Pascale Wilhelmy et Denis Lévesque souligneront 10 ans de mariage en août | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Pascale Wilhelmy et Denis Lévesque souligneront 10 ans de mariage en août

Image principale de l'article Ils soulignent 10 ans de mariage en août

Le 27 août prochain, le couple célébrera ses 10 ans de mariage. C’est dans la fine fleur de l’âge que la chroniqueuse et l’animateur s’étaient trouvés, donnant à plusieurs l’espoir que ça leur arrive à leur tour, quel que soit leur âge.


• À lire aussi:
Pascale Wilhelmy présente son nouveau roman inspiré de ses amitiés
• À lire aussi:
Quelques jours après son décès, Denis Lévesque rend un touchant hommage à sa mère pour souligner son départ

Pascale, de quelle façon comptez-vous fêter cet anniversaire?
Nous aimerions aller aux États-Unis, quand les voyages seront autorisés. Nous irons à Boston en septembre. Lorsque nous nous sommes dit oui, Denis et moi n’avions pas fait de voyage de noces, parce que nous reprenions le travail deux jours après la cérémonie. Nous avions fait un prévoyage de noces dans le Maine, qui s’est conclu à Boston. C’est pour ça que nous souhaitons y retourner.

Pour quelle raison aviez-vous eu envie d’officialiser votre union?
Entre nous, ça coulait de source. Quand Denis m’a demandée en mariage, à l’âge que nous avions, nous savions que c’était pour la vie et que, même s’il y avait des moments difficiles, nous travaillerions pour rester ensemble. Finalement, ce n’est pas difficile du tout, au contraire!

Comment Denis vous a-t-il fait la grande demande?
Il y en a eu deux... La première s’est faite sur un coup de tête, dans un escalier mécanique d’un centre commercial. Dans un élan amoureux, Denis m’a dit: «Veux-tu me marier?» Et j’ai dit oui! (rires) Mais ce n’était pas ainsi qu’il désirait me le demander... Cet été-là, nous avons voyagé en Grèce, et c’est là qu’il me l’a demandé à nouveau.

• À lire aussi: Patrick Huard et Anik Jean: 10 ans de mariage et un nouveau projet surprenant

Parlez-nous du grand jour...
C’était une journée de grand bonheur. Je voulais me marier devant mon père et ma mère, qu’ils voient leur fille enfin heureuse et casée. (rires) Nous avons fait les choses dans les règles de l’art. Nous ne nous sommes pas vus la veille. J’étais avec mes enfants; Denis, avec ses filles. À mon arrivée, des gens étaient assis devant l’église et m’ont applaudie. Ça m’a émue à tel point que je me suis mise à pleurer. Je suis entrée, je voyais Denis au loin. Mes parents m’accompagnaient. Denis a serré la main de mon père, aujourd’hui décédé, qui lui a dit: «Prends-en bien soin.» C’était aussi un moment très fort...

À la rentrée, Pascale reprendra son poste de chroniqueuse à Denis Lévesque les lundis et mercredis.
Elle prépare son sixième roman. Elle a lancé, en mai dernier, un autre tome de
Soupers de filles.

À VOIR AUSSI: Les 25 plus belles amitiés de la télé québécoise

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus