnêteté de la part de la sexologue! Pour voir l’extrait, c’est dans la vidéo en haut de la page!



À VOIR AUSSI: Les 25 plus belles amitiés de la télé québécoise  

s

 


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus