Michèle Barbara Pelletier explique pour quelles raisons elle a quitté le métier de comédienne | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Michèle Barbara Pelletier explique pour quelles raisons elle a quitté le métier de comédienne

Image principale de l'article Pourquoi elle a quitté le métier de comédienne
Photo : Julien Faugere

Michèle Barbara Pelletier a un parcours unique. Vedette du film Nez rouge et comédienne chouchou de la série La promesse diffusée pendant huit ans à TVA, elle a volontairement choisi de quitter le métier d'actrice. Dans la plus récente édition du magazine La Semaine, elle explique pourquoi.

• À lire aussi: Voici pourquoi Maripier Morin ne fait pas partie de la troisième saison de La faille

• À lire aussi: Maïka Desnoyers s’exprime sur sa crainte de l’influence des réseaux sociaux sur ses enfants

«Sincèrement, je n’ai pas envie de me battre pour décrocher un rôle et je ne l’ai jamais fait. Par le passé, j’ai déjà laissé filer une audition pour un film à succès qui aurait pu avoir une grande influence sur mon parcours. Je ne me suis finalement pas présentée à l’audition, parce que je voulais bâtir une clôture de bois dans ma cour avec mon père. Je suis loin de me plaindre, j’ai eu une belle carrière.»

Michèle Barbara Pelletier a aussi mentionné que ses priorités étaient rendues ailleurs. «J’ai eu une agente à Los Angeles, que je suis retournée voir lorsque j’ai pris la décision de quitter le milieu. Elle m’a dit quelque chose dont je me souviens encore. Elle s’occupait aussi de comédiennes de Beautés désespérées. Lorsque je lui ai annoncé la nouvelle, elle m’a répondu: “Ces femmes ont de grandes carrières, elles sont connues, mais elles ne sont pas heureuses. Fais ce que ton cœur te dit.” Je suis contente dans ma petite vie tranquille. Je suis vraiment bien, je fais ce que j’aime. Je n’ai jamais regretté mon choix.» a-t-elle confié.
 

Lisez le reste de l’entrevue dans le magazine La Semaine actuellement en kiosque.

À VOIR AUSSI: 38 couples oubliés du showbizz québécois

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus