Un succès à l'international pour Discussions avec mes parents | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Un succès à l'international pour Discussions avec mes parents

Image principale de l'article Discussions avec mes parents voyage loin
Photo : Karine Dufour

NBCUniversal Formats a acquis les droits de distribution du format de Discussions avec mes parents dans d’importants territoires internationaux. Concrètement, l’entente signifie que la comédie de François Morency pourrait avoir ses adaptations locales au Moyen-Orient, en Asie et en Europe de l’Est.

• À lire aussi: Gildor Roy et Catherine Brunet en vedette dans une nouvelle série

• À lire aussi: Découvrez la bande-annonce croustillante de la nouvelle saison de Si on s'aimait

«Ça bouge déjà, commente Guillaume Lespérance, producteur de la populaire émission avec sa boîte A Média. Cette semaine, on a eu des nouvelles du Moyen-Orient. Un producteur là-bas souhaite utiliser les droits. Une option a aussi été prise, indépendamment de NBCU, pour toute l’Amérique latine.»

Une autre collaboration avec le distributeur international Aroma TV a déjà débouché sur un contrat d’option pour des relectures de Discussions avec mes parents en Allemagne et en Belgique. Dans le premier pays, la production est en branle : un casting a déjà été élaboré, et des négociations sont en cours avec un diffuseur.

«On a reçu, il y a deux semaines, le document du producteur, mentionne François Morency. On nous présente chacun des acteurs qui joueraient tel ou tel personnage. C’est écrit en allemand, je ne comprends rien. (rires) Le gars qui me jouerait est plus jeune que moi; c’est un humoriste très à la mode là-bas, qui donne des spectacles de stand up et qui joue dans des émissions de télé. On nous a expliqué quelques changements de ton que lui apporterait à l’émission. C’est excitant de voir que ce processus est en marche.»

• À lire aussi: Élizabeth Tremblay-Gagnon est comblée par sa nomination aux Gémeaux pour son rôle dans Toute la vie

Vincent Bilodeau, Marie-Ginette Guay, François Morency, Blaise Tardif, Mélanie Pilon, Karl Graboshas et Leila Thibeault-Louchem incarnent la famille de «Discussions avec mes parents», à ICI Télé.

Photo Courtoisie, Karine Dufour

Vincent Bilodeau, Marie-Ginette Guay, François Morency, Blaise Tardif, Mélanie Pilon, Karl Graboshas et Leila Thibeault-Louchem incarnent la famille de «Discussions avec mes parents», à ICI Télé.

Personnel, mais universel

François Morency n’aurait évidemment jamais imaginé que ses statuts Facebook sans arrière-pensée et sans prétention, qui mettaient en vedette son père et sa mère, il y a six ou sept ans, pourraient un jour connaître une telle résonnance à l’échelle internationale. Déjà, de lancer un livre sur le sujet (en 2017) l’avait surpris. Le succès de la série télévisée à ICI Radio-Canada Télé (qui a battu des records d’audience à sa troisième saison, à l’automne 2020, en ralliant 1 165 000 téléspectateurs, pour une part de marché de 37 % dans sa case du lundi à 19 h 30) l’émeut encore. Loin de lui, donc, l’ambition de conquérir le globe avec ses tranches de vie familiale.

«Quand j’écris la série, jamais je ne me dis que je n’écrirai pas telle scène, parce que ça ne marcherait pas en Allemagne, s’amuse l’auteur. Je n’ai jamais pensé à ça. Mon seul souci, c’est que ça soit un succès ici.»

«Par exemple, pour la quatrième saison, on a tourné une scène campée en 1980, à quelques semaines du référendum, dans laquelle Jean-Pierre explique à son fils ce qui se produira si le oui l’emporte. C’est archi local, comme référence! Qu’est-ce qu’ils vont faire en Allemagne ou au Koweït, avec ça? Aucune idée! Et ce n’est pas mon problème. Au même titre que si, moi, j’adaptais une série d’ailleurs, je devrais trouver un événement d’ici marquant, équivalent, dans les années 1980. Le mot “adaptation” est le bon, parce qu’il y a, justement, tellement d’adaptation à faire, selon les mœurs et références culturelles. Moi, j’ai envoyé le message aux acheteurs que je leur laisse une énorme marge de manœuvre.»

«Moi, je ne suis pas surpris de ça, renchérit Guillaume Lespérance. Peu importe où on habite sur la terre, il y a un rapport aux parents et à la famille. Discussions avec mes parents n’est pas une comédie vulgaire et n’a pas de côté edgy qui pourrait poser problème dans certains territoires. C’est souvent en racontant des histoires très personnelles qu’on se retrouve avec des projets universels.»

Quatrième saison

Ici, Discussions avec mes parents reprendra l’antenne d’ICI Radio-Canada Télé le lundi 13 septembre. Dans cette quatrième saison, Brigitte Lafleur personnifiera une agente immobilière vedette, chargée de vendre la maison de Jean-Pierre et Rollande (Vincent Bilodeau et Marie-Ginette Guay), et Sophie Faucher se glissera dans la peau de Danielle Cuivre, l’écrivaine préférée de Rollande.

«Sophie a été impériale dans ce rôle, précise François Morency. Dès sa première phrase, c’était exactement ça! C’est comme si elle était née pour jouer Danielle Cuivre.»

À VOIR AUSSI: 38 photos de vedettes québécoises quand elles étaient enfants 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus