Victime de menaces racistes et violentes, l'animatrice Marieme réplique de manière inspirante | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Victime de menaces racistes et violentes, l'animatrice Marieme réplique de manière inspirante

L’animatrice et musicienne Marieme a partagé un puissant témoignage mardi matin sur sa page Facebook, relatant un incident traumatisant qui s’était produit la veille.


• À lire aussi: Mélissa Bédard dévoile une photo déchirante pour dénoncer le racisme

• À lire aussi: Anthony Kavanagh revient sur une choquante expérience de racisme qu'il a vécue

• À lire aussi: Nadège St-Philippe témoigne de situations racistes qu’elle a vécues

Alors qu’elle était à Québec dans le cadre du tournage de son émission Cœur sur le Flow, un homme s’est approché d’elle en lui lançant une insulte raciste et la menaçant.

«“Criss de n******* sale: j’vas te poignarder!!” Ces mots sont pour moi aussi durs à écrire qu’ils ont été à entendre lorsque on me les a criés hier après-midi. Je me trouvais dans ma ville natale, Quebec, plus précisément sur le parvis de l’église Saint-Roch, en plein tournage avec mon équipe de Cœur sur le Flow. Je me dirigeais vers le prochain lieu d’entrevue avec @MCM, l’artiste invitée de l’épisode, quand un homme visiblement pas du tout en possession de ses moyens m’a hurlé ça en s’avançant vers moi...»

Comme elle le raconte dans son témoignage, ce n’était malheureusement pas la première fois qu'elle recevait des paroles aussi violentes et haineuses. 

• À lire aussi: Rebecca Makonnen à la barre d’une série pour mettre en lumière les communautés noires

• À lire aussi: Isabelle Racicot présente son premier documentaire sur le racisme

«Le sacre, le racisme, le mépris, la menace et la violence que contient chacun de ces mots m’a frappée de plein fouet et m’a instantanément noué le cœur. C’est comme si, rassemblés bout à bout pour former cette phrase, tous ces mots faisaient encore plus mal. Et croyez-moi, pour avoir grandi à Limoilou dans les années 80, j’en ai vu d’autres et je suis capable d’en prendre...»

Au lieu de confronter l’homme et de se mettre en danger, Marieme a décidé de continuer son tournage, même si l’incident terrifiant hantait toujours ses pensées. Après une longue réflexion, elle a décidé de réagir avec «compréhension, empathie et compassion».

«J’ai décidé de faire un don à Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, car la vraie conclusion, c’est que si vous et moi avons passé une dernière année et demie plus difficile, il y en a pour qui ce fut littéralement l’enfer. Les gens qui souffrent de maladies mentales graves, de toxicomanie et qui doivent composer avec l’itinérance au day to day, EUX l’ont vraiment eu TOUGH ces derniers temps. Et ce qui m’est arrivé hier n’est pas étranger à ça. Compréhension, empathie et compassion: that’s the way to go.»

Si vous souhaitez vous aussi faire un don à Centraide, les infos sont ici.

À VOIR AUSSI: 28 vedettes québécoises qui font un tabac en France  

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus