Manuel Tadros raconte sa belle et grande histoire avec Émilie, qu’il vient d’épouser | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Manuel Tadros raconte sa belle et grande histoire avec Émilie, qu’il vient d’épouser

Image principale de l'article Il raconte sa belle histoire avec sa femme Émilie
Photo : Eric Carriere

Manuel Tadros vit un doux bonheur grâce à sa belle Émilie. Mari et femme depuis peu, les deux ont d’abord entretenu une relation de travail qui s’est transformée en amitié, puis en amour. Le comédien s’estime des plus choyés. Leur histoire fait vraiment rêver.

Photo : Eric Carriere


• À lire aussi: Manuel Tadros est nouvellement marié

Tout d’abord, comment avez-vous rencontré votre belle Émilie, que vous venez d’épouser?
Nous sommes ensemble depuis le 26 no­vembre 2016. Au départ, nous sommes devenus amis. Elle était chargée de projet chez Technicolor, où je travaillais. D’une certaine façon, je travaillais pour elle et pour les autres chargés de projet de la boîte. Parce que, comme vous le savez, je fais beaucoup de doublage, et nous avions à nous croiser souvent dans les studios.

Comment la nature de votre relation en est-elle venue à changer?
C’était le 50e anniversaire de sa tante Alice, et elle m’a invité à l’accompagner à la fête qu’on lui organi­ sait dans un restaurant. J’ai accepté, et quand j’y ai rencontré sa sœur, j’ai lancé à cette dernière, à la blague, «Tiens, ma belle­sœur!» même si Émilie et moi n’avions pas encore commencé à sortir ensemble.     

Et votre blague a fait mouche!
Oui. Finalement, ce soir­-là, nous avons mangé ensemble, nous nous sommes touché et serré les mains. En fait, nous sommes demeurés main dans la main pendant toute la soirée et nous ne nous sommes jamais laissés depuis ce soir­là. Elle m’a un jour dit qu’elle était amoureuse de moi depuis un certain temps, mais qu’elle me l’avait caché. Moi, c’est quand je lui ai serré la main que mon cœur s’est mis à battre plus fort. 

Votre mariage, un très heureux événement, a-t-il dû être retardé à cause de la pandémie?
Oui, il a été reporté plus d’une fois. Émilie et moi, nous avons finalement arrêté la date du 28 août dernier. Et nous avons choisi les jardins du Château Ramsay, afin de pouvoir accueillir davantage de gens.

BODOUM PHOTOGRAPHIE ET ANTOINE GABER


• À lire aussi: Adele partage de magnifiques photos en coulisses avec «son âme sœur créative», Xavier Dolan

Combien aviez-vous d’invités?
Nous étions entre 40 et 50 per­sonnes, bien sûr, des membres de nos familles, mais, hélas, très peu d’amis étant donné les mesures sanitaires. Nicole Talazi, la fille de ma sœur, était la célébrante.      

Avez-vous eu recours à une planificatrice de mariages pour organiser la célébration?
Oui, Maria San Emeterio, une planificatrice d’événements à la tête de sa propre compagnie, Une touche de magie. Ma nièce Pascale nous avait à très juste titre conseillé de faire appel à ses services. Émilie a déniché sa robe à la boutique Dream It Yourself, et mon costume a été taillé par un designer exceptionnel, Nathon Kong.      

Vos enfants ont-ils eu un rôle à assumer pendant le mariage?
Oui, tout comme Jean-­Philippe, le frère d’Émilie, mon fils Xavier était garçon d’honneur et mon autre garçon, qui s’ap­pelle également Jean­-Philippe, s’occupait des alliances. 

BODOUM PHOTOGRAPHIE ET ANTOINE GABER


• À lire aussi: Manuel Tadros donne la réplique à Joaquin Phoenix

Vous qui êtes également musicien et parolier, avez-vous porté une attention particulière à la musique entendure pendant la soirée?
Oui, j’avais fait des listes de chansons françaises pour le cocktail dînatoire, qui a été préparé par Robert Alexis Traiteur. Pour la cérémonie du mariage, j’avais engagé Imani, un chœur gospel qui a, entre autres, interprété cinq chansons que nous avions choisies. Je suis entré sur la pièce Happy, alors qu’Émilie est entrée sur une version hip­hop et gospel de La marche nuptiale. C’était tellement émouvant. Puis il y a eu un autre beau moment... 

Lequel?
Émilie et moi, nous avons effectué notre première danse sur Fais-moi une place, de Julien Clerc, entourés de feux de Bengale. La particularité, c’est que nous avons fait entendre une version que j’ai moi-même produite et où on nous entend tous les deux chanter. Ce qui fait que nous avons dansé sur nos propres voix. Quand nos invités ont appris qui chantait, certains pleuraient. Alors nous l’avons fait entendre de nouveau.

Ce troisième mariage peut être vu comme un beau cadeau que vous avez reçu à l’avance, pour votre 65e anniversaire, le 30 septembre. Émilie est plus jeune que vous. Comment vivez-vous cette différence d’âge?
Nous avons 24 ans de différence; elle a eu 41 ans le 9 octobre. Dans les faits, notre différence d’âge ne se sent pas. Elle a une vieille âme. Émilie est vraiment la femme dont je pouvais rêver pour cette période-ci de ma vie. C’est l’histoire d’un grand amour mutuel. 

BODOUM PHOTOGRAPHIE ET ANTOINE GABER

• À lire aussi: Xavier Dolan dévoile sa collaboration avec Julia Roberts

Pour l’occasion, votre fils Xavier Dolan vous a-t-il offert un cadeau en particulier?
Oui, il nous a offert le transport en limousine de la maison à l’hôtel, de l’hôtel au Château Ramsay, etc. Il a été très généreux, en s’occupant aussi de moi la veille. 

Le lendemain du mariage, vous êtes partis en voyage de noces pendant huit jours en Algarve, une région du Portugal. Pourquoi ce choix?
Georges, un de mes très bons amis, un ami d’enfance, habite là-bas et m’avait suggéré un endroit pour mon voyage de noces, Villa l’Estaque, située à Armação de Pêra, que nous avons trouvée superbe. Puis nous avons visité quelques autres villages.

Courtoisie


• À lire aussi: Voyez la montée de lait de Manuel Tadros

Manuel est de la seconde saison de La faille, sur Club illico.
On peut aussi le voir dans Les moments parfaits, mercredi 20 h, à TVA.
En 2022, on le retrouvera dans le film Disappointment Blvd., aux côtés de Joaquin Phoenix.

À VOIR AUSSI: 35 enfants de vedettes québécoises qui suivent les traces de leurs parents 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus