Stéphane Rousseau assure la narration d’une nouvelle série documentaire | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Stéphane Rousseau assure la narration d’une nouvelle série documentaire

MARDI 19 H 30, EXPLORA

Image principale de l'article À la narration d’une nouvelle série documentaire
Julien Faugère

Naissance, jeunesse, crise d’adolescence, problèmes de couple... Stéphane Rousseau et les adorables créatures du Zoo de Granby nous prouvent que la vie des animaux n’est pas si différente de la nôtre dans La vie secrète des animaux!

• À lire aussi: Anne-Élisabeth Bossé sera narratrice de l'émission de rencontres 5 gars pour moi

Composée de 10 épisodes de 30 minutes, la nouvelle série documentaire La vie secrète des animaux nous invite à suivre les grandes étapes de la vie des animaux qu’on retrouve au Zoo de Granby. La série s’appuie sur des images saisissantes, des témoignages d’experts et la sympathique narration de Stéphane Rousseau, qui nous donne des informations pertinentes et amusantes sur les petits et gros pensionnaires avec qui nous faisons connaissance. 

La série commence d’ailleurs en nous montrant les animaux les plus mignons qui soient, dans un épisode consacré aux naissances et aux bébés. Des léopards aux grenouilles, en passant par les condors, les bébés animaux ont tous le même point en commun: ils sont vulnérables, comme les bébés humains! 

Julien Faugère

Des bébés sans défense... ou presque!
La vie de bébé, ce n’est pas toujours reposant. Même si les petits sont nourris, cajolés et réchauffés par papa ou maman, il y a parfois des moments où ils se sentent en danger. C’est le cas d’Axel et de Zima, deux bébés léopards de l’Amour, une espèce menacée d’extinction. Les félins, qui sont déjà plus gros que la majorité des chats domestiques à l’âge de 12 semaines, s’apprêtent à subir une expérience très désagréable: le rappel de vaccin! 

Si cette injection s’avère déplaisante pour eux, elle est plutôt délicate pour la vétérinaire, la Dre Émilie L. Couture, et les techniciens en soins animaliers qui l’accompagnent. Néanmoins, donner le vaccin aux bébés fauves s’avère primordial. Les petits ont beau être intimidants pour nous, il n’en reste pas moins qu’ils sont très fragiles et que le virus le plus microscopique pourrait les tuer. Peu importe leurs craintes de se faire mordre ou griffer, les spécialistes doivent procéder... même si l’intervention n’est pas de tout repos!

Julien Faugère

• À lire aussi: Stéphane Rousseau heureux de renouer avec le cinéma

• À lire aussi: Stéphane Rousseau peint Mariana Mazza et le résultat est épatant

Une intervention complexe
Plus loin dans le zoo, nous rencontrons ensuite Son et Adélaïde, un couple de condors des Andes, une autre espèce vulnérable. Très fidèles en amour, les deux oiseaux sont ensemble depuis une dizaine d’années et comptent parmi les rares couples en captivité à se reproduire. 

Par ailleurs, nous avons la chance d’assister à un moment des plus stressants dans l’habitat des condors, alors que les techniciens du Zoo de Granby doivent récupérer un œuf pondu par la femelle pour pouvoir l’incuber. En effet, nous apprenons que l’œuf doit absolument être retiré aux parents pour assurer la survie du bébé, parce qu’en captivité le mâle finit malheureusement par s’en prendre à lui. Cependant, pour que les techniciens parviennent à mettre la main sur le coco d’une valeur inestimable, il leur faut d’abord détourner l’attention des parents, qui le couvent religieusement à tour de rôle. Et la tâche s’annonce plus facile à dire qu’à faire! 

Julien Faugère


Petits œufs, gros défi
N’empêche, une fois la mission accomplie et l’œuf mis en sécurité dans l’incubateur, nous pouvons ensuite assister à son éclosion. Et nous apprenons alors que l’oisillon prend environ trois jours pour sortir de sa coquille. Toute une épreuve! 

Finalement, le premier épisode de la série nous permet de découvrir une dernière espèce qui, contrairement aux pensionnaires précédents, a une progéniture nombreuse et quasi autonome dès la naissance: les dendrobates. Or, garder tous les œufs des grenouilles en vie et accompagner tous les petits têtards jusqu’à la maturité sexuelle est un combat de tous les instants, dont la réussite serait impossible sans la patience et les bons soins des employés du Zoo de Granby!

Dès le mardi 12 octobre

À VOIR AUSSI: Les animaux de compagnies des vedettes québécoises   

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus