Incursion exclusive dans les coulisses de la nouvelle émission L’homme qui aimait trop | 7 Jours
/magazines/7jours

Incursion exclusive dans les coulisses de la nouvelle émission L’homme qui aimait trop

Image principale de l'article La nouvelle série L'homme qui aimait trop
Photo : Patrick Seguin

La nouvelle série en huit épisodes de Michel d’Astous et Anne Boyer promet de susciter bien des discussions dans les chaumières! L’équipe de 7 Jours s’est rendue sur le plateau de tournage pour obtenir plus d’information sur cette production fort attendue.

• À lire aussi: Après une pause du métier, Hélène Florent est en vedette dans quatre projets

• À lire aussi: Soutenu par ses parents adoptifs, Patrice Godin retrouve sa mère biologique

5 CHOSES À SAVOIR SUR LA SÉRIE

Surnommé Le militaire par ses proches, Marc-Alexandre Moisan vit une existence hyper compartimentée: il mène en cachette une triple vie avec trois femmes différentes. Un accident grave dévoilera cependant sa trahison à son trio d’amoureuses, formé de Josée, Geneviève et Nadira.

1. TOUT PART D’UNE ANECDOTE

Photo : Patrick Seguin

• À lire aussi: Un nouveau rôle et un mandat d’animation pour Patrice Godin

L’étincelle qui a permis la création de L’homme qui aimait trop est une anecdote entendue par l’auteur Michel d’Astous, qui en a ensuite fait part à Anne Boyer, sa partenaire d’écriture. «On m’a raconté l’histoire d’un voyageur de commerce qui entretenait une famille à Alma et une autre à Chicoutimi sans que l’une ou l’autre s’en doute. C’est au salon funéraire, à sa mort, que les deux clans se sont découverts», se souvient l’auteur. 

2. SUR UN PLATEAU D’ARGENT

Photo : Patrick Seguin

On a directement offert le rôle principal de Marc-Alexandre Moisan à Patrice Godin, sans qu’il ait à passer d’audition. Les auteurs de la série voulaient un comédien qui ait assez de charme naturel pour qu’on s’intéresse à son histoire, malgré ses choix de vie répréhensibles. Nul doute qu’ils ont visé juste!

3. LA MÊME FEMME EN TROIS ÉTAPES

Photo : Patrick Seguin


Pour les créateurs de la série, Josée (Hélène Florent), Geneviève (Fanny Mallette) et Nadira (Nadia Kounda) représentent en quelque sorte la même femme à trois étapes différentes d’une vie. Avec Nadira, Marc-Alexandre vit le début passionnel et charnel d’une relation. Avec Geneviève, son bonheur se trouve dans son implication auprès d’une famille de jeunes enfants, tandis que son couple avec Josée est un bon partenariat entre amoureux de longue date. «Je connais beaucoup d’hommes qui sont passés à travers ces trois étapes avec une femme, mais pas en même temps!» rigole Michel d’Astous.
 

4. SON MEILLEUR AMI SAIT TOUT
Mis à part Marc-Alexandre, seul son meilleur ami, Benoit (Martin-David Peters), sait tout de ses multiples vies. Gars fidèle au caractère opposé à celui de son ami, Benoit reçoit les confidences de Marc-Alexandre et écrit même un livre inspiré de ses aventures. Il essaie de pousser son ami menteur à dire la vérité, mais ce dernier ne veut perdre aucune facette de sa vie amoureuse.
 

Photo : Patrick Seguin

5. CE N’EST PAS DE L’INFIDÉLITÉ
Michel d’Astous tient à préciser que L’homme qui aimait trop n’est pas une série sur l’infidélité, mais plutôt sur le polyamour. Pour l’auteur, il est clair que son personnage n’est pas un narcissique qui collectionne les conquêtes ou un homme qui a envie de pimenter sa vie sexuelle avec une maîtresse, c’est plutôt un amoureux qui a besoin d’être aimé et d’aimer en retour. «Ce n’est pas un coureur de jupons, il les aime réellement ces femmes-là», insiste-t-il. 

L’homme qui aimait trop sera diffusé cet hiver à Noovo.

À VOIR AUSSI: 32 vedettes québécoises nées sous le signe du Sagittaire

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus