Alexandre Despatie revient sur son expérience à Chanteurs masqués | 7 Jours
/magazines/7jours

Alexandre Despatie revient sur son expérience à Chanteurs masqués

Image principale de l'article Il revient sur son expérience à Chanteurs Masqués
BERTRAND EXERTIER

À Chanteurs masqués, les cinq juges-enquêteurs et le public tentent de deviner quelles vedettes se cachent sous les costumes, tous plus flamboyants les uns que les autres. Cette semaine, Alexandre Despatie a révélé être sous le Gâteau!

• À lire aussi: Stéphane Rousseau souhaite une deuxième saison de Chanteurs masqués

Alexandre, comment as-tu réagi lorsque la production t’a sollicité pour participer à Chanteurs masqués? J’étais très surpris parce que même si j’aime beaucoup la musique, je ne sais pas chanter! Mais l’équipe de Chanteurs masqués m’a assuré que je serais bien entouré, et ç’a effectivement été le cas. Si j’ai conservé une chose de mon ancienne vie d’athlète, c’est le désir de performer, de ne jamais faire les choses à moitié. Une fois l’invitation acceptée, je me suis investi à fond.      

De quelle façon?
Premièrement, je me suis extrêmement bien préparé. Mes chansons, je les connaissais par cœur. Imaginez-vous que je me suis même surpris à les fredonner la nuit pendant mon sommeil! La coach de chant Marie-Ève Riverin m’a énormément aidé dans la préparation des chansons. Il faut dire que la production m’a proposé des tounes relativement faciles à chanter pour un débutant, comme Step by Step, des News Kids on the Block, Grand champion, des Trois Accords, et Mony Mony, de Billy Idol!

BERTRAND EXERTIER



Tu as aussi interprété Cake by the Ocean, un numéro plutôt impressionnant!
Je dois avouer que, lorsque Fred St-Gelais m’a présenté cette chanson, je me suis demandé comment j’arriverais à chanter aussi haut! Mais vous savez quoi? J’ai abordé ce défi comme une compétition sportive. À chaque couplet, à chaque refrain, Marie-Ève et Fred me faisaient part de leurs commentaires et j’appliquais les changements proposés.

Qu’est-ce qui est le plus intimidant: participer à une compétition de plongeon ou à un enregistrement de Chanteurs masqués?
À un enregistrement de Chanteurs masqués, certainement! Comme j’ai dédié une partie de ma vie au plongeon, quand j’arrivais sur le tremplin lors d’une compétition, j’étais en pleine possession de mes moyens. Sur la scène de Chanteurs masqués, j’étais tout sauf en contrôle! (rires) Mais j’ai adoré relever ce défi, parce que ça m’a donné le goût d’explorer de nouvelles passions. J’ai vraiment eu la piqûre pour le chant, à un point tel que si on m’invitait à chanter dans le cadre d’une émission, j’accepterais volontiers.      

BERTRAND EXERTIER

Parlons de ton magnifique costume: le Gâteau!
Quand l’équipe de Chanteurs masqués m’a proposé ce personnage, j’ai immédiatement accepté. J’ai eu un coup de cœur pour le Gâteau, je le trouvais magnifique! Porter le costume représentait un défi physique, parce qu’il était relativement lourd et difficile à manœuvrer. En faisant bouger les mains, je me sentais comme un marionnettiste. J’ai eu beaucoup de plaisir!

Le saviez-vous?
Alexandre a appris des exercices pour échauffer sa voix avant de chanter. «C’est un peu comme lors d’une compétition de plongeon, il faut étirer ses muscles avant d’effectuer un saut du haut du tremplin».

Chanteurs masqués, dimanche 18 h 30, à TVA.

À VOIR AUSSI: Les premiers baisers les plus attendus de la télévision québécoise 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus