Sébastien Huberdeau se confie sur son personnage de Manu dans «District 31» | 7 Jours
/magazines/7jours

Sébastien Huberdeau se confie sur son personnage de Manu dans «District 31»

Image principale de l'article Un nouveau défi dans «District 31»
PHOTO COURTOISIE

Le comédien Sébastien Huberdeau s’est joint à la distribution de «District 31» au moment où l’auteur Luc Dionne opérait d’importants changements, notamment en tuant – au grand dam des téléspectateurs – le sergent-détective Stéphane Pouliot qu’incarnait Sébastien Delorme depuis les tout débuts de la populaire quotidienne.

• À lire aussi: Cette nouvelle comédienne dans District 31 a des parents que vous connaissez bien

• À lire aussi: En plus de tous ses projets, Michel Charette planche sur l'écriture d'un film

Ce n’est pas facile de débarquer au sein d’une gang tissée serrée dans ces conditions, mais depuis son arrivée sur le plateau à la fin août, Sébastien Huberdeau a fait sa place et il a beaucoup de plaisir à «construire» son personnage, celui du sergent-détective Manuel Dupuis, spécialiste du crime organisé comme l’était le défunt «poupou».

Manuel Dupuis est d’ailleurs au front pour débusquer les gens qui sont impliqués dans l’assassinat de Stéphane Pouliot, le dernier d’une longue série de policiers morts au 31... S’il a pu douter de l’implication du policier ripou Denis Corbin (Paul Doucet) dans cette affaire, une note vocale sur le téléphone de Stéphane Pouliot, trouvée dans le nuage, ne laisse désormais plus de doutes aux yeux de Manuel et de Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis) concernant Corbin.

«C’est un beau jeu du chat et de la souris», a dit Sébastien Huberdeau en entrevue avec l’Agence QMI au sujet de cette enquête impliquant également l’ancien policier Sylvain Coulombe (Denis Bouchard) et une source de Manu, Carlo Rivet (Éric Paulhus).

• À lire aussi: Éric Paulhus nous donne des détails sur son personnage de Carlo dans District 31

Lors de l’entrevue, Sébastien Huberdeau venait de tourner des scènes que l’on pourra voir dans la deuxième semaine de diffusion après le retour des Fêtes.

«Il y a eu beaucoup de développements, dans ce qu’on tourne en ce moment, par rapport à ce que vous avez vu», a-t-il dit, prenant soin de ne rien divulgâcher au sujet de l’enquête qui vise aussi à coincer les Sixers, dont François Labelle (Peter Miller) et Ryan Robin (Dan Bigras).

«C’est le compromis entre, okay, on va aller chercher de l’information auprès des Sixers pour coincer un pourri. Mais jusqu’où te compromets-tu avec des motards criminels, jusqu’où tu vas, jusqu’où tu passes l’éponge? Car c’est une question de temps avant que tu veuilles coincer le gars qui t’aide aujourd’hui. C’est un délicat équilibre à trouver.»

• À lire aussi: On sait déjà quand Michel Charette sera de retour dans District 31

Un cadeau et un défi

Depuis trois mois, tout va très vite et avec intensité, mais le comédien s’était déjà fait la main en matière de rythme soutenu sur une quotidienne, lui qui a joué dans «Clash», aussi produit par Aetios, la boite de Fabienne Larouche et de Michel Trudeau.

«Ça se passe bien, l’équipe a été accueillante. Le train va vite, évidemment, mais il suffit de prendre le rythme. Ça prend de la rigueur, comme bien manger, et je fais du sport en masse quand je peux. Je le prends comme un défi à relever, et je regarde les collègues qui font ça depuis des années et je leur lève mon chapeau. C’est un marathon et il y a des sprints dans le marathon», a dit Sébastien Huberdeau, qui connaissait au moins la moitié de l’équipe technique de «District 31», qui bosse aussi sur «Clash».

«Luc Dionne m’a offert le rôle cet été. Il m’a donné un beau cadeau et je suis conscient que la série est extrêmement regardée.»

Comme il reçoit les textes semaine après semaine, il continue de découvrir son personnage. «Le défi, c’est qu’il se construit à mesure. Manu, je le découvre un peu au fur et à mesure, c’est ça qui est tripant.»

La quotidienne «District 31» est diffusée du lundi au jeudi, à 19 h, sur ICI Télé.

À voir aussi: 32 vedettes québécoises nées sous le signe du Sagittaire

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus