Carey Price révèle avoir des problèmes de consommation | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Carey Price révèle avoir des problèmes de consommation

Mardi soir, Carey Price a choisi de briser le silence, publiant une déclaration où il admet avoir des problèmes de consommation.



• À lire aussi: Angela Price, la femme de Carey, commente avec émotion l'absence de son mari sur la glace

• À lire aussi: Angela Price dévoile d’adorables photos de famille avec Carey dans un décor enchanteur

Au début d’octobre, Price a adhéré au programme d’aide des joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) et de l’Association des joueurs pour s’attaquer à un problème de consommation. C’est pour cette raison qu’il s’est absenté de sa famille et de ses coéquipiers pour une période de 30 jours.  

«Au cours des dernières années, je me suis laissé sombrer dans un état de noirceur, dont il m’est devenu impossible de sortir sans aide», peut-on lire dans la déclaration de mardi.

«Le mois dernier, j’ai pris la décision d’intégrer un centre de traitement pour usage de substances. Les choses avaient atteint un point où j’ai réalisé que je devais prioriser ma santé, tant pour moi-même que pour ma famille. Nous encourageons nos enfants à demander de l’aide quand ils en ont besoin, et c’était ce que je devais faire.»

• À lire aussi: Phillip Danault et sa conjointe attendent un deuxième enfant

• À lire aussi: Phillip Danault et sa conjointe font de rares confidences sur leur vie de famille

Rétablir sa santé mentale   

Évidemment, le gardien du CH a choisi de ne pas entrer dans les détails concernant cette dépendance dont il était prisonnier. Mais on parle assurément d’alcool, de drogue ou de médicaments.

«Je travaille présentement à rétablir ma propre santé mentale après plusieurs années à la négliger, ce qui prendra évidemment du temps. Tout ce que je peux faire, c’est d’y aller un jour à la fois. Par conséquent, ma date de retour au jeu demeure incertaine.»

Price est revenu dans l’entourage de l’équipe en fin de semaine, mais il n’a toujours pas ressorti son masque et ses jambières. Le numéro 31 a toutefois rencontré Dominique Ducharme et ses coéquipiers mardi matin.

«Carey va bien, a dit l’entraîneur. Il était avec nous aujourd’hui [mardi]. J’étais heureux de le revoir, tout comme ses coéquipiers l’étaient. Nous avons un bon groupe de joueurs. Ils ont à cœur le bonheur des uns et des autres.»

• À lire aussi: Carey et Angela Price offrent une surprise de taille à une bénévole dévouée

• À lire aussi: La fille de Carey et Angela Price vole la vedette en entrevue à Salut Bonjour

Des coéquipiers qui compatissent  

Ben Chiarot a parlé avec son cœur pour décrire la sortie de Carey Price, qui a admis qu’il a adhéré au programme d’aide de la Ligue nationale de hockey (LNH) pour chasser un problème de consommation.

«C’est incroyable. Il est un meneur au sein de notre équipe. Je ne me soucie pas de la portion hockey, mais plus de l’ami et de sa famille. Carey est homme brave pour sortir et confronter son démon. Je suis fier de dire qu’il est mon ami.»

À l’image de Chiarot, Tyler Toffoli s’est également rangé derrière son gardien.

«On a parlé avec lui ce matin [mardi], il sait qu’on l’encourage. Ce qu’il a fait [la déclaration] démontre le calibre de joueur et de personne qu’il est. Il a eu le courage de non seulement aller chercher de l’aide, mais aussi de revenir et d’en parler à tout le monde. C’est extrêmement puissant, et c’est une raison pour laquelle il attire les bonnes personnes. Tout le monde veut être autour de lui. C’est un être humain formidable, on l’aime et le supporte.»

Dominique Ducharme ne dira pas non à de l’aide. Il sait que Carey Price reviendra au jeu d’ici quelques semaines, mais il lui donnera tout le temps nécessaire pour revenir.

«Ça prend du courage pour faire face à ces situations-là. La première des choses, c’est d’avoir le courage d’admettre que tu en as besoin. Il a le soutien de tout le monde. On est une équipe, on va continuer de le soutenir là-dedans. On ne veut rien bousculer. Sur le plan personnel et sur celui du hockey, il a des étapes à suivre. On va le suivre sur les plans physique et mental. On veut qu’il revienne à 100 %, pas à 75 %.»

À VOIR AUSSI: Les 10 meilleures séries sportives 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus