Choisir le bon éclairage au bon endroit | 7 Jours
/inspiration/maison

Choisir le bon éclairage au bon endroit

Image principale de l'article Choisir le bon éclairage au bon endroit
Photo: iStockphoto

L’éclairage ne sert pas uniquement à nous donner de la lumière, mais aussi à créer une ambiance dans notre maison. On doit donc bien le choisir en fonction de la pièce. 

La cuisine

Pour cuisiner, il faut bien sûr que la zone de travail soit éclairée par une bonne source de lumière. Les bandes ou les pastilles à DEL sont de bons choix, tout comme l’éclairage halogène. Si on opte pour un luminaire au-dessus de l’îlot, il faut bien le centrer. Ensuite, il faut penser ambiance, par exemple en installant une bande lumineuse sous les armoires.

La salle à manger

Parce qu’une salle à manger est un lieu de rencontres et de causeries, l’éclairage doit y être à la fois polyvalent et feutré. Le lustre est parfait pour y apporter convivialité et intimité. Il est important que ses dimensions soient proportionnelles à celles de notre table et il ne doit jamais dépasser les deux tiers de sa longueur. La distance idéale entre la table et la suspension est de 70 à 80 centimètres: plus haut, elle éblouit, plus bas, elle cache la personne assise en face. Pour ce qui est du choix des ampoules, l’halogène offre une lumière puissante, blanche et froide, et les ampoules incandescentes donnent un éclairage plus doux et chaleureux. Il serait aussi intéressant d’installer un gradateur, surtout si on a besoin d’une lumière plus claire pour que les enfants fassent leurs devoirs à table.

Le salon

Le salon est certainement l’espace de la maison où on veut créer une atmosphère de détente et de chaleur, et pour ce faire, il faut multiplier les sources d’éclairage. Les encastrés au plafond sont intéressants pour apporter un éclairage général, mais si on veut créer une ambiance cosy, il nous faut des lampes d’appoint. Pour le coin lecture, la lampe sur pied est le choix tout indiqué; elle devrait être placée derrière l’épaule, du côté du meilleur œil, et dirigée vers le texte pour éviter l’éblouissement. Une lampe de table avec abat-jour ajoutera quant à elle un élément décoratif et une lumière feutrée.

La chambre à coucher

La chambre à coucher doit inciter au repos et à la détente, et le choix de l’éclairage y est pour beaucoup. Comme lumière principale, un plafonnier avec ampoules halogènes relié à un interrupteur avec gradateur est parfait, mais il faut aussi de l’éclairage d’appoint, soit des lampes de chevet ou des appliques centrées au-dessus des tables de chevet pour créer l’ambiance propice à la relaxation, mais aussi pour permettre la lecture. 

Les types d’ampoules

Photo: iStockphoto

Ampoule à incandescence traditionnelle: elle offre une lumière chaleureuse, propice à la relaxation, mais elle chauffe, ce qui représente un inconvénient l’été.
Durée de vie moyenne: de 1000 à 1200 heures

Halogène: l’ampoule halogène est celle qui se rapproche le plus de la lumière naturelle. Mais elle dégage aussi beaucoup de chaleur, ce qui est incommodant l’été ou dans un coin lecture si la lampe est placée près du fauteuil.
Durée de vie moyenne: de 2000 à 3000 heures 

Fluocompacte: très écoénergétique, l’ampoule fluocompacte émet une lumière proche de celle du jour. Elle dégage peu de chaleur et éblouit peu.
Durée de vie moyenne: de 5000 à 10 000 heures.

DEL: l’ampoule à DEL a une excellente efficacité énergétique, car elle utilise de 5 à 10 fois moins d’électricité qu’une ampoule classique et elle est plus écoénergétique qu’une ampoule halogène. Elle dégage aussi très peu de chaleur.
Durée de vie moyenne: de 15 000 à 50 000 heures

Le choix des ampoules

Photo: iStockphoto

Il existe plusieurs mesures pour définir les ampoules:

Watt (W): c’est une unité de mesure qui indique la consommation électrique de l’ampoule.

Lumen (lm): cette unité de mesure permet de déterminer la quantité de lumière émise par l’ampoule. Plus le nombre de lumens est élevé, plus la lumière est brillante. Selon la pièce et son utilisation, on optera pour une intensité lumineuse plus ou moins élevée:

  • Cuisine et salle de bain: 50 lumens par pi2
  • Salle à manger, entrée et bureau: 30 lumens par pi2 
  • Chambre à coucher, couloir et salon: 20 lumens par pi2 

Photo: iStockphoto

Kelvin (K): unité mesurant la température de couleur de la lumière. Pour une ampoule, elle est située entre 2700 K et 6500 K. Plus le nombre est bas, plus la lumière est perçue comme chaude (jaune); plus il est élevé, plus elle est froide (blanc bleuté). 

Place aux ampoules connectées 

La nouvelle tendance est à l’ampoule connectée, reliée au réseau wifi ou au Bluetooth, et qu’on peut activer à distance grâce à une application installée sur notre téléphone intelligent, notre tablette ou notre ordinateur, et parfois par télécommande. Elle permet de changer l’intensité lumineuse ou la couleur de la lumière au gré de notre humeur ou de nos besoins. L’ampoule connectée peut aussi nous avertir de l’arrivée d’un courriel en clignotant, ou pulser au rythme de notre musique préférée. Très économique, car à DEL, elle ne fera pas augmenter notre facture d’électricité. 

Psitt!

Quand on achète une ampoule, au-delà de la couleur de la lumière et de l’intensité lumineuse, il faut aussi considérer la forme de l’ampoule (globe, flamme, spot, spirale...) et son culot, qui varie d’un modèle de lampe à un autre. Dans le doute, mieux vaut demander l’aide d’un conseiller.

À lire aussi

Et encore plus