Catherine Trudeau se confie sur son rôle dans Les moments parfaits | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Catherine Trudeau se confie sur son rôle dans Les moments parfaits

Image principale de l'article Son rôle dans Les moments parfaits
Photo : Bruno Petrozza

Catherine Trudeau incarne Catherine Thomas dans Les moments parfaits. La comédienne et le personnage ont beaucoup en commun; elle révèle même avoir longtemps espéré un rôle de ce genre.

• À lire aussi:
«Les moments parfaits»: une nouvelle comédie dramatique avec une belle brochette de comédiens

• À lire aussi:
Voici les séries de fiction québécoises qui verront le jour au courant de l’année 2021-2022

Qui est Catherine Thomas?
C’est une femme qui a une entreprise d’organisation d’événements avec sa meilleure amie, Steph (Myriam De Verger). Elle est mariée et mère de trois enfants — qu’elle a eus jeune, vers 20, 22 ans. Elle a aussi deux frères. Vingt ans auparavant, elle a écrit un roman, qu’elle a rangé dans un tiroir et qu’on lui propose tout à coup de publier. Le passé vient chambouler sa vie, et cela l’amène à brasser beaucoup de choses. Ce qui arrive à Catherine affecte un peu tout le monde, car elle est le pilier de la famille, celle à qui on demande conseil. Elle est responsable, organise toujours tout et prend les choses trop à cœur. Ce personnage me parle beaucoup, car il me ressemble, au-delà du fait que nous portons le même nom. 

Est-elle heureuse?
Oui, mais elle ne s’arrête jamais pour se demander si elle va bien. Elle est prise dans un tourbillon et jongle avec beaucoup de balles. Ce qui devient dangereux, c’est qu’il suffit d’une balle de trop pour tout échapper... 

Quelle est sa relation avec les membres de sa famille?
Elle est très bonne. Catherine n’est pas une femme qui va vers les autres pour leur demander quoi que ce soit; c’est vers elle que tout le monde se tourne. C’est le genre de personne qu’on peut appeler à minuit parce qu’on manque d’essence dans la voiture. Elle est fiable et a de bonnes relations avec les autres. Avec son père, toutefois, les choses sont plus difficiles, car elle a toujours besoin de son assentiment. Leur lien est peut-être plus fragile. 

Est-elle plus près de sa mère que de son père?
Oui, mais quand ses parents se sont séparés, sa mère s’est en quelque sorte isolée du reste du groupe. C’est Catherine qui lui demande de revenir vers les siens. Elle est très franche, sans jamais être blessante. Inversement, sa mère est capable de lui dire qu’elle a fait de mauvais choix dans sa vie et l’encourage à aller vers ce qu’elle souhaite. Denis Bernard incarne le père de mon personnage, et la formidable Marie-Thérèse Fortin, sa mère; je suis donc très bien entourée. 

Photo : Fabrice Gaetan / TVA


• À lire aussi: Catherine Trudeau explore les souvenirs télévisuels des vedettes québécoises

Catherine est-elle heureuse avec Alex, son conjoint?
Ils ont une belle relation. Alex est pilote; c’est un père et un mari très présent. Ils se sont rencontrés lors d’un voyage en Europe et sont ensemble depuis ce temps. Ils s’aiment. Ce n’est pas un couple qui vit un long fleuve tranquille: Catherine et Alex se questionnent encore et ont du plaisir ensemble. 

Peux-tu me parler de leurs trois enfants?
Hugo, l’aîné, revient d’un voyage d’un an au début de la série. Il déplace des bateaux pour des retraités ou des gens fortunés. Charlotte, la seule fille de la fratrie, a toujours des projets. Elle travaille le textile, fait du design et de la couture. C’est une jeune femme très vivante. Tristan, le plus jeune, est un ado hors-norme qui lit à longueur de journée. C’est le philosophe de la famille. Il relève toutes les incohérences dans les conversations. 

Les trois enfants vivent-ils encore avec leurs parents?
Quand Hugo revient, les trois enfants sont à la maison. Catherine a une relation particulière avec Hugo: c’est son aîné, celui qui lui a appris à être parent. À ses yeux, il reste un petit garçon, et elle s’inquiète toujours pour lui. Elle le trouve secret et va constamment à la pêche pour essayer de savoir ce qu’il pense. 

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement du personnage de Catherine?
C’est curieux, mais je me sens collée à elle. Quand mon agent m’a envoyé la description du personnage pour l’audition, j’ai dit: «C’est moi!» J’ai incarné d’autres personnages qui me ressemblaient, mais pas autant que celui-là. J’aime aussi le fait que Catherine ait des liens avec tout le monde. J’ai joué de très beaux rôles, mais souvent avec un seul axe — dans Ruptures, par exemple, mon personnage était toujours au travail, dans Mémoires vives, il était avec son chum... Catherine, elle, est liée à tout le monde. C’est un personnage qui me tient vraiment à cœur.

Dès le mercredi 15 septembre à 20 h, à TVA

À VOIR AUSSI: Geneviève Schmidt en 6 rôles marquants

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus