Après avoir été éliminé, Gabriel parle de son passage à l’île de l’amour | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Après avoir été éliminé, Gabriel parle de son passage à l’île de l’amour

C'était au tour de Gabriel de quitter l'île de l'amour lors de la cérémonie de la flamme. Si le bel Insulaire a versé des larmes dimanche dernier, il était plutôt souriant lorsqu'on lui a parlé le lendemain. Prêt à reprendre sa vie là où il l'avait laissée, il a fait avec nous un bilan de son incroyable aventure.

Gabriel, avez-vous des regrets? Feriez-vous des choses autrement?
J’aurais bien aimé développer davantage ma relation avec Gracia, parce que je trouve que c’est une personne rayonnante et merveilleuse. J’ai eu de belles conversations avec elle... Mais j’ai eu 48 heures pour me mettre en couple. J’avais sept belles filles avec qui discuter, et je devais me familiariser avec l’environnement des gars pour être accepté parmi eux, comme dans une meute de loups. J’ai fait du mieux que je pouvais au meilleur de mes capacités. Il y avait tellement de choses à gérer. Je suis allé vers la fille la plus libre et ouverte à ce moment-là, qui était Maeva. Si j’avais suivi mon instinct, je serais allé vers Gracia, qui me ressemblait plus sur le plan spirituel. 

Vous avez d’abord jeté votre dévolu sur Sandrine. Croyez-vous que ça aurait pu marcher entre vous?
Je ne pense pas, parce que même si on a connecté sur le plan de l’intelligence, elle ne montre pas beaucoup ce côté-là d’elle. Sandrine est plus en mode «entertaining». Lorsque j’ai été seul avec elle, je l’ai trouvée profonde, et je trouve qu’elle a beaucoup à donner. Toutefois, elle ne montre pas ce côté d’elle en groupe, et moi, j’ai besoin d’une fille qui peut aller dans cette zone n’importe quand et n’importe où, un peu comme Gracia.      

Avec Maeva, pensez-vous que l’histoire du sandwich au jambon était un prétexte pour vous lâcher? Sans cela, croyez-vous que ça aurait pu fonctionner entre vous?
Je n’ai pas eu le temps de la connaître avant de me mettre en couple avec elle dû au court laps de temps que j’avais. Le physique de Maeva m’a plu. C’est une belle grande fille avec de beaux yeux verts! Elle est magnifique! Sauf qu’on a deux caractères opposés. Après la Cérémonie de la flamme, il y a deux semaines, j’étais fier d’être avec Maeva. Et quand elle m’a parlé de l’épisode du sandwich au jambon le lendemain, je me suis rendu compte qu’elle ressentait de la honte. La fierté et la honte sont à l’opposé. C’est là que ç’a clashé! Si nos interprétations étaient aux antipodes, ça voulait dire que ça partait mal. 

Et pensez-vous que ça aurait pu marcher avec Marilou si elle n’avait pas choisi Arnaud?
Quand Marilou est arrivée, elle était ma favorite. J’ai été un peu déçu de voir qu’elle choisissait Arnaud, mais je la comprends, parce qu’elle était inquiète de savoir qu’à la base, j’aime les filles blondes! Elle s’est concentrée là-dessus, et ça a joué en ma défaveur. 

À votre arrivée dans l’aventure, vous connaissiez déjà Anna-Maëlle pour l’avoir photographiée...
On est de bons amis et on pouvait se dire des choses qu’on ne disait à personne d’autre. Quand j’avais besoin d’une épaule pour pleurer, de quelqu’un pour parler ou si je voulais des potins sur les autres filles, elle était là. 

Quelle est la suite des choses?
Je retourne à mon métier de photographe, et j’en suis heureux; c’est ma passion. J’en ai été privé pendant un mois et j’ai trouvé ça difficile. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus