Martin Matte revient avec émotion sur le jour fatidique où son frère a eu son accident | 7 Jours
/magazines/7jours

Martin Matte revient avec émotion sur le jour fatidique où son frère a eu son accident

Martin Matte a fait une rare publication sur ses réseaux sociaux pour souligner le 35e anniversaire de l'accident de son frère.

• À lire aussi: Martin Matte partage une superbe photo de ses vacances en Gaspésie

• À lire aussi: À l'occasion de la fête des Pères, Martin Matte partage une rare photo avec ses enfants

En effet, l'humoriste a pris la parole afin de livrer un long et touchant message où il se remémore le jour qui a changé sa vie et celle de son frère.

Le 10 août 1986, alors qu'il était âgé de 16 ans, Martin a vu la vie de sa famille basculer. À la suite d'un accident de voiture, son frère, Christian, qui avait 17 ans à l'époque, a subi une fracture du crâne. Il souffrira d'un traumatisme crânien qui le privera de son autonomie pour le reste de sa vie.

Martin a raconté cette triste histoire dans une publication sur sa page Facebook pour commémorer les 35 ans de l'événement, mais également pour annoncer que Christian a écrit un recueil de poésie. On peut se le procurer sur le site de la Fondation Martin Matte: fondationmartinmatte.com.

• À lire aussi: Martin Matte s'indigne face à la lenteur du déconfinement


Voici ce qu'il avait à dire.

«10 août 1986.

Je pars de Nominingue vers Montréal avec ma blonde, on s’arrête au chalet pour laisser ma planche à voile. J’ai 16 ans. Mon père n’est pas là, sa blonde non plus, seul son fils, le gentil petit Eric, bizarre... Eric me dit : “Ils sont partis à l’hôpital pour ton frère!”

Le téléphone sonne, c’est Louise, la blonde de mon père. Elle me dit de sa voix douce et rassurante : “Ils ont eu un accident d’auto, ton frère a une petite fracture du crâne, ils le transfèrent à Sacré-Cœur, ils vont s’occuper de lui. Ton père demande si tu peux fermer le chalet.”

Mon cœur s’emballe, il bat vite, j’ai même mal au cœur. Je suis très ébranlé.
Mon frère est la personne de qui je suis le plus proche.

Je me revois mettre le toit sur le bateau, après c’est flou. Je me vois arriver avec ma blonde à Sacré-Cœur. Plein de gens dans le corridor, oncles, tantes, amis... ma sœur, mon père en pleure qui demande : “Pourquoi, mon Dieu? Pourquoi?” Il ne lui a jamais répondu à ce que je sache.

Notre mère n’était pas là, elle était en voyage, quel horrible retour brutal ça a dû être pour elle, pauvre maman.
J’entre dans la chambre, je te vois dans le lit, beau avec tes cheveux blonds, branché sur un respirateur, dans le coma. Tu y resteras près de trois mois.

Cette journée-là, je suis devenu ton grand frère, et toi, mon petit frère. J’étais pas prêt.
Depuis cette journée, mon frère a vécu d’énormes défis, d’énormes épreuves.

Ça a fait 35 ans ce mois-ci. Pendant la pandémie, les gens en résidence comme lui étaient terriblement seuls. Ma sœur a eu la bonne idée de faire des séances d’écriture (évidemment virtuelles) avec lui.
Issu de ces rencontres, il a écrit un très beau recueil de poésie.

Si ça vous dit d’en commander un: fondationmartinmatte.com»


À VOIR AUSSI: 15 papas marquants de la télé québécoise  

  

s




Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus