Entrevue exclusive avec Freddie Highmore, le «bon docteur» | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Entrevue exclusive avec Freddie Highmore, le «bon docteur»

Image principale de l'article Entrevue exclusive avec Freddie Highmore
Photo : David Bukach / TVA

Après le tournage de la quatrième saison, la vedette de 29 ans a pu prendre congé des plateaux. L’acteur nous a accordé une entrevue le mois dernier, en exclusivité, avant de reprendre le collier pour la cinquième saison. Il fait le point sur ce qui attend Shaun dans ces nouveaux épisodes, qu’on découvrira bientôt.

• À lire aussi:
«Outlander: le chardon et le tartan»: entrevue exclusive avec l'interprète de Jamie, Sam Heughan

Freddie, comment allez-vous?

Très bien. Après les tournages, j’étais ravi d’avoir des vacances. J’ai pu retourner chez moi, au Royaume-Uni. Je suis reparti en juillet au Canada pour le tournage de la cinquième saison. 

Dans la quatrième saison, votre personnage et Lea vivront des moments d’intense bonheur de couple, mais aussi des drames. Cela rendra-t-il Shaun plus fort ou plus vulnérable?
Shaun et Lea (Paige Spara) traverseront la période la plus émouvante et extrême de leur vie. En tant que couple, ils feront face à un sacré défi, le genre d’événement qui modifiera leur perception de l’existence. Les derniers épisodes seront marqués par une grande remise en question de leur futur, comme ils ne l’avaient jamais fait.

Comment s’est passé le tournage avec la pandémie?
Nous avons pu recommencer à travailler très vite, ce qui n’a pas été le cas de toutes les séries. Avec le protocole à suivre, il y a eu un temps d’adaptation. Mais l’essentiel était de pouvoir continuer à donner le meilleur de nous-mêmes dans une situation différente, tout en restant en bonne santé. J’adore tourner à Vancouver! J’y réside depuis longtemps pour le travail, mais le Royaume-Uni reste mon chez-moi.     

Photo : Jack Rowand / TVA

Pensez-vous que Le bon docteur pourrait être renouvelé encore plusieurs années?
Je l’espère! Le fait qu’il soit autiste n’empêche pas Shaun d’évoluer comme individu. Il a beaucoup changé depuis la première saison, puisqu’il a dû faire face à plein d’événements.

Avez-vous vécu une période de doutes et une transition marquante, comme le vit Shaun dans cette quatrième saison?
Pour ma part, j’ai eu beaucoup de chance tout au long de ma vie, puisque j’ai commencé ma carrière d’acteur à sept ans et que je l’ai poursuivie jusqu’à présent sans interruption. Après l’université, j’ai très vite retrouvé le chemin des studios. Ma période universitaire, je l’ai vécue en partie à Madrid pour étudier l’espagnol, et ç’a été huit mois fabuleux! J’y ai tourné le film Braquage final (sorti cette année), et c’était comme retourner quelques années en arrière, quand j’étais étudiant! J’avoue avoir fait à l’époque quelques bêtises, qui ont vite été pardonnées. (rires)

Qu’avez-vous appris de la pandémie sur le plan personnel?
Je pense que j’ai vraiment appris à profiter de ce qu’on a de bien. On ne sait jamais de quoi demain sera fait, on a réalisé encore plus que tout peut être bouleversé du jour au lendemain. J’apprécie donc davantage chaque instant.

Le saviez-vous?

  • C’est en jouant Peter dans le film Neverland qu’il s’est révélé à 12 ans, raflant des prix et épatant Johnny Depp. Ce dernier l’a d’ailleurs recommandé pour le rôle principal dans Charlie et la chocolaterie, de Tim Burton. 
  • L’acteur, qui est né à Londres, parle très bien le français, l’espagnol et l’arabe. 
  • Ce fan de soccer joue de la clarinette! 


Ne manquez pas la 4e saison du
Bon Docteur dès le jeudi 16 septembre 20 h, à TVA

À VOIR AUSSI: 7 stars hollywoodiennes qui se sont complètement transformées pour un rôle

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus