La fille d’Emmanuel Bilodeau a travaillé avec lui sur son deuxième one man show | 7 Jours
/magazines/7jours

La fille d’Emmanuel Bilodeau a travaillé avec lui sur son deuxième one man show

Image principale de l'article Sa fille a travaillé avec lui sur son spectacle
Carl Lessard

Sept ans après avoir fait un premier saut sur scène avec son spectacle One Manu Show, Emmanuel Bilodeau remet ça avec Dans le pétrin, qui raconte son expérience des dernières années en tant que «jeune vieux papa»! Parce que, disons-le, la naissance de sa petite dernière plusieurs années après les autres enfants de la famille a plongé le comédien dans le pétrin... «Mais un beau pétrin!» tient-il à préciser.

• À lire aussi: Édith Cochrane et Emmanuel Bilodeau en vedette dans une série documentaire

Emmanuel, pourquoi avoir arrêté ton choix sur le titre Dans le pétrin?
Disons que mon spectacle parle exactement de ma journée d’aujourd’hui... J’ai 57 ans et j’ai un bébé de trois ans et demi. Ça n’a pas rapport et ça a rapport en même temps, parce qu’il y a un âge pour tout. Disons que c’est une gymnastique. Par exemple, je reviens d’aller chercher ma fille à la garderie avant la sieste, parce que ces temps-ci, ça ne va pas bien: elle a le goût de rentrer à la maison plus tôt. Elle vit une sorte de régression: elle veut toujours être avec nous et ne souhaite plus aller à la garderie. Je l’ai mise devant la télé pour pouvoir faire cette entrevue — ce que je ne fais jamais, mais là, je n’avais pas le choix. Elle écoute Fifi Brindacier, et c’est exactement à qui elle ressemble! Elle n’est pas rousse — elle est blonde et elle a les yeux bleu acier —, mais dès qu’elle entre dans la maison, c’est un volcan! Elle vient de trouver le maquillage d’Halloween, alors elle s’est maquillé le corps, le dessous des bras et le visage, et elle veut que je la prenne en photo. Je suis dans le pétrin... C’est un merveilleux ouragan! 

Est-ce le pétrin dont tu nous parles dans ton spectacle?
Oui, celui-là et d’autres pétrins aussi. Il y a plusieurs niveaux de pétrin dans ma vie et dans mon spectacle. C’est une façon rigolote et sympathique de dire qu’à mon âge, être dans le gros jus avec un bébé sous le bras, ce n’est pas évident. Comme je n’ai pas voulu me faire vasectomiser, j’en paie le prix aujourd’hui. Je suis content d’avoir mon bébé. On avait déjà une grande fille et deux grands garçons, donc les couches, c’était terminé. Mais la vie en a décidé Disons que mon spectacle parle autrement. Je raconte aussi exactement de ma journée dans mon spectacle comment d’aujourd’hui... J’ai 57 ans et j’ai je vais faire pour ne plus avoir un bébé de trois ans et demi. Ça n’a pas rapport d’enfants. J’en ris beaucoup, et ça a rapport en même temps, parce qu’il y a c’est extrêmement exigeant, mais je ne me verrais pas faire autre chose. Je ne me vois pas mener une vie bien chill à voyager, avec seulement une blonde et des enfants adultes. Je préfère un beau chaos. Dans mon spectacle, je jase aussi des enjeux environnementaux et de bien d’autres choses. Je fais même du pain sur scène et je chante des chansons!      

Pourquoi avoir attendu autant d’années avant de présenter un deuxième spectacle?
Je voulais le faire bien avant. J’ai commencé à l’écrire en 2017, à la fin de ma première tournée. Finalement, nous avons appris que nous attendions un autre bébé le printemps suivant. Il n’était pas question de partir en tournée avec un bébé à mon âge. J’ai donc décidé d’être un papa à la maison durant les premières années de ma fille. Édith et moi, on s’aide, on se relaie. J’ai essayé d’écrire pendant la pandémie, mais avec les enfants, c’était impossible. 

Carl Lessard


• À lire aussi: Emmanuel Bilodeau et Édith Cochrane reportent leur mariage

Ta fille Philomène, qui est aussi comédienne, t’a donné un beau coup de main pour la mise en scène, n’est-ce pas?
Oui. Elle sort de l’école de théâtre et elle a beaucoup de talent. J’ai eu envie qu’elle pose un regard sur mes numéros, qu’elle vienne m’aider durant les répétitions et qu’elle me guide. Elle est très bonne et très intuitive. Je suis fier d’elle. C’est un plaisir de travailler avec elle. C’est un projet père-fille finalement.

• À lire aussi: Vous reconnaîtrez certainement les parents de cette nouvelle comédienne dans Toute la vie

Tu pousses aussi la chansonnette dans ton spectacle...
Oui, je chante un peu. Ça me fait tellement de bien! Le plus drôle, c’est que les gens me demandent quand je vais sortir un album; ça me fait sourire. Mais j’aime chanter et je ne dis pas non à l’idée de faire un spectacle de chant un jour. Dans le pétrin est un spectacle d’humour, mais ce n’est pas seulement ça. Il y a de l’émotion aussi. Je m’amuse en découvrant tout ça. Je suis un vieux débutant en humour et je rêvais depuis toujours de faire de la chanson. Yvon Deschamps, mon idole, l’a fait, et il m’inspire. 

Et le comédien, où le verra-t-on?
En ce moment, nulle part! Je ne sais pas pourquoi, je suis peut-être entre deux castings, entre deux âges, ou c’est peut-être mon physique... Mais chose certaine, ça me peine beaucoup. Quand je fais des auditions, je passe tout le temps près de l’avoir, mais je termine toujours deuxième. J’ai envie de tourner, de jouer. J’espère que ça arrivera bientôt. Mais en attendant, je fais autre chose et c’est correct.      

Dans le pétrin sera présenté en rodage à travers le Québec en novembre et décembre.
La grande première montréalaise aura lieu le 3 février 2022 au Théâtre Outremont.
Pour plus de détails:
emmanuelbilodeau.com.

À VOIR AUSSI: 35 ENFANTS DE VEDETTES QUÉBÉCOISES QUI SUIVENT LES TRACES DE LEURS PARENTS

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus