Entrevue avec Yannick et Eliana de Révolution, les nouveaux Twins du Québec | 7 Jours
/magazines/7jours

Entrevue avec Yannick et Eliana de Révolution, les nouveaux Twins du Québec

Image principale de l'article Entrevue avec Yannick et Eliana de Révolution
OSA images

À ce jour, on a qualifié ce tandem de hip-hop comme les Tom & Jerry et ensuite, les Twins du Québec. Dans la vraie vie, ils sont Yannick et Eliana, deux amis qui dansent ensemble depuis peu et qui forment un duo de danseurs fort étonnant, au point où ils ont su tenir tête au trio infernal formé de Yoherlandy, Rahmane et Cindy lors de l’étape des Face-à-face, étape dans laquelle l’un des maîtres a eu à utiliser la carte sauvetage pour garder ce talentueux duo de danseurs dans la compétition.

• À lire aussi: Ce couple de danseurs cède sa place à Révolution, et voici pourquoi

• À lire aussi: Voici les 14 finalistes de la troisième saison de Révolution

Yannick et Eliana, que retenez-vous de cet étonnant Face-à-face?
YANNICK: Ce fut un beau défi et nous sommes heureux de l’avoir relevé.

Vous étiez contre les danseurs Yoherlandy, Rahmane et Cindy, une force presque incroyable à battre!
Y.: Sur le coup, ç’a été un choc. Mais après, on a réalisé que si on était contre eux, c’est parce que nous avions le calibre pour le faire. Ça nous a fait réaliser notre potentiel, que nous sous-estimions un peu, et ça nous a aussi poussés à être meilleurs. Les maîtres ont accordé deux votes à vos opposants et un seul à vous, ce qui vous éliminait de la compétition.

Comment avez-vous vécu ça?
ELIANA: Leur moment Révolution, c’était du haut calibre et un coup de génie. À partir de là, je me suis dit que c’était fort possible que nous quittions la compétition. Mais c’était correct, ils ont tellement fait un travail incroyable! Finalement, vous avez eu une grande surprise grâce au sauvetage de Jean-Marc Généreux, le dernier de la saison...
Y.: C’était un beau cadeau. On a vécu une belle vague d’émotions.

On vous surnomme les Tom & Jerry, et maintenant les Twins du Québec. Qu’est-ce que ça vous fait?
Y.: Se faire appeler Les Twins du Québec quand on sait l’importance que ces deux-là ont dans le monde de la danse, c’est un beau compliment, surtout venant des Twins eux-mêmes. Mais c’est certain qu’on ne veut pas que les gens oublient nos noms.

Êtes-vous un couple dans la vie?
Y.: On est des amis depuis quelques années, on a déjà dansé ensemble dans des cours, mais nous n’avions jamais créé ensemble en tant que duo. Nous l’avons fait pour tenter notre chance à Révolution, deux semaines avant l’audition à l’aveugle.

Quels sont vos parcours dans la danse?
Y.: J’ai eu envie de danser très jeune, en voyant les films Step Up. J’ai commencé avec des cours récréatifs et je n’ai pas aimé ça parce que ça ne ressemblait pas à ce que les gens faisaient dans le film. J’ai recommencé la danse à 17 ans, parce que j’ai compris qu’il fallait commencer quelque part et que je devais travailler pour devenir bon. Je suis allé chercher le plus d’entraînement possible et j’ai roulé plusieurs kilomètres chaque semaine pour aller suivre des cours de qualité. Maintenant, j’enseigne au Studio Funky Step à Saint-Lazarre et au studio Shake à Blainville.
E.: J’ai commencé à danser à l’âge de trois ans, quand ma mère m’a inscrite à des cours de danse. J’ai beaucoup aimé ça et je n’ai jamais arrêté. J’ai fait du ballet, du contemporain, du moderne et je suis allée suivre une formation pendant huit mois à New York. J’enseigne aussi à l’école de danse Louise Lapierre. J’ai aussi eu la chance de faire partie de nombreuses productions.

Révolution, dimanche 19 h 30, à TVA.
Dansez avec style avec les vêtements de Révolution: boutiquerevolution.ca

À VOIR AUSSI: Revivez les 50 ans de carrière de René Simard en 50 photos 

s

 
 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus