Une nouvelle série télé mettra en vedette Benoît Gouin | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Une nouvelle série télé mettra en vedette Benoît Gouin

Image principale de l'article Une nouvelle série avec Benoît Gouin
Joël Lemay / Agence QMI

Vingt ans après avoir reçu tous les éloges avec «La vie, la vie», le tandem Stéphane Bourguignon-Patrice Sauvé refait équipe pour une nouvelle série, «Larry», qu’ICI Tou.tv Extra ajoutera à son catalogue quelque part en 2022.

• À lire aussi: Voici qui seront les 6 nouveaux personnages de L'Heure Bleue

• À lire aussi: Entrez dans les coulisses de la dernière saison de L’Heure bleue

Bourguignon (qui a par la suite écrit «Tout sur moi» et «Fatale Station» pour la télévision) et Sauvé (qui s’est entre autres promené de la réalisation de «Grande Ourse» à «La faille», en passant par «Victor Lessard» et «Le monstre» dans les deux dernières décennies) n’avaient pas collaboré depuis leur heureuse union sur «La vie, la vie». Mais le ton de «Larry» sera bien différent des tribulations des trentenaires qui meublaient jadis leur comédie dramatique culte, ont assuré les deux créateurs lors d’une annonce virtuelle, mardi matin.

«C’est une histoire de rédemption», précise Stéphane Bourguignon au sujet de son nouvel opus.

PHOTO COURTOISIE/RADIO-CANADA

• À lire aussi: Benoît Gouin promet une finale lumineuse pour L’Heure bleue

Mener l’enquête

Le Larry du titre est interprété par Benoît Gouin. À 62 ans, cet ancien policier infiltrateur est tombé en disgrâce pour une histoire de corruption. Sa culpabilité n’a jamais été prouvée, mais l’homme a néanmoins quitté son emploi, victime de harcèlement dans son milieu de travail. Résigné, mais la plaie de l’échec encore béante, Larry travaille désormais comme gardien de sécurité et vit avec son épouse des 40 dernières années, France (Monique Spaziani), dans un quartier cosmopolite de Montréal.

À l’image, Patrice Sauvé affirme d’ailleurs avoir bien l’intention d’exposer «la richesse, l’urbanité, la complexité, la confrontation de cultures» de quartiers comme Parc-Extension dans le résultat final.

Un jour, alors qu’il se trouve en compagnie de son petit-fils, le couple Larry-France se retrouve coincé au milieu d’un échange de coups de feu entre deux gangs rivaux. Larry arrive à protéger son petit-fils, mais pas sa femme, qui est atteinte au dos par une balle perdue. La dame n’en sortira pas indemne: les médecins décrètent que France sera dorénavant confinée à une chaise roulante. Devant prendre sa conjointe en charge, Larry est terrassé par un terrible sentiment de culpabilité... et décide de mener sa propre investigation pour éclaircir les événements. Une bonne idée, compte tenu de son passé?

• À lire aussi: Le nouveau projet intrigant de Céline Bonnier

Notre justicier autoproclamé infiltrera sa voisine jamaïcaine, dont la fille adolescente fraie avec les gangs de rue. Larry sollicitera l’aide de Lisa (Macha Limonchik), une amie policière en pleine ménopause – la seule à le comprendre –, il entrera en conflit avec le principal enquêteur sur le dossier, Romain (Irdens Exantus)... et mettra ses proches en danger.

«Larry va perdre tout son compas moral, s’aliéner sa femme et sa fille, utiliser les gens, enfreindre la loi... Ça n’ira pas bien», mentionne Stéphane Bourguignon, spécifiant que son antihéros tirera des leçons de son épopée dans le monde du crime.

Plusieurs nouveaux visages issus de la diversité (Sharon James, Anglesh Major, Naïla Louidort, Madani Tall, Michaëna Benoit, Andrew Prashad, Steve Diouf) composent la distribution de «Larry», que Stéphane Bourguignon souhaitait la plus rafraîchissante possible. «Il va se passer quelque chose qu’on n’est pas habitués de voir à la télévision», souligne ce grand adepte de télévision américaine, qui adore découvrir des talents inconnus. Germain Houde personnifiera également le père de Lisa.

Le tournage des 10 épisodes d’une heure de «Larry» débutera le dimanche 15 septembre. Le projet est conduit par la maison Avenue Productions («Marche à l’ombre»).

À VOIR AUSSI: 17 vedettes québécoises qui se sont exilées en campagne

s


 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus