Nirvana poursuivi pour «exploitation sexuelle commerciale» | 7 Jours
/magazines/starsysteme

Nirvana poursuivi pour «exploitation sexuelle commerciale»

Maintenant devenu adulte, Spencer Elden, le bébé qu'on peut voir sur la légendaire pochette de l'album Nevermind de Nirvana, poursuit le groupe pour «exploitation sexuelle commerciale».



• À lire aussi: Dave Grohl surprend un fan infirmier qui se remet de la COVID-19

Tout le monde connaît l’iconique pochette de l’album Nevermind de Nirvana. Sur celle-ci, on peut voir un bébé submergé sur le point d’attraper un billet de 1 $ américain attaché à un hameçon.

Âgé de quatre mois à l’époque où la photo a été prise, Spencer Elden affirme aujourd’hui que ses parents n’ont jamais consenti à ce que cette image serve à la pochette du disque de Nirvana. Il considère qu’il s’agit de pornographie infantile, selon ce que rapporte la BBC.



«Les images exposent les parties intimes de Spencer et ont présenté de façon lascive ses parties génitales de sa petite enfance jusqu’à ce jour», peut-on lire dans les documents de la poursuite déposée en Californie.

De plus, l’avocat d’Elden, Robert Y. Lewis, croit que le fait qu’un billet de banque ait été ajouté à l’image donne l’impression que le bébé est un travailleur du sexe.

«Ma vraie identité et mon nom légal sont toujours liés à l’exploitation sexuelle commerciale que j’ai expérimentée en tant que mineur, et celle-ci a été distribuée et vendue partout dans le monde, du temps que j’étais bébé jusqu’à maintenant», a quant à lui déclaré Elden.

«J’ai souffert et je continue de souffrir de dommages qui me suivront toute ma vie», a-t-il argué, citant entre autres «de la détresse émotionnelle extrême et permanente», ainsi que «de l’obstruction avec son développement normal et son progrès éducationnel» et des «traitements médicaux et psychologiques».

• À lire aussi: Miley Cyrus échappe au «Club des 27»

undefined

La famille avait oublié la séance photo jusqu’à ce que, trois mois plus tard, ils n’aperçoivent la fameuse de pochette de Nevermind affichée sur une bannière géante devant le disquaire Tower Records de Los Angeles.

Rick Elden se souvient qu’un mois plus tard, il a reçu un disque de platine et un toutou de la part de Geffen Records.

Spencer Elden, de son côté, avait participé à plusieurs reconstitutions historiques de la pochette de Nevermind (pour le 10e, le 20e et le 25e anniversaire).

En 2016, il avait confié à Time avoir des sentiments mitigés face à l’image iconique.

«Je me suis réveillé et je faisais déjà partie de cet énorme projet. C’est difficile. J’ai l’impression d’être célèbre pour rien», avait-il déclaré.

«C’est difficile de ne pas être fâché quand tu sais combien d’argent a été impliqué. Des fois, je vais à une partie de baseball et je me dis: “Man, tout le monde dans ce stade a probablement déjà vu mon petit pénis de bébé”. J’ai l’impression qu’une partie de mes droits humains a été révoquée.»

À VOIR AUSSI: Où les stars hollywoodiennes rangent-elles leurs trophées? 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus